Quelle différence y a-t-il entre épidémie, pandémie et endémie ?

Tous les termes relatifs aux maladies infectieuses ne sont pas égaux et ne désignent pas la même chose. Ils sont  souvent utilisés à tort et de manière interchangeable. La distinction entre les mots pandémie, épidémie ou encore (maladie) endémique ou endémie est floue, même par les experts médicaux. Cela s’explique par le fait que la définition de chaque terme évolue au fur et à mesure que les maladies se répandent ou disparaissent, au fil du temps.

Commençons par les définitions de base :

Une épidémie est une maladie qui touche un grand nombre de personnes au sein d’une communauté, d’une population ou d’une région.
Une pandémie est une épidémie qui s’étend sur plusieurs pays ou continents.
Une endémie est une maladie qui appartient à un peuple ou à un pays particulier.
Un flambée épidémique est une augmentation plus importante que prévu du nombre de cas endémiques. Il peut également s’agir d’un seul cas dans une nouvelle région. Si elle n’est pas rapidement maîtrisée, une épidémie peut se transformer en pandémie.

Quelle différence entre épidémie et pandémie ?

Un moyen mnémotechnique simple de faire la différence entre une épidémie et une pandémie est de se d’associer le “P” de pandémie au mot passeport. Une pandémie est donc une épidémie qui voyage.

Quelle différence y a-t-il entre une épidémie et une endémie ou maladie endémique ?

Mais quelle est la différence entre épidémique et endémique ? Une épidémie se propage activement ; les nouveaux cas de la maladie dépassent largement ce qui est attendu. Plus largement, on l’utilise pour décrire tout problème qui est hors de contrôle, comme une épidémie de choléra au XIXème siècle. Une épidémie est souvent localisée dans une région, mais le nombre de personnes infectées dans cette région est sensiblement plus élevé que la normale. Par exemple, lorsque le COVID-19 a été limité à Wuhan, en Chine, il s’agissait d’une épidémie. La propagation géographique l’a transformée en pandémie.

Les endémies, en revanche, sont une présence constante dans un lieu spécifique. Le paludisme est endémique dans certaines parties de l’Afrique. La glace est endémique en Antarctique.
Endémique vs. épidémie

Si l’on va plus loin, une endémie peut conduire à une épidémie, et une épidémie peut se produire n’importe où. Par exemple, la dengue est endémique dans certaines régions d’Afrique, d’Amérique centrale et du Sud, et des Caraïbes. Les moustiques de ces régions sont porteurs de la dengue et la transmettent d’une personne à l’autre. Mais en 2019, une épidémie de dengue a éclaté à Hawaï, où la maladie n’est pas endémique. Les épidémiologistes et virologues pensent qu’une personne infectée a visité la l’île principale et y a été piquée par des moustiques. Les insectes ont ensuite transmis la maladie à d’autres individus qu’ils ont piqués, ce qui a créé une épidémie.

Conclusion

Il est donc aisé de comprendre pourquoi il est si facile de confondre ces termes. Ils sont tous liés les uns aux autres et il y a un flux et un reflux naturels entre eux, au fur et à mesure que des traitements sont disponibles et que des mesures de contrôle sont mises en place, comme la quarantaine, ou encore que des flambées épidémiques se produisent et que la maladie commence à se propager.

Sam Zylberberg

Laisser un commentaire