La technique de la liste-repère

La technique de la liste-repère

Vous trouverez dans cette leçon deux planches de dessins qui vont vous permettre de retenir instantanément une liste de vingt mots n’ayant aucun rapport entre eux. Par exemple, une liste de courses à faire.

Voici les deux planches de dessins, elles contiennent 26 objets en tout :
alphabet_repère_mnémotechniquealphabet_repère_mnémotechnique2

Vous remarquerez que les objets ont tous une forme qui rappelle une lettre de l’alphabet. Il vous suffira de regarder attentivement ces dessins pendant quelques instants pour les retenir très facilement. Lorsque vous connaîtrez bien ces deux planches de dessins, vous disposerez alors d’une liste repère de 26 objets concrets connus de vous dans un ordre déterminé, celui de l’alphabet et qui vous permettra, comme nous allons le voir, de retenir une liste de 26 notions ou objets quelconques.

Remarquez certaines astuces dans le choix des objets, comme par exemple :

  • B = Borgne = lunettes
  • C = Croissant = lune
  • R= Robinet
  • S = Serpent
  • T = Tire-bouchon
  • U = Huuuuuuu ! = fer à cheval
  • X = ciseaux
  • Y = whisky = verre
  • etc.

Vous n’aurez aucune difficulté pour retenir ces 26 objets, ou inventer des astuces mnémotechnique vous permettant de les retrouver. Pensez au passage à mettre une dimension visuelle à vos astuces mnémotechniques: représenter-vous mentalement les objets ou la forme des lettres (imaginez par exemple la lettre O rebondir plusieurs fois sur le sol, vous rappelant ainsi le ballon).

Comment retenir instantanément une liste ?

Imaginons maintenant que vous ayez les courses suivantes à faire :

    • acheter un journal
    • mettre une lettre à la poste
    • passer prendre vos photos chez le photographe
    • déposer chez votre médecin des radiographies
    • acheter du beurre, du pain, des œufs, de la confiture, un steak
    • téléphoner à votre ami Dupont

Cette liste a été établie au hasard, et non pour les besoins de l’exemple.

Pour la retenir, il vous suffit d’associer chaque mot significatif de vos courses à l’un des objets de votre liste repère. Vous vous représentez mentalement et aussi clairement que possible les deux objets associés.

Je commence donc par associer le journal au compas. C’est facile, je me représente un compas en train de tracer un cercle sur mon journal.

La paire de lunettes avec la poste ou la boîte aux lettres, c’est moins évident, mais je vais simplement m’imaginer en train de jeter des lunettes dans une boîte aux lettres. C’est comique, mais cela se retiendra d’autant plus facilement. Je me représente bien cette scène, mentalement. Ainsi, plus tard, en pensant aux lunettes, je verrai automatiquement la boites aux lettres dans laquelle je les jette !

La lune et les photos ? Je vais m’imaginer que dans le ciel, la lune n’est pas véritable mais qu’il y a, dans le ciel, une immense photo de la lune. Je pourrais aussi m’imaginer un appareil de photo géant placé devant la lune et en train de la photographier. Ou me représenter la lune dans le viseur de mon appareil de photo personnel. N’importe laquelle de ces images me permettra de retrouver l’association lune-photo.

Voici maintenant mon médecin. Pour l’associer à arc (4ème objet de la liste repère), c’est facile : je me le représente dans son cabinet en train de tirer à l’arc sur des radiographies. Stupide, mais infaillible pour associer arc, médecin et radiographies !

Je passe à “beurre” : je pique le trident dans une grosse motte de beurre, je m’imagine un pain, calé sur la béquille, les œufs écrasés par la presse ; je regarde dans les jumelles et j’y aperçois une pyramide de pots de confitures. Je pique la bougie au centre d’un steak (ou je chauffe un steak sur une bougie).

Pour le téléphone à Dupont, je me représente Dupont en train de téléphoner sous un parapluie.

Ces associations sont très faciles à faire. Avec un peu d’habitude on les fait instantanément. Chaque fois que vous le pourrez, essayez d’introduire du mouvement (comme jeter les lunettes dans la boite aux lettres) ou du comique (le médecin tirant à l’arc sur des radios).

Pour retrouver la liste des courses à faire, on procède de façon inverse :

  • Première course : lettre A. A, c’est le compas ; je revois le compas sur le journal. J’ai donc retrouvé instantanément “journal”.
  • Deuxième course : lettre B. B, c’est la paire de lunettes. Je la jetais dans une boite aux lettres. Je pense donc à ma lettre.
  • Après B, ce sera C, puis D et ainsi de suite.

Avec cette méthode, vous pouvez retenir une suite de 26 mots quelconques très facilement, et en plus dans un ordre particulier.

Cela peut servir à retenir des courses, des nomenclatures ou la liste des localités d’une ligne de chemin de fer. Il s’agit ici de mots sans signification. Il faut alors procéder par à-peu-près et transformer d’abord chaque nom de ville en un mot concret qui vous le rappellera : Caen, Lisieux, Le Havre, Melun, Rouen, Elbeuf seront représentées par exemple par : canne, lit, cadavre, melon, roue, bœuf, etc. Ensuite, c‘est le mot canne que vous associerez à compas, puis lit à lunettes, etc.

