Le nom des 3 singes de la sagesse

Comment s’appellent les trois singes avec les mains sur les oreilles, les yeux, et la bouche ?

Les singes de la sagesse sont au nombre de trois, dont chacun se couvre une partie différente du visage avec les mains : les oreilles, les yeux et la bouche.

mizarou, kikazarou, iwazarou
De gauche à droite, Kikazaru (le sourd), Mizaru (l’aveugle), Iwazaru (le muet).

La plus ancienne trace connue de ces singes se trouve dans les Entretiens de Confucius (au VIe siècle av-JC).

Les singes furent ensuite introduits dans le bouddhisme par un moine (Xuanzang) au VIIe siècle ap-JC.

Toutefois l’attribution de leur nom est originaire du Japon. En effet, traditionnellement, le singe est censé chasser les mauvais esprits. En japonais, les trois singes de la sagesse sont appelés :

  • Mizaru (見猿) pour l’aveugle
  • Kikazaru (聞か猿) pour le sourd
  • Iwazaru (言わ猿) pour le muet

Avec le caractère 猿 signifiant « singe », se prononçant [zarou] en japonais (et [u’àn] en chinois), et avec les deux caractères du Hiragana japonais (écriture syllabique) :  [ka] et  [wa].

En respectant les trois conditions, ne pas dire le mal, ne pas le voir, et ne pas l’entendre, celui-ci nous épargnera.

Astuce :

L’astuce que l’on vous propose ici consiste à imaginer une tête de singe (qui sera illustrée juste après) en y remplaçant les yeux par un M, le nez par un I, les oreilles par deux K, et la bouche par un WA. En connaissant le terme « zarou » qui signifie singe, il est alors possible de se souvenir de Mizarou pour l’aveugle (M à la place des yeux), Kikazarou pour le sourd (les K à la place des oreilles) et Iwazarou (Wa à la place de la bouche), de plus, le I au milieu (à la place du nez) permet de faire le lien entre les trois singes Mizarou, Kikazarou et Iwazarou !

les trois singes de la sagesse

Remarque et vocabulaire chinois : la citation dans les Entretiens de Confusius en chinois était : 非礼勿 视,听,言,动 ; pouvant être traduit par : De ce qui est contraire (非 [fèï]) à la bienséance (礼

  • ), ne pas regarder (视 [sheu]), ne pas écouter (听 [ti’ng]), ne pas le dire (言 [uàn]), ne pas le faire (动 [dong]).

    Si jamais la langue chinoise vous intéresse, voici quelques expressions liées aux précédents sinogrammes :

    Merci se dit 谢谢 [chiè-chiè]
    – Merci beaucoup se dit : 非常感谢 [fèï chan’g ga’n chiè]

    Le terme 非常 [fèï chan’g] signifie « très » ou « extraordinaire » et 感 [ga’n] est un caractère lié à la gratitude.

    Le terme 勿 [wou] est ancien (dans la citation), on utilise 不 [bou] pour dire « ne pas » :

    De rien / Je t’en prie (ou littéralement « ne soit pas si poli ») : 不客气 [bou ke tsi]

    Par ailleurs, grâce aux deux articles précédents sur le chinois, il est aussi possible de traduire les phrases :

    – Le temps d’aujourd’hui est très bon : 今天的天气非常好 [tine-tièn da tièn-tsi fèï-chan’g hào] (aujourd’hui/possession/temps/très/bon)

    – Elle a aimé mon cadeau : 她非常喜欢我送的礼物 [ta fèï-chan’g shi-rhouàn wo song da li-wou] (elle/très/aimer/mon/offert/possession/cadeau)

    – Ce parc est très beau : 这公园非常漂亮 [tche gong-uèn fèï-chan’g piao-lien] (ce/parc/très/beau)

    – Hier, je regardais la télévision : 昨天我看电视了 [tso-tièn wo kàn dièn-sheu la] (hier/je/regarder/télévision/action)

    Enregistrer

    Enregistrer

    Laisser un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    dolor sed massa eleifend Aenean tempus