Différence entre la reproduction sexuée et la reproduction asexuée

La reproduction sexuée est la reproduction qui implique la fécondation pour former un embryon.
La reproduction asexuée implique une division cellulaire sans fécondation.

Tâchons de comprendre !

Qu’est-ce que la reproduction sexuée ?

La reproduction sexuée est le type de reproduction durant lequel les cellules reproductrices (gamètes) mâles et femelles s’unissent durant la fécondation pour former un embryon.

Le type de division cellulaire qui forme ces cellules s’appelle méiose et entraîne la formation de quatre cellules à partir d’une cellule mère. Toutes les cellules formées sont génétiquement uniques et ont la moitié du nombre de chromosomes, c’est-à-dire qu’elles sont haploïdes (n chromosomes, c’est-à-dire que les chromosomes présents le sont en un seul exemplaire), ce qui les distingue de la cellule mère qui elle est diploïde (2n chromosomes, c’est-à-dire que les chromosomes présents le sont en double exemplaire).

La variation génétique est introduite au cours des premiers stades de la méiose par le croisement des chromosomes et de l’assortiment indépendant. Une cellule se divise également en quatre cellules qui deviennent des cellules sexuelles appelées gamètes. Les gamètes fusionnent ensuite pendant la fécondation aléatoire.

 

Spécificités de la reproduction sexuée

La reproduction sexuée implique que la variation génétique est introduite de trois façons pendant la division cellulaire et la fusion des gamètes. C’est un avantage en terme de variation et de variété génétique, pour qu’il y ait une sélection naturelle et que les individus soient sélectionnés, se reproduisent et survivent.

Qui se reproduit de manière sexuée ?

La plupart des plantes et des animaux ont une reproduction sexuée, ainsi que certains protistes (organismes vivants unicellulaires eucaryotes).

Qu’est-ce que la reproduction asexuée ?

La reproduction asexuée est le type de reproduction durant lequel une cellule se divise pour former deux cellules. Il n’y a pas de formation de cellules sexuelles ou de fusion de cellules impliquées.

Le type de division cellulaire qui forme ces cellules s’appelle mitose et entraîne la formation de deux cellules à partir d’une cellule mère. Toutes les cellules formées sont génétiquement identiques à la cellule mère et ont le même nombre de chromosomes, c’est-à-dire diploïdes (2n chromosomes, c’est-à-dire que les chromosomes présents le sont en double exemplaire), que la cellule mère.

Une cellule se divise en deux pendant la mitose et la variation génétique n’est pas introduite durant ce processus. Une petite variation est parfois due à des mutations aléatoires. Le processus est simple et ne nécessite pas deux individus possédant des cellules sexuées différentes.

Spécificités de la reproduction asexuée

Le principe sur lequel repose cette reproduction implique un forme de gain de temps et d’énergie pour l’espèce. Contrairement aux animaux, par exemple, qui pour la plupart ont des rituels de cour lorsque les femelles sont en chaleur, l’espèce qui se reproduit par reproduction asexuée peut croître rapidement par simple division mitotique.

En revanche, la variation génétique de l’espèce est fortement limitée ce qui peut entraver sa survie à long terme.

Qui se reproduit de manière asexuée ?

Les bactéries subissent couramment une reproduction asexuée, comme le font de nombreux protistes.

Différences entre la reproduction sexuée et asexuée

Définition

La reproduction sexuée est la reproduction durant laquelle se forment des cellules sexuelles qui se rassemblent et fusionnent pendant la fécondation pour former un embryon.
La reproduction asexuée est la reproduction où une cellule se divise en deux cellules, et aucune fécondation des cellules n’a lieu.

Type de division cellulaire

La méiose est la division cellulaire qui se produit dans la reproduction sexuée. Il en résulte quatre cellules haploïdes formées à partir d’une cellule diploïde qui se divise deux fois.
La mitose est la division cellulaire qui se produit dans la reproduction asexuée. Il en résulte deux cellules diploïdes formées à partir d’une cellule diploïde qui se divise une fois.

Schéma exposant la différence entre la reproduction sexuée et la reproduction asexuée.
Schéma exposant la différence entre la reproduction sexuée et la reproduction asexuée.

Variation génétique

Des niveaux élevés de variation sont introduits pendant la méiose et la fécondation de la reproduction sexuée.
De très faibles niveaux de variation peuvent être introduits pendant la mitose en raison de mutations génétiques aléatoires.

Taux de croissance de la population

Les organismes qui ont une reproduction sexuée ont un taux de croissance démographique plus lent et les organismes qui ont une reproduction asexuée.

Illustration du double coût de la reproduction sexuée. Si chaque organisme devait contribuer au même nombre de descendants (deux), (a) la population reste de la même taille chaque génération, où (b) la population asexuée double en taille chaque génération.
Illustration du double coût de la reproduction sexuée. Si chaque organisme devait contribuer au même nombre de descendants (deux), (a) la population reste de la même taille chaque génération, où (b) la population asexuée double en taille chaque génération.

Temps requis

La reproduction sexuée prend plus de temps car outre la reproduction en tant que telle, il faut compter la recherche d’un partenaire et la cellule doit se diviser deux fois.
La reproduction asexuée ne prend pas beaucoup de temps car un partenaire n’est pas nécessaire et la cellule ne se divise qu’une seule fois.

Énergie requise

La reproduction sexuée consomme beaucoup d’énergie parce que les géniteurs doivent trouver un partenaire, et chez certains animaux, une parade nuptiale élaborée est nécessaire, ce qui est énergétiquement coûteux.
La reproduction asexuée utilise très peu d’énergie parce qu’un partenaire n’est pas nécessaire et que la cellule se divise simplement.

Exemples

La reproduction sexuée se rencontre le plus souvent chez les plantes, les animaux, les champignons et certains protistes tandis que la reproduction asexuée se déroule le plus souvent chez les bactéries et certaines protistes également.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.