Différence entre la cellule animale et la cellule végétale

La cellule végétale et la cellule animale peuvent être différenciées par la présence d’organites en elles. Bien que les deux soient classés comme eucaryotes, la présence de la paroi cellulaire, des vacuoles et des chloroplastes sont les composants les plus remarquables et les plus distinctifs des cellules végétales qui sont absentes dans les cellules animales.
La taille de la cellule animale est plus petite que celle de la cellule végétale.

Les cellules existent dans une étonnante variété de tailles et de formes. De même, chez les êtres vivants, les cellules individuelles qui forment le corps peuvent croître, se reproduire, traiter l’information et répondre aux stimuli. Malgré les différences entre les différents types de cellules, qu’il s’agisse de cellules végétales ou animales, unicellulaires ou pluricellulaires, elles partagent toutes certaines caractéristiques communes et exécutent des processus différents et complexes de la même manière.

Les organismes multicellulaires contiennent des milliards de cellules organisées de façon complexe, tandis que les organismes unicellulaires se composent d’une seule cellule. Cependant, même les organismes unicellulaires se définiront en présentant toutes les propriétés remarquables dont une cellule a besoin pour devenir une unité fondamentale et structurelle de la vie.

Qu’est-ce qu’une cellule végétale ?

Les plantes se composent d’eucaryotes vivants multi-cellulaires, qui sont autotrophes par nature. Cela signifie que ce sont des êtres vivants capables de se nourrir essentiellement de matières minérales.
Comme nous l’avons vu plus haut, les organites des cellules végétales comme le chloroplaste, la paroi cellulaire et les vacuoles les distinguent des cellules animales. Jusqu’à présent, environ 400 000 espèces de plantes ont été identifiées, et il reste encore beaucoup à découvrir, notamment en Amazonie.

Schéma de la structure d'une cellule végétale, coupe d'une cellule végétale
Schéma de la structure d’une cellule végétale

La taille des cellules végétales varie de 10 à 100 µm. La cellule végétale assure la fonction de photosynthèse, grâce à laquelle les plantes vertes sont appelées autotrophes. Cela se fait par la présence de chlorophylle dans le chloroplaste des cellules végétales.
La paroi cellulaire est constituée de cellulose, qui apporte soutien et rigidité aux cellules.

Fonctions des organites cellulaires importantes

La membrane de plasma contrôle le mouvement des molécules à l’intérieur et à l’extérieur de la cellule et en assure également l’adhésion.

La paroi cellulaire est habituellement rigide, non vivante et perméable, entourant la membrane plasmique. Il en existe deux types : La paroi cellulaire primaire et la paroi cellulaire secondaire.
La paroi cellulaire primaire est constituée de cellulose et se forme au moment de la division cellulaire.
La paroi cellulaire secondaire est composée de lignine et de cellulose et aide à donner forme et taille à la cellule.

Les chloroplastes sont des caractéristiques uniques des cellules végétales qui aident à la préparation des aliments au site de la photosynthèse. Les plastides désignent les chloroplastes (plastides verts contenant des chlorophylles), les chromoplastes (plastides de couleur jaune à rougeâtre) et les leucoplastes (plastides incolores).

Le chloroplaste contient les autres parties comme les thylakoïdes et le stroma, ce qui aide à capturer la lumière du soleil et aide à la synthèse des aliments.

Les vacuoles occupent 90% du volume total de la cellule. Ce sont les vésicules liées à la membrane, remplies de liquide. Les vacuoles contiennent une large gamme de sels dissous, sucres, pigments et autres déchets toxiques. Ils apportent également un soutien physique et contribuent à donner de la couleur aux feuilles et aux fleurs.