Vous pourrez ainsi apprendre très vite les douze, quinze ou vingt stations d’une ligne de chemin de fer, ou encore, les localités que vous devez traverser pour effectuer en voiture un certain parcours. Ainsi, vous n’aurez pas besoin, en conduisant, de consulter votre itinéraire. Vous prenez vos dessins dans l’ordre de l’alphabet et vous retrouvez instantanément le nom des villes ou des villages à traverser successivement.

Exercice n°6

Apprenez les 26 objets de la liste-repère. Pensez bien que cette liste-repère vous servira par la suite, dans le vie de tout les jours, bien au delà de cet exercice. Prenez donc le temps de vous créer des astuces mnémotechniques ou des associations pour bien la retenir. Vous allez sûrement mémoriser du premier coup certains objets, sans aucun truc mnémotechnique (parce que l’association objet-lettre est tout à fait naturelle pour vous), alors que vous aurez du mal à en mémoriser d’autres. Si vraiment un des objets ne vous plait pas, ou que vous n’arrivez pas à le retenir, n’hésiter pas à le changer et à en trouver un autre à la place, qui vous conviendra mieux. L’important est que vous ayez votre propre liste-repère. Cette liste est la vôtre, elle doit être adaptée à votre imagination, afin que vous la mémorisiez le plus naturellement possible, et que vous retrouviez rapidement les 26 objets qu’elle contient, dans l’ordre, en faisant référence aux 26 lettres de l’alphabet.

Exercice n°7

Une fois que vous connaîtrez bien votre liste-repère, vous pouvez tenter ce petit tour, digne d’un grand magicien, et qui épatera vos amis :

Vous demandez à un ami de préparer par écrit, sans vous la montrer, une liste de 10 objets de son choix.

Ensuite, vous lui demandez de vous donner oralement ces objets, un après l’autre. Pour retenir de tête toute la liste, à chaque objet qu’on vous donne vous allez créer mentalement une association imagée avec les objets de votre liste-repère :

  • vous associez le 1er objet de votre ami au compas
  • puis le 2ème objet que votre ami vous donne, vous l’associé aux lunettes,
  • etc. jusqu’au 10ème objet, que vous associez au parapluie

Ensuite, pour lui réciter la liste d’objet, il vous suffit de parcourir votre liste repère, et vous retrouverez automatiquement les associations que vous avez faites, et donc la liste que votre ami vous a donné oralement !

Mieux encore : demandez un chiffre entre 1 et 10 à votre ami. Imaginons par exemple qu’il choisisse 8. Vous savez que la 8ème lettre de l’alphabet est le H (qui correspond aux jumelles dans votre liste-repère), et vous pouvez donc lui indiquer instantanément le 8ème objet de sa liste (celui que vous avez associé aux jumelles) !

Avec un peu d’entraînement, vous pouvez même tenter ce tour non pas avec 10 mots, mais avec une liste de 20 ou 25 mots. Si vous réussissez une telle performance (ce qui est à la portée de tout le monde, après un certain entraînement), vous allez commencez à faire des jaloux du côté de ceux qui n’ont aucune méthode de mémorisation !

En dehors de son côté spectaculaire, n’oubliez pas que cet exercice est avant tout un entraînement efficace pour votre mémoire, sur deux points :

  • il vous permet de réviser et d’utiliser votre liste-repère, ce qui évite de l’oublier
  • il vous oblige aussi à former rapidement des associations imagées, avec des mots dont vous ne vous attendez pas

Pour ces deux raisons, n’hésitez pas à refaire cet exercice, régulièrement, dés que l’occasion se présente (à la fin d’un repas entre amis, par exemple).

Exercice n°8

Retenez par la méthode des associations imagées les principales ressources de l’Espagne :

vin  raisins  cuirs  mercure olivier
 bovins  fer  pêche oranges  chevaux 
plomb  textiles citrons  ânes  cuivre

Un dernier mot sur votre liste-repère

Le meilleur moyen pour connaître par cœur toutes votre liste-repère de 26 objets, sans avoir à réfléchir trop longtemps pour retrouver ces objets, est de l’utiliser au quotidien. Faite confiance à votre mémoire, utilisez-la, mettez-la à l’épreuve dés que vous en avez besoin. Et même si un jours vous n’avez pas besoin de mémoriser une liste de mots en utilisant votre liste-repère, il y a toujours des possibilités pour réviser votre liste-repère et faire ainsi travailler votre mémoire :

  • vous pouvez vous remémorer, pendant vos temps morts (lorsque vous êtes dans une file d’attente, sans rien faire, par exemple), votre liste repère en visualisant clairement chacun des 26 objets.
  • vous pouvez aussi refaire l’exercice n°7 à un autre ami, ou le tenter avec encore plus mots

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

tempus consequat. risus ipsum Aliquam ipsum suscipit