Le processus du tatouage

Se faire tatouer est une tendance quasiment indémodable, mais les techniques de tatouage comme les styles de dessin évoluent constamment. Pour en savoir plus sur l’art de l’indélébile, nous nous penchons sur les techniques, les appareils et les encres qui rendent possible l’apparition, sous votre peau, de vos images, symboles ou textes les plus précieux.

Tatouage, tatoueur…

Le tatouage est un art subtil qui s’apprend et qui requiert un certain savoir-faire. Du type de matériel à utiliser jusqu’au design et aux encres, il est important pour tout tatoueur de connaître en détail toutes les techniques en termes d’hygiène et de dessin ainsi que le matériel nécessaire à utiliser.

Premier tatouage
Une séance de tatouage.

L’appareillage du tatoueur

L’équipement complet du tatoueur moderne varie selon ses spécialités, et tout professionnel peut trouver le matériel nécessaire avec un fournisseur en ligne comme Barber DTS. Certains éléments incontournables sont les suivants :

  • Une machine à tatouer :

Plusieurs types sont disponibles, comme la machine à bobines ou la machine rotative. Généralement actionnée par une pédale, elle retient des aiguilles de formes et épaisseurs multiples qui vont et viennent afin de créer d’innombrables perforations dans la peau. Alors que les aiguilles percent l’épiderme, elles entraînent avec elle l’encre qui apparaîtra immédiatement sur la peau.

  • Les encres de tatouage :

Loin de l’éternel tatouage des années 80, on trouve aujourd’hui un grand choix de coloris chez les tatoueurs. Les pigments qui permettent de jouer avec les couleurs sont de natures variables, du prestigieux lapis-lazuli responsable du bleu intense dont ont joué les plus grands artistes, au chrome ou au cuivre qui donneront du vert, en passant par l’argile pour les tons bruns. Les pigments sont saisis dans un liquide porteur (généralement de l’éthanol), qui permettra à la fois aux pigments de circuler avec fluidité dans la machine et de préserver le pigment en détruisant tous les éventuels agents pathogènes.

  • Les produits désinfectants et cicatrisants :

Une sélection éprouvée et adaptée aux différents besoins et types de peau est essentielle pour éviter que la nouvelle œuvre d’art ne s’infecte ou soit déformée par une mauvaise cicatrisation.

La méthode

Avant de procéder au tatouage, une consultation approfondie avec le client est indispensable afin de s’assurer que le dessin correspond bien aux désirs de celui qui va le porter toute sa vie. Le tatoueur prépare ensuite un transfert qu’il reproduira sur la zone voulue, après l’avoir soigneusement nettoyée et éventuellement rasée. L’heure est enfin venue de suivre les lignes et de remplir les surfaces avec l’encre choisie, à l’aide de la machine à tatouer. L’opération prendra plus ou moins longtemps selon le degré de détail et la taille du tatouage, et sera plus ou moins douloureuse selon la zone choisie et la sensibilité de chacun.

Le design

Du nom de vos enfants aux symboles celtes, en passant par votre signe astrologique chinois ou votre groupe sanguin, ce ne sont pas les idées qui manquent pour choisir votre tatouage. En jouant des encres et des techniques, votre tatoueur pourra transférer quasiment n’importe quel design.

Avatar
Les derniers articles par Vachonyme (tout voir)

Laisser un commentaire

Offre amazon prime pour les étudiants à -51%