Comment mémoriser 10000 objets? Construisons une table de rappel de 0 à 9999!

Introduction

Dans la leçon 6, nous avons créé une table de rappel de 0 à 99 à partir du code chiffre-son et nous avons appris à l’utiliser pour mémoriser des listes ordonnées. L’un des inconvénients de la table de rappel de 0 à 99 est que l’on utilise la même table pour retenir différentes listes. Pour certaines personnes, il peut y avoir un mélange entre les différentes listes.

Personnellement, nous n’avons pas ce problème et la même table de rappel nous permet par exemple de mémoriser la liste des 15 pays les plus peuplés, les 15 pays les plus riches, le tableau périodique des éléments, une liste de 100 dates en histoire et la liste de commissions hebdomadaires.

Néanmoins, si nous utilisons fréquemment la méthode de la table de rappel, il peut être utile d’augmenter sa taille afin de pouvoir mémoriser une liste de 501 à 550 par exemple au lieu de la lier aux attaches de 1 à 50.

Nous pouvons donc continuer à créer des attaches avec le code chiffre-son mais cela est long à créer et à retenir. Nous allons donc utiliser une autre méthode pour se souvenir du chiffre des centaines et du chiffre des milliers, notre table de rappel servant pour les unités et les dizaines.

Création de la table de rappel de 100 à 9999

Le chiffre des centaines

Nous allons choisir 9 images qui vont représenter chacun un des chiffres des centaines (1 à 9).

Nous pouvons prendre n’importe quelle image à la condition qu’elle ne soit pas dans la table de rappel de 0 à 99. Mais afin de favoriser la mémorisation, nous choisissons des images correspondant à un même thème.
Par exemple nous prenons des hommes (ou femmes) de l’histoire de France.

Pour la centaine n°:

  1. : Vercingétorix
  2. : Saint Louis
  3. : Jeanne d’Arc
  4. : Henri IV
  5. : Louis XIV
  6. : Robespierre
  7. : Napoléon 1er
  8. : Georges Clemenceau

Ainsi:

  • 505 = Louis XIV sur un lit,
  • 888 = Clemenceau jette des fèves.

Le chiffre des milliers

Pour le chiffre des milliers, nous allons utiliser la liste suivante de héros de BD:

  1. Conan le barbare
  2. Dupont
  3. Achille Talon
  4. Tarzan
  5. Tintin
  6. Pif le chien
  7. Popey
  8. Félix le chat
  9. Caliméro

Ainsi:

6530 : Il faut visualiser une association imagée avec les éléments: Pif le chien, Louis XIV, maison.

9999 : Formons une histoire avec Caliméro, Charles de Gaulle,pape.

Nous vous laissons fabriquer ces histoires… en fonction de votre imagination!

Donc:

Pour chaque nombre de 100 à 999, nous avons 2 images:

  • une pour les centaines
  • une pour dizaine-unité correspondant à notre table de rappel 0-99

Pour chaque nombre de 1000 à 9999, nous avons 3 images:

  • une pour les milliers
  • une pour les centaines (exception: pas d’image si il y a ‘0 centaine’)
  • une pour dizaine-unité correspondant à notre table de rappel 0-99

Avantages de cette technique

  • Il n’y a pas besoin de retenir 9999 images, seulement 20 images en plus celles de la table de rappel 0-99
  • Les associations imagées que nous créons pour chaque nombre peuvent utiliser les images dans n’importe quel ordre puisque nous ne pouvons pas confondre les catégories d’images: dans notre exemple, un homme historique correspond toujours à un nombre de centaines, un héros de BD aux milliers.

Exemple d’utilisation

A titre d’exemple, voici comment nous pouvons utiliser notre table 0-9999.

Nous désirons nous rappeler quelques citations humoristiques de Guy Bedos:

  • “Ça devient difficile d’être de gauche. Surtout quand on n’est pas de droite.”
  • “Il n’y a pas que des sal..ds au gouvernement. Il faut rester objectif. Il y a aussi des incompétences.”
  • “On compare souvent les hommes politiques à des acteurs. C’est très injuste pour les acteurs.”

et de Coluche:

  • “Le mois de l’année où le politicien dit le moins de con…ies, c’est le mois de février, parce qu’il n’y a que vingt-huit jours.”
  • “Homme politique, c’est une profession où il est plus utile d’avoir des relations que des remords.”
  • “Le plus dur pour les hommes politiques, c’est d’avoir la mémoire qu’il faut pour se souvenir de ce qu’il ne faut pas dire.”

Mémorisation des mots-clés

Pour chaque citation, nous cherchons quelques mots-clés.

Nous visualisons le tableau suivant:

table_de_rappel_600

Tant que nous ne maîtrisons pas cette méthode, prenons l’habitude de nous aider d’un tableur comme illustré ci-dessus.
Comme nous allons retenir des citations de comiques, nous allons leurs associer Robespierre (=600)!

