Héraldique : apprendre à lire les blasons

Comment décrypter les blasons, les écus, les armoiries et les armes ?

En héraldique, le blason identifie son porteur et peut être représenté sur un écu, une armure, une bannière ou encore un tabar.
Voyons comment décrypter les blasons et comprendre le vocabulaire associé à leur descriptions très précises.

L’écu

L’écu (rappel du bouclier) est défini par son chef, sa pointe et ses flancs (bande médiane). Il peut être composé de 3 types d’émaux, de couleurs, de métaux et de fourrures. Il peut être orné également de 3 types de figures, naturelles, artificielles ou chimériques.

Il peut être partitionné par 3 lignes verticales et 3 lignes horizontales soit 9 zones.

Il existe des symboles réservés : l’aigle Impérial, le lion et la croix pour l’Église, la fleur de lys pour le Royaume.

Les formes nombreuses sont celles des boucliers existants, rond, carré, triangulaire, rectangle, losange ou ajouré pour laisser passage à une lance de tournoi. La forme traditionnelle rappelle celle d’un cœur.

Au travers de cet article, découvrons ensemble comment correctement lire et comprendre les blasons, ce qu’on appelle scientifiquement la héraldique (science des blasons), une sous-discipline de l’Histoire dont les tenants sont de plus en plus rares !

Les parties de l’écu

Le chef (partie haute):  canton dextre (droit) du chef, chef et canton senestre (gauche) du chef.

Les flancs (partie médiane):  flanc dextre, abîme (centre ou cœur), flanc senestre.

La pointe (partie basse): canton dextre (droit) de la pointe, pointe et canton senestre (gauche) de la pointe

L’écu étant sensé être porté comme un bouclier, la partie décrite comme dextre (droite) est en fait à gauche pour l’observateur.
Ainsi, le canton dextre du chef est la partie en haut à gauche, et le canton senestre de la pointe est la partie en bas à droite.

Les partitions principales de l’écu

Le champ ou plain signifie que l’écu est uni.

Écu plain héraldique blason
Écu plain

Les partitions de l’écu ou quartiers de l’écu peuvent se réaliser de neuf manières.

Les partitions principales
PartieCésure médiane verticale
CoupéCésure médiane horizontale
TranchéCésure du chef dextre à la pointe senestre
TailléCésure du chef senestre à la pointe dextre
ÉcarteléAssociation d’une Partie et d’un Coupé
Écartelé en sautoirAssociation d’un Tranché et d’un Taillé
Écu sur le toutUne forme d’écu au milieu du champ

 

Les différentes partitions de l'écu blason.
Les 9 partitions de l’écu / blason.

 

 

Les partitions ternaires

L’écu est divisé en 3 parties appelés les tiercés.

Partitions ternaires de l'écu blason héraldique
Les partitions ternaires de l’écu, de haut en bas et de gauche à droite: tiercé en fasce, tiercé en pal, tiercé en bande, tiercé en barre, tiercé en pairle, coupé mi-parti en pointe, coupé mi-parti en chef, parti mi-coupé à dextre, parti mi-coupé à senestre. Les chiffres dans chaque partie de l’écu indiquent l’ordre du blasonnement.

 

Les  partitions ternaires
Tiercé en fasce3 parties horizontales (se lit de gauche à droite)
Tiercé en pal3 parties verticales (se lit de haut en bas)
Tiercé en bande3 bandes tranchées (se lit du haut/droit au bas/gauche)
Tiercé en barre3 bandes taillées (se lit du haut/gauche au bas/droite)
Tiercé en pairlePartitionné en « Y » (se lit haut, gauche puis droite)
Coupé mi-parti en pointe1 césure médiane horizontale et 2 bandes verticales en pointe
Coupé mi-parti en chef1 césure médiane horizontale 2 deux bandes horizontales en chef
Coupé mi-parti à dextre1 césure médiane verticale et 2 bandes à dextre
Coupé mi-parti à senestre1 césure médiane verticale et 2 bandes à senestre

 

Les autres partitions possibles

Ces partitions sont plus rarement utilisées et ont l’originalité d’afficher des courbes. Elles sont employées non pas sur des écus mais sur des vêtements. Voici quelques exemples:

Exemples de partitions courbées pour les blasons des vêtements.
Exemples de partitions courbées pour les blasons des vêtements.