Les différents types de cellules végétales

  • Parenchyme. Ce sont les cellules structurellement les plus simples, et ont des parois minces. Ils sont utilisés pour le stockage de produits biologiques.
  • Collenchyme.Ceux-ci ont des parois minces, avec épaississement à certaines parties de la cellule. Ces cellules fournissent un soutien structurel à la cellule.
  • Sclérenchyme. La paroi cellulaire de cette cellule est incrustée de lignine.
  • Cellules conductrices d’eau. Le tissu vasculaire des plantes connues sous le nom de Xylem, aide à transmettre l’eau des racines à d’autres parties des plantes.
  • L’autre tissu végétal connu sous le nom de phloème, aide au transport de la nourriture et des nutriments. Cette nourriture est préparée dans les feuilles vertes par le processus de photosynthèse.

Qu’est-ce qu’une cellule animale ?

Les trois-quarts de toutes les espèces sont pris par le règne animal sur la planète. Le corps humain est composé de 1014 cellules, dont la taille varie de 10-30 µm de diamètre. Les cellules animales n’ont pas de paroi cellulaire et de chloroplaste qui les distinguent principalement des cellules végétales.

Schéma de la structure coupe d'une cellule animale.
Schéma de la structure d’une cellule animale.

Cette paroi cellulaire a disparu avec l’évolution et les cellules animales se sont développées avec les cellules, tissus et organes les plus avancés qui sont plus spécifiés dans leur fonction. Les nerfs et les muscles sont de tels types qui aident à la locomotion, à la mobilité et à l’exécution d’autres fonctions.

Fonctionnement de la cellule animale

La membrane plasmatique contrôle le mouvement des molécules à l’intérieur et à l’extérieur de la cellule. C’est la couche la plus externe de la cellule et elle protège également les organites internes.

La mitochondrie aussi appelée la centrale de la cellule car l’ATP (adénosine triphosphate) est produite par oxydation du glucose et des acides gras.

Les lysosomes dégrade la matière engloutie par la cellule et use les membranes cellulaires et les organites. Ils sont considérés comme le tube digestif de la cellule.

L’enveloppe nucléaire est la membrane à double couche qui protège le contenu du noyau.

Le noyau contient le matériel héréditaire et est rempli de chromatine composée d’ADN et de protéines.

Le réticulum endoplasmique est de deux types, le réticulum endoplasmique lisse et réticulum endoplasmique brut. Dans le réticulum endoplasmique lisse, les lipides sont synthétisés et les composés hydrophobes sont détoxifiés. Dans la synthèse des protéines brutes du réticulum endoplasmique, la transformation a lieu.

L’appareil de Golgi traite et trie les protéines lysosomales, les protéines sécrétées et les protéines membranaires synthétisées sur le réticulum endoplasmique brut.

La vésicule sécrétoire emmagasinent les protéines sécrétées et fusionnent avec la membrane plasmique pour libérer leur contenu.

Le peroxysome est un corps cellulaire à membrane unique. Ovale ou sphérique, il contient l’enzyme catalase. Les peroxysomes détoxifient les molécules et décomposent les acides gras pour produire des groupes acétyle pour la biosynthèse.

Les cytosquelette forme le réseau et les faisceaux qui soutiennent la membrane cellulaire et aide à organiser les organites et à soutenir le mouvement cellulaire. La matrice cellulaire est collectivement appelée cytosol. Le cytosol est un compartiment contenant plusieurs métabolites, enzymes et sels dans un gel aqueux comme le milieu.

Les microvillosités augmentent la surface d’absorption des nutriments du milieu environnant.

Différents types de cellules animales

  • Les cellules cutanées se trouvent dans la couche dermique et épidermique, la peau travaille dans la protection des parties internes, empêchent la perte excessive d’eau par la déshydratation, la perception et dans la transmission de la sensation.
  • Les cellules osseuses sont responsables de la formation des os et du squelette des animaux. Il existe de nombreux types de cellules osseuses, et leur fonction première est de fournir le soutien structurel et d’aider au mouvement du corps.
  • Les cellules musculaires ou fonctions myocytaires servent à mouvoir le corps. Elles aident également à la protection des organes délicats du corps.
  • Les cellules sanguines agissent comme transporteurs dans le corps qui transportent les hormones et les nutriments. Principalement le sang transporte l’oxygène vers les différents tissus du corps et aide aussi à récupérer le dioxyde de carbone qu’ils contiennent. Les cellules sanguines sont aussi appelées cellules hématopoïétiques.
  • Les cellules nerveuses sont des cellules spécialisées, désignées pour envoyer des impulsions ou des informations. Ce sont des signaux ou des messages qui aident le corps à se connecter et à s’exécuter de manière synchronisée et selon l’environnement extérieur. Ces signaux électrochimiques sont envoyés par le système nerveux central et les récepteurs sensoriels.