Nous réservons 10 places pour chaque auteur.

600 : nous visualisons une histoire associant Robespierre, Bedos, un seau.
Et pour chaque mot-clé, nous créons une petite scène.

601 = des arbres (hêtres) avec une flèche vers la gauche…

610 = Coluche boit une tasse de thé avec Robespierre

611 = Créons une histoire avec Robespierre, tête et une image évoquant la mémoire (barrette de Ram, cerveau…)

….et continuons d’associer les mots-clés aux nombres 612, 613…

Apprentissage des textes

Pour se souvenir sur le long terme, nous utilisons comme d’habitude le logiciel Anki. Nous avons créer un paquet ‘Citation’ avec des cartes proposant:

  • au recto: une question ressemblant à “Coluche, homme politique, profession”
  • au verso: le texte de la citation à mémoriser

Nous apprenons les textes avec la méthode de la leçon 5 (Comment mémoriser un texte court).

Anki gère nos révisions.

Restitution

  1. Pour réviser sans Anki, donc n’importe où l’on peut se concentrer ou s’isoler mentalement, il suffit de se rappeler “Robespierre n’est pas un comique!”. Puis 600 = (Robespierre, seau) donc nous nous remémorons Guy Bedos grâce à notre association imagée précédemment créée. Puis 601 … Nous retrouvons nos mots-clés et ainsi la citation…
  2. Pour briller en société, nous désirons citer Coluche. Nous visualisons Coluche = 610 puis 611 nous donne des mots-clés puis la citation nous est remémorée.

Conclusion

Nous avons donc créer une table de rappel de 0 à 9999 nous permettant de retenir 10000 images mentales et donc de placer dans notre mémoire 10000 informations que nous pouvons retrouver grâce aux associations imagées.

N’hésitons pas à noter sur un tableur, sur des feuilles de papier, notre table de rappel et les informations stockées comme dans l’exemple donné afin de pouvoir réviser pour retenir sur le long terme.

Comme toujours en mnémotechnie, utilisons toujours nos propres images mentales, nos propres histoires et, en fonction de ce que nous voulons mémoriser, combinons différentes méthodes et modifions ces méthodes si elles ne nous conviennent pas complètement.

logo


Site d’origine du tutoriel: http://mnemo.boueni.eu/

Ce tutoriel est sous licence CC Attribution-Noncommercial-Share Alike 3.0 Unported


6 commentaires
  1. Arno dit

    Pour apprendre le code chiffre-son, tu peux commencer par cette page
    https://jeretiens.net/la-methode-chiffre-son/
    N’hésite pas à me poser des questions si tu as des problèmes.

  2. baldwi dit

    arno qu’et ce que tu conseille pour commencer facilement à mémoriser, la table de rappelle et les chiffre-son ça a l’air trop difficile pour mon age

    1. Arno dit

      Je ne sais pas quel âge tu as!
      Il vaut mieux commencer par bien maîtriser le code chiffre-son et s’entraîner à l’utiliser pour retenir toutes les données chiffrées (ou les dates) que l’on rencontre dans la vie de tous les jours ou pour les études.
      Ensuite une table de rappel jusqu’à 20 permet de comprendre la technique et de mémoriser des listes.

      1. baldwi dit

        J’ai 12 ans je vais essayer les chiffre-son merci bcp

  3. Guillaume dit

    bonjour ! j’aurais deux questions : tout d’abords est-il possible d’utiliser la table de rappel pour mémoriser le plan, les grandes parties d’un cours ? ensuite, concernant votre méthode pour augmenter le nombre d’images dans notre table jusqu’a 9999, si on utilise par exemple louis 14 pour les tous les 400, on se retrouve avec cent images mental mettant en scène louis 14, cela n’augmente pas le risque de confondre deux images entre elle ? ` merci d’avance pour votre attention

    1. Arno dit

      Bonjour

      – La table de rappel est très utile pour se rappeler un liste ordonnée. Il faut donc transformer le plan du cours en une liste de mots clés et utiliser les méthodes expliquées dans les leçons 5 et 6. Je donnerai un exemple dans une prochaine leçon.
      – Effectivement, pour éviter de confondre 2 images, il faut bien visualiser des histoires très différentes ce qui nécessite une bonne concentration et un bon entraînement ou procéder comme dans l'exemple des citations de comiques (600 = Bedos, 610 = Coluche) que j'ai mal expliqué d'ailleurs (!). Je me sers d'une histoire Robespierre avec Coluche = 610 puis pour 611, 612 … , je n'utilise plus Robespierre: pour 611 je crée une histoire Coluche/tête=11/mots-clés, pour 612 une histoire Coluche/tonneau=12/mots-clés…

      Arno

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

accumsan sem, leo. venenatis nec velit, risus Aenean Praesent sed