Les répétitions

Les répétitions sont des découpages appliqués aux partitions (principales ou ternaires) qui ont aussi la forme des partitions.

Les combinaisons possibles sont très nombreuses, chaque partition peut-être découpée en 32 pièces ! Ces cas sont rarissimes voire inexistants, mais possibles théoriquement.

Exemples de découpage de partitions d'un blason.
Exemples de découpage de partitions d’un blason.
Les répétitions
Partie (2 pals)le Palé (6 pals)le Vergetté (10 pals)
Partie (2 pals)le Fascé (6 fasces)le Burelé (10 fasces)
Coupé (2 fasces)le Bandé (6 bandes)le Coticé (10 bandes)
Taillé (2 barres)le Barré (6 barres)le Coticé en barre (10 barres)

Pour illustrer et rendre cela un peu plus intelligible, on dit d’un blason divisé en 2 parties verticales (pals) qu’il est en Partie, puis Palé de 4 pièces (pour 4 bandes verticales), puis Palé (6), puis Palé de 8 pièces, pour enfin finir Vergetté (10 pals).

Les traits de séparation

Les partitions et les séparations peuvent être marquées par une simple différence de couleur, ou par un trait d’une troisième couleur, plus ou moins épais. C’est le cas également pour les pièces et les meubles que nous verrons juste après ce chapitre.

A gauche: séparation sans trait, à droite: séparation avec un trait noir.
A gauche: séparation sans trait, à droite: séparation avec un trait noir.

Les traits ne sont pas forcément des lignes droites. Voici les formes les plus courantes:

Formes les plus courantes de séparation entre les partitions du blason.
Formes les plus courantes de séparation entre les partitions du blason.

On peut donc retrouver un blason “parti d’argent et d’azur crénelé de sable” (le nom des couleurs est évoqué un peu plus bas dans l’article) avec découpage crénelé comme ceci:

Blason parti d’argent et d’azur crénelé de sable.
Blason parti d’argent et d’azur crénelé de sable.

Les pièces

La pièce est une charge. Autrement dit, c’est une composante supplémentaire très courante que l’on peut retrouver sur un écu. Sa forme est purement géométrique (à la différence du Meuble, qui est souvent une illustration, un dessin), et elle peut parfois se superposer à des partitions de même forme.
De plus, une pièce possède forcément un ombré qui peut être de sable (noir), mais pas forcément.
Les pièces sont des figures fixes du blason. Les Principales ou Honorables sont au nombre de 9.

Les 9 pièces Honorables
La FasceBande horizontale
Le PalBande verticale
Le ChefPartie haute pleine horizontale
La BandeBande oblique de haut/gauche à bas/droit
La BarreBande oblique de haut/droit à bas/gauche
Le ChevronEn forme de v inversé ^
La BordureBordure autour de l’écu
L’OrleBordure intérieure
L’ÉcussonRéduction de l’écu (en cœur, appelé « sur le tout »)

 

Il existe aussi d’autres pièces.

Les autres pièces de l’écu
Le SautoirCombinaison d’une Bande et d’une Barre
La BurèleFasce plus fine
La TrangleBurèle plus fine
La DeviseTrangle plus fine
La ChampagneChef en partie basse
La CombleChef plus fin
La PlaineChampagne plus fine
La VergettePal plus fin
La CoticeBande plus fine
La TraverseBarre plus fine
L’étaiChevron plus fin
Le FiletPièce la plus fine qui s’utilise dans toutes les directions

(Fasce, Pal, Barre ou Bande)

La FilièreUne Bordure de la largeur d’un Filet
Les Jumelles2 Filets
Les Tierces3 Filets

 

Ensuite, nous trouvons quatre croix principales.

