Quelle est la différence entre un manoir et un château ?

Un manoir, ou un manoir fortifié, est une maison de campagne qui était historiquement le centre administratif d’un tribunal, la plus petite unité territoriale organisée du système féodal.
La principale différence entre le manoir et le château réside dans le fait que le premier est plus petit à l’intérieur et possède des fortifications moins importantes; voire inexistantes.
Cependant, le terme de manoir est parfois aussi appliqué aux maisons de campagne de la noblesse, notamment en tant que terme technique pour les maisons mineures d’origine médiévale tardive. Dans cet usage, le synonyme de aussi appelé gentilhommière (demeure d’un gentil, soit d’un noble de naissance) est préféré.
Celles-ci ont été fortifiées et ont été restructurées au cours des siècles suivants selon différents styles. Avec le temps, elles sont devenues le symbole de la richesse et du statut d’une famille, plutôt qu’un système de défense.

Différences architecturales de base entre manoir et château

En général, le manoir était la demeure d’un seigneur féodal, et si le seigneur était propriétaire de plusieurs manoirs, il ne l’habitait qu’occasionnellement. Parfois, un administrateur ou un sénéchal était nommé pour contrôler et gérer les biens de l’État. L’administration ordinaire était déléguée à un huissier ou à un préfet.

Bien qu’ils ne soient pas toujours dotés de puissantes fortifications, comme un château, de nombreux manoirs sont fortifiés au moins en partie : ils sont enfermés dans des murs ou entourés d’un fossé surmonté d’un pont-levis. À proximité ou à l’intérieur du manoir, était souvent construite une ferme, des entrepôts et d’autres bâtiments qui avaient besoin d’entretien (comme des écuries, etc.). Pour se défendre contre d’éventuels voleurs et pilleurs, les manoirs étaient équipés de petits portails et de tours. Cependant, ils n’étaient pas équipés de grandes tours ou de hautes façades pouvant résister à un siège. La principale caractéristique du manoir était sa grande salle, à laquelle des appartements ont été annexés après la disparition des guerres féodales (ce qui a permis une vie familiale plus paisible dans le bâtiment).

Comprendre les manoirs : évolution du rôle des demeures entre le XIIIème et le XVIème siècle

En France, les termes château ou manoir sont souvent utilisés comme synonymes pour décrire un manoir. Nous pouvons être plus précis.

Une Maison-forte est un manoir fortement fortifié, qui apparaît à la fin du XIIIème siècle, qui peut comprendre deux ensembles de murs d’enceinte, des ponts-levis, et une salle du rez-de-chaussée ou salle basse qui servait à recevoir les paysans et les roturiers. La salle basse était également le lieu du manoir, le siège de l’intendant ou du seigneur étant souvent marqué par la présence d’une crédence de justice ou armoire murale (étagères encastrées dans les murs de pierre pour contenir les documents et livres liés à l’administration de la crédence ou du droit de justice).
La salle haute était réservée au seigneur. Il y recevait ses hôtes de haut rang. Cette salle haute était souvent accessible par un escalier extérieur en colimaçon. Elle était généralement “ouverte” jusqu’aux fermes du toit, comme dans les maisons anglaises similaires. Cette salle plus grande et plus finement décorée était généralement située au-dessus de la salle du rez-de-chaussée. Les appartements privés du seigneur et de sa famille étaient souvent situés à l’extérieur de la salle du premier étage. Elles avaient invariablement leur propre cheminée (avec des pièces finement décorées) et au moins une latrine.

En plus des salles inférieures et supérieures, de nombreux manoirs français possédaient également des portes partiellement fortifiées, des tours de guet et des murs d’enceinte percés de meurtrières pour une protection supplémentaire. Certains grands manoirs du XVIème siècle, comme le château de Kerjean dans le Finistère, en Bretagne, étaient même équipés de fossés et d’avant-corps comprenant des plates-formes pour les canons. Ces dispositifs défensifs permettaient aux maisons-fortes et aux manoirs ruraux d’être à l’abri d’une attaque par une bande armée (le brigandage était fréquent durant la guerre de Cent Ans et aussi pendant les guerres de religion). Les manoirs étaient généralement assez bien protégés pour résister aux attaques de maraudeurs occasionnels, mais il leur était difficile de résister à un siège entrepris par une armée régulière équipée d’engins de siège.

Quelle est la différence entre un château et un manoir ?
La forteresse du Château de Kerjean en Bretagne a été érigée à la place de l’ancien manoir familial.

À partir du début du XVIème siècle, les manoirs et les petits châteaux ont commencé à acquérir les caractéristiques et le confort des résidences de campagne de la noblesse. Ces transformations de la fin du XVIème siècle ont donné lieu à la naissance de petits châteaux Renaissance en France, plus précisément de la période dite du Maniérisme, et de la maison de campagne de style élisabéthain et jacobite en Angleterre.

Conclusion sur la différence entre manoir et château

Quelle différence y a-t-il entre un château et un manoir ?

Au Moyen-Âge, le manoir était l’organisation territoriale la plus élémentaire du système féodal en Europe occidentale. Le Seigneur du Manoir était investi d’un pouvoir juridique et économique et tirait sa subsistance – et son pouvoir – des biens qu’il possédait et des contributions obligatoires imposées par la loi à la population paysanne sous sa juridiction. Ces contributions sont appelées les corvées et étaient payées soit en effectuant des travaux gratuits, soit en donnant des biens, soit, plus rarement, en offrant de l’argent.

Techniquement, le manoir était la maison du seigneur du manoir et le centre administratif du manoir. Cependant, le terme manoir a également été étendu pour désigner une grande et noble maison appartenant à des familles de la petite noblesse à la fin du Moyen Âge. Bien que leur maison ait souvent été fortifiée, elle avait surtout pour fonction d’afficher la puissance et l’importance de la famille, plutôt que de défendre contre les intrus.

Le terme de manoir est parfois appliqué aux maisons de campagne qui appartenaient à des familles de la noblesse, même si elles n’ont jamais été les centres administratifs d’un manoir. Le terme est surtout utilisé pour les petites maisons de campagne fortifiées de la fin du Moyen Âge dont les fortifications ont été construites plus pour l’aspect architectural que pour la défense.

Aujourd’hui, une des principales différences entre manoir et château, dans la réalité immobilière, est que le château est toujours vendu avec ses terres attenantes (ou en possède toujours) tandis que le manoir n’est pas systématiquement adossé à des terres.

Sam Zylberberg
Les derniers articles par Sam Zylberberg (tout voir)

Laisser un commentaire

Offre amazon prime pour les étudiants à -51%