Principales différences entre la cellule végétale et la cellule animale

L’unité fondamentale et fonctionnelle de la vie est la cellule, qui peut être procaryote ou eucaryote, unicellulaire ou multicellulaire.

Schéma comparatif d’une coupe d’une cellule végSchéma comparatif d’une coupe d’une cellule végétale (à gauche) et d’une cellule animale (à droite)étale (à gauche) et d’une cellule animale (à droite)
  1. Les cellules végétales possèdent certaines organites comme la paroi cellulaire, le chloroplaste et les vacuoles qui sont absents dans les cellules animales.
  2. Les cellules végétales sont généralement plus grandes, de forme fixe et rectangulaire, tandis que les cellules animales sont relativement plus petites en taille, irrégulières et rondes.
  3. Un noyau est présent dans les deux cellules, mais dans la cellule végétale il se trouve d’un côté tandis qu’il est présent au centre de la cellule animale.
  4. Les centrosomes/centrioles, cils, desmosomes, lysosomes sont les organites absents dans les cellules végétales, alors qu’ils existent dans les cellules animales.
  5. Les plastides, glyoxysomes, le plasmodesme et le chloroplaste (pour la préparation des aliments) sont les caractéristiques présentes dans les cellules végétales mais non présentes dans les cellules animales.
  6. Il y a une vacuole énorme présente dans les cellules végétales, mais de nombreuses et petites vacuoles sont présentes dans les cellules animales.
  7. Les mitochondries, si elles sont présentes dans la cellule végétale sont moins nombreuses,
    Dans les cellules animales, elles jouent un rôle significatif et aident à la production d’énergie.
  8. Le stockage de l’énergie se fait grâce au chloroplaste dans les cellules végétales, qui est absent dans les cellules animales.
  9. La matière alimentaire de réserve est l’amidon dans les cellules végétales et le glycogène dans les cellules animales.
  10. La synthèse des nutriments comme les acides aminés, les vitamines et les coenzymes est effectuée par les cellules végétales, mais les cellules animales sont incapables de le faire.
  11. La cytokinèse se produit par plaque cellulaire seulement dans les cellules végétales, alors que dans les cellules animales, elle se produit par sillons ou constrictions.

Les points communs entre cellule animale et cellule végétale

Les cellules végétales et les cellules animales, bien que différentes à bien des égards, présentent quelques similitudes.

  • Les cellules végétales et animales sont des cellules eucaryotes.
  • Les deux possèdent une membrane cellulaire.
  • Un noyau bien défini est présent.
  • Les deux cellules contiennent un appareil de Golgi.
  • Une des parties les plus importantes de la cellule est le cytoplasme, qui est aussi présent dans les deux.
  • Les ribosomes se trouvent aussi bien dans les cellules végétales que dans les cellules animales.

Conclusion

Dans cet article, nous avons exposé les structures et le fonctionnement des cellules végétales et animales,  leurs types, ainsi que des points essentiels qui les distinguent.
Toutes les cellules eucaryotes, qu’il s’agisse d’une cellule végétale ou animale, contiennent un noyau et peu d’organites en commun ainsi que des similitudes dans leur fonction.
La raison de cette différence peut être le mode de nutrition puisque les plantes sont dites autotrophes, alors que les animaux sont les hétérotrophes.
Une autre raison est liée à l’évolution des cellules se sont développées selon les besoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

pulvinar mi, odio Aliquam Donec risus. libero justo venenatis,