Les croix

Croix de Malte
Croix Pattée
Croix Alésée
Croix Crénelée

 

Enfin, une attention particulière est posée sur les branches des croix.

 

Les autres terminaisons des branches de la croix
BourdonnéeBoule
PommetéePetite boule
En CroissantCroissant
En TrèfleTrèfle
AncréeDivisée en 2
HendéeDivisée en 3
FourchetéeEn fourchette
AcornéeEn 2 cornes
FleuréeFleur
FleurdelyséeFleur de Lys
FichéePointe
CordiofloréeCœur pointe vers le centre de la croix
PaneléeCœur pointe vers l’extérieur de la croix
FléchéeFlèche triangulaire
PotencéeBarre perpendiculaire
PeronnéeTrapèze partie large à l’extérieur
RecroisettéeCroix

 

Les émaux

Les émaux (pluriel de émail) est le nom donné aux métaux et aux couleurs utilisées en héraldique.

Il existe trois règles dans la constitution d’un blason:

  • Il est interdit de positionner un métal sur un métal.
  • Il est interdit de positionner une couleur sur une couleur.
  • Il est interdit de positionner une fourrure sur une fourrure.

La lumière doit venir éclairer le blason d’en haut à gauche.

On ne juxtapose pas des émaux identiques (d’où problème des Tiercés)

Les blasons en infraction à ces règles sont appelés à l’enquerre, et sont généralement la conséquence d’un haut fait (exemple : armes du roi de Jérusalem, Croix d’or sur champ d’argent)

 

Le nom des couleurs des blasons

 

Nom médiévalCouleur actuelleValeurs associées
GueuleRougeMars, rubis, amour, désir de servir la patrie
SableNoirSaturne, diamant, tristesse
SinopleVertVénus, émeraude, santé, espérance, liberté
AzurBleuJupiter, saphir, beauté, fidélité, persévérance
OrangéOrange
PourpreViolet
Couleurs utilisées en plus en Angleterre
TannéMarron
SanguineRouge sang
Couleurs utilisées en plus en Allemagne
FerGris

 

Les métaux

 

MétalCouleurValeurs associées
ArgentBlancLune, perle, netteté, pureté, sagesse
OrJauneSoleil, topaze, intelligence, vertu, prestige

 

Les fourrures ou pannes

Hermine ou contre-Hermine.
Vair ou contre-Vair.

Les meubles

Ce sont des figures mobiles du blason.

Figures géométriques
Tourteaurond de couleur plein
Besantrond de métal plein
Anneletanneau
LosangeLosange
MacleLosange évidé
FuséeLosange allongé
TriangleTriangle isocèle
DentTriangle pointe en bas
Étoile5 branches, 1 pointe haute
MoletteÉtoile à 6 branches évidée au centre (mollette d’éperon)

 

Figures classiques
LionLion
LéopardLion avec la tête de face
AigleAigle
Fleur de LysFleur de Lys

 

Ces figures sont associées à des formulations en fonction de leur orientation ou de leur posture.

 

Formulations associées
RampantSe tenant debout, cherchant à attraper
RegardantRampant mais avec les pattes avant rassemblées
SautantRampant mais avec la tête en arrière
CouchéCouché
PassantComme marchant
ArrêtéPassant mais avec les pattes avant rassemblées
AssisAssis
DormantCouché avec la tête endormie
AccroupiRampant mais assis sur ses pattes arrières rassemblées
Acculé, cabréRampant pour les chevaux et autres équidés
FurieuxRampant pour les taureaux
SaillantRampant pour les cerfs
CourantChien ou cheval en posture de course (allongée)
AiléAvec des ailes
AuréoléAvec une auréole
DémembréSans membres
MassacreTête osseuse de face
RencontreTête de chair de face

 

On en parle que si elle n’est pas naturelle.

Contournéregarde à droite
Tournéregarde à gauche
Verséregarde en bas

 

Lorsqu’il y a plusieurs figures, on indique:

AffrontésFace à face
AdossésDos à dos

 

Enfin, quelques éléments supplémentaires pour qualifier les meubles, nommés appendices.

