Différence entre Vivipare, Ovipare et Ovovivipare ?

Quelle différence entre Vivipare, Ovipare et Ovovivipare ?

L’objectif de cet article est de savoir faire la différence entre les différents modes de reproduction (qui sont au nombre de trois) chez les animaux, et de voir quelques exemples d’espèces regroupées par mode de reproduction.

Voici les trois différents modes de reproduction :

Les ovipares pondent des œufs ; la croissance de l’embryon se termine hors de l’organisme maternel, durant l’incubation (développement de l’embryon dans l’œuf).

Les vivipares donnent naissance à des jeunes déjà formés ; l’embryon se développe dans l’utérus de la mère, et est alimenté par le cordon ombilical.

Les ovovivipares donnent naissance à des jeunes déjà formés, qui se sont nourris et développés dans des œufs qui ont éclos à l’intérieur de la femelle, il n’y a alors pas de cordon ombilical entre la femelle et l’embryon.

Moyen mnémotechnique :

Pour se souvenir que les ovipares pondent des œufs, il suffit de faire l’analogie entre le o de ovipare, et la forme en o d’un œuf. A l’inverse, il n’y a pas de o dans vivipare, ainsi les espèces vivipares donnent naissance à des jeunes déjà formés.

Quelques exemples :

Les vivipares :

La presque totalité des mammifères sont vivipares (félins, canidés, cétacés, bovidés, cervidés, camélidés, etc).

Les ovipares :

Les 2 exceptions chez les mammifères sont l’ornithorynque et l’échidné: ils allaitent, mais pondent aussi des œufs, ce sont les seuls mammifères à être ovipares.

Toutes les espèces d’oiseaux, de tortues et de crocodiliens (crocodiles, alligators, caïmans), et la plupart des poissons et des insectes sont ovipares.

Remarque : les squamates (lézards et serpents) peuvent être ovipares, ou ovovivipares.

Les principaux lézards ovipares sont :

  • Le gecko de Madagascar, qui est un lézard grimpeur.
  • Les iguanes et les varans.

Les principaux serpents ovipares sont :

  • Le python, la femelle pond puis protège ses œufs en s’enroulant autour.
  • Le cobra, la femelle pond, mais quitte le nid avant l’éclosion afin d’éviter de manger sa propre progéniture (c’est un serpent ophiophage, qui se nourrit de serpents).
  • Le mamba noir (serpent le plus venimeux d’Afrique), pond des œufs, et les petits sont de couleur verte à leur naissance (contrairement aux adultes de couleur grise).
  • La couleuvre, serpent non venimeux.
  • Le taïpan, serpent venimeux en Australie.

Les ovovivipares :

Certains squamates (lézards et serpents) sont ovovivipares :

Les lézards ovovivipares sont le scinque à langue bleue, l’orvet, le caméléon de Jackson.

Les serpents ovovivipares sont :

  • La vipère, un serpent très venimeux. Une fois les vipéreaux sortis du corps de la mère, ils sont déjà autonomes et possèdent déjà des crocs à venins.
  • La coronelle lisse un serpent non venimeux.
  • Le crotale, dont certaines espèces possèdent une sonnette à la queue.
  • L’anaconda et le boa, deux serpents constricteurs.

Remarque : Nous n’avons pas parlé des requins, mais ces poissons cartilagineux possèdent les trois modes de reproductions, en effet, chaque espèce de requin est différente, et cette différence peut se traduire par un changement de mode de reproduction, par exemple :

  • Le requin-bouledoguerequin-marteau et le requin bleu sont vivipares.
  • Le requin-baleine, la roussette et le requin-tapis sont ovipares.
  • Le requin-tigre, requin-scie et le requin blanc sont ovovivipares.

Astuces pour les serpents :

L’astuce suivante consiste à regrouper dans un tableau les 10 serpents vus dans l’article, d’un côté les ovipares et de l’autre les ovovivipares.

Ovipares Ovovivipares
Cobra Crotale
Couleuvre Vipère
Python Coronelle lisse
Mamba noir Anaconda
Taïpan Boa

Dans le tableau, nous avons mis couleuvre et vipère en face l’un de l’autre, car ces deux serpents se ressemblent, mais sont tout de même différenciables :

La couleuvre (non venimeuse et ovipare) possède de grosses écailles sur la tête, une seule rangée d’écailles entre l’œil et la bouche, une pupille ronde, un nez arrondi, une queue longue, et lorsqu’elle se déplace en ligne droite, son corps reste plutôt droit. La couleuvre possède les mêmes caractéristiques que la coronelle lisse, mais cette dernière est ovovivipare.

La vipère (venimeuse et ovovivipare) possède de petites écailles sur la tête, plusieurs rangées d’écailles entre l’œil et la bouche, une pupille verticale, un nez pointu vers le haut, une queue courte, et lorsqu’elle se déplace en ligne droite, son corps est ondulé.

couleuvre (gauche), vipère (droite)

Petite astuce supplémentaire : Pour se souvenir que la couleuvre est ovipare, il est possible de penser à la sonorité entre œufs et couleuvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

tempus Aenean dapibus sit venenatis, at elit.