CouardQueue entre les jambes
DiffaméSans queue
DragonnéQueue de dragon
MarinéQueue de sirène
SenestrochèreArmé à gauche
DextrochèreArmé à droite

 

Les blasons peuvent être ornés de figures fantastiques.

 

Figures fantastiques en héraldique
DragonLézard volant à 4 pattes
GuivreLézard volant à 2 pattes
SalamandreAmphibien lié au feu
GriffonAigle avec 4 pattes de lion
CockatriceDragon à tête de coq, muni de 2 à 4 serres d’aigle
BasilicLézard au regard pétrifiant
HydreLézard avec plusieurs têtes (2 à 8)
SphinxLion à buste de femme
CentaureCheval à buste d’homme
PégaseCheval ailé
ChimèreChèvre avec une tête de lion et une queue de dragon
PhénixOiseau de feu
LicorneCheval doté d’une corne

 

 

6 commentaires
  1. Stéphane dit

    Bonjour Sam, apparemment vous vous y connaissez en héraldique, quel courage ;-). J’ai moi aussi tenté de m’y intéresser car on m’a demandé plusieurs fois de dessiner une armoirie pour une fusion de communes-villages. Mais mon plus gros soucis est de connaître la signification des éléments, par exemple, que signifie une molette, ou étoile?

    On me demande de symboliser la mécanique, les montagnes, la paysannerie… OK, mais quels sont les figures qui s’y associent? Bonne question …

    Je galère à trouver mon bonheur.

    Auriez-vous des pistes à me transmettre?

  2. Kate dit

    Bonjour
    Merci pour cet article très intéressant qui m’a appris déjà beaucoup sur la lecture des blasons. Pourriez-vous me dire ce que symbolise la chèvre (ou le mouton) ? Je suis allée me promener en Navarre et j’ai photographié des blasons qui comportent, ce que j’ai identifié comme 2 chèvres, mais je n’en suis pas certaine. Je débute dans cette matière.
    Merci.

    1. Sam Zylberberg dit

      Bonjour Kate,

      Alors une chèvre représente en général la fatigue et le soin, tandis que des chèvres font écho à un pays fait de rocs et de montagnes.
      En ce qui concerne les moutons, cela peut avoir plusieurs significations en fonction de leur fond ou de leur couleur mais pêle-mêle: le mouton d’argent symbolise un principe/valeur glorieux; sur fond de gueules c’est un aiguillon d’honneur, et un mouton d’or symbolise quant à lui une entreprise vertueuse.

      Bon amusement pour le reste des décryptages :)

  3. jlg dit

    bonjour
    à mon avis problème d’inversion dans la partie explications de la partitions ternaires
    difficile de lire un pal vertical de haut en bas et une face qui est horizontale de droite à gauche
    ainsi de suite pour les autres .
    sinon bon résumé qui rendra service aux débutants

  4. JamesVoirm dit

    Comme nous l avons expos dans les chapitres pr c dents, le blason est constitu de deux l ments principaux : les couleurs d une part et les objets h raldiques d autre part. Au XVe si cle les techniciens du blason tablirent une classification des objets h raldiques en fonction de leur nature et de leur mouvance au sein de l cu. Les pi ces r sultant d un d coupage g om trique du champ, conservant par essence une place immuable dans le champ de l cu, sont appel es partitions lorsque les pi ces sont en nombre pair, et pi ces honorables lorsqu’elles sont en nombre impair. Les pi ces d inspiration naturaliste que sont les animaux , les plantes et les objets sont g n ralement plac es au centre de l cu lorsqu elles sont seules. Le blason permet n anmoins de les placer d autres endroits du champ ou de les utiliser en nombre. Cette qualit a pr sid leur d nomination de meuble.

    1. Sam Zylberberg dit

      Cela ressemble à un traité héraldique du XV-XVIè, Lilin de Cassel ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

vel, Lorem commodo consectetur massa venenatis libero in Aenean diam