Comment retenir une liste de courses

0

Comment retenir une liste de courses?

Comment booster votre mémoire à l’aide de la visualisation d’imagerie mentale ?
Installez un projecteur dans votre cerveau !

  • Exercice de visualisation ; Comment retenir facilement une liste de courses de 30, 40, 50 articles (sans ne rien oublier).

La plupart d’entre nous sait ce qui manque dans leur frigo, mais pourriez-vous retenir une liste de produits qui ne vous est pas destinée ? Après quelques exercices, lancez le défi à une personne de votre choix, et dites lui que vous êtes capable de retenir en quelques minutes une liste de 30 articles de son choix et cela sans ne rien oublier. Visiter au préalable son magasin habituel (si vous ne le connaissez pas) ou bien allez dans le votre.

Pour s’initier, cette technique fonctionne uniquement en se projetant mentalement dans des magasins d’alimentation que nous connaissons bien (avec de l’entraînement cela n’est plus nécessaire). Il est recommandé de commencer par une liste de 10 articles environ, et d’augmenter progressivement jusqu’à 15, 20, 25, 30, 35, 40, etc… Cet exercice est valable pour tout ce que vous voulez mémoriser, il suffit de visualiser la scène.

Pour cet exercice, rendez-vous dans votre magasin habituel mentalement quand vous faites la liste de vos courses, les légumes sont ici, le laitage c’est au fond, le pain devant les caisses, etc… (tout le monde a une image plus ou moins précise de son magasin habituel)

  • Voici une liste quelconque de 30 articles classés dans l’ordre de cheminement des rayons de mon magasin habituel.

L’organisation

Prenez l’habitude de noter vos articles par catégorie de produits et dans l’ordre de cheminement des rayons de votre magasin.

Légumes; 1 kg de tomates et un sac des pommes terre, des poivrons et du citron, un piment frais

Viande; Un kilo de viande hachée

Laitage; Du beurre, du fromage, de la crème fraîche, des yaourts, un pack de lait

Conserves; Deux boîtes de haricots rouges et du concentré de tomates

Épices et huiles; Du poivre et du sel, de l’huile d’olive

Sauces; Du ketchup, de la mayo

Gâteaux/Confiserie; Des madeleines et des bonbons pour le fiston

Céréales; Des pâtes et du riz

Boissons; Un pack d’eau minérale et du sirop de menthe

Petit déjeuner;  Du pain, du café et du chocolat en poudre

Produits; (Toilette) Du shampoing pour gamins et du déo pour Téo

Boulangerie ; Du pain et des croissants pour le matin

(Quand la liste des produits d’entretien est longue, penses d’abord à la catégorie du produit ; WC,  Vaisselle,  Linge, Toilette, Ménager, Automobile, etc.

  • La méthode d’écriture
  1. Associez les noms de produits par couple pour les listes longues.
  2. Notez votre liste de courses de préférence par catégorie d’articles et dans l’ordre de cheminement des rayons de votre magasin.
  3. Pensez toujours au goût du produit, à sa couleur, à son odeur, à sa forme, à son utilisation, etc..
  4. Relisez votre liste à haute voix pour être sûr de n’avoir rien oublié, assurez-vous de l’ordre exact des produits, ceux qui correspondent au cheminement et des emplacements de votre magasin.
  5. Faites des phrases simples et courtes en utilisant des rimes quand l’occasion se présente.
  6. Associez si possible le produit à son destinataire  “Et des bonbons pour le fiston !”, “Et du café pour se réveiller !”, “Et du deo pour Téo !”.
  7. Écrivez votre liste comme ceci pour simplifier l’écriture;

    1 kg de tomates et un sac de pommes terre, des poivrons et un citron zzzzssshh !, un piment frais (il faut penser à, “ça va chauffer !”), 1 kg de viande haché (penser à facile à mâcher), du beurre et du fromage, des yaourts et de la crème fraîche, un pack de lait (c’est frais !), 2 boîtes de haricots rouges et du concentré de tomates, du poivre et du sel, de l’huile d’olive, du ketchup et de la mayo, des madeleines et des bonbons (pour le fiston), des pâtes et du riz, un pack d’eau et du sirop de menthe, du chocolat et du café (pour se réveiller), du shampoing (pour le gamin) et du déo (pour Téo), des croissants et du pain (pour le matin), du miel et de la confiture (ça colle à la figure).

  8. Ne pas écrire ce qui est entre parenthèses, il faut juste improviser !
  • La visualisation d’imagerie mentale

Première étape

  1. Vous n’avez pas besoin d’entrer en transe ou autre technique de méditation, vous pouvez faire votre exercice de visualisation avec vos yeux ouverts. Soyez juste détendu et installé confortablement pour imprimer vos images dans votre esprit.
  2. En visualisant la scène, je cite le nom de chaque article que je dépose ensuite dans un caddie imaginaire.
  3. En prenant mon temps je cite à haute voix le nom du produit; “Un 1 kg de tomates ! Et un sac de pommes terre !”, “Des poivrons ! Et un citron zzzzssshh !”,  “Un piment frais ! Oufff ça va chauffer !” etc..
  4. Déposez tous les articles de la liste dans le caddie imaginaire (pensez au goût du produit, exemple ci-dessus avec le citron et le piment).

Deuxième étape

  1. Je visualise mentalement l’intérieur de mon magasin habituel, je sais où sont situés tous les rayons, des images apparaissent.
  2. A la vitesse de la pensée, je rentre aussitôt dans le magasin avec mon caddie rempli d’articles.
  3. Je sais que tous les articles cités sur ma liste sont dans mon caddie imaginaire.

Troisième étape (visualiser tout ce que vous pouvez dans le moindre détail, efforcez-vous d’aiguiser sans-cesse votre perception)

  1. Maintenant tout en visualisant la scène, je vous demande de faire l’inverse de ce que vous faites habituellement en faisant vos courses, au lieu de prendre l’article, déposez-le dans les bacs ou dans les emplacements habituels.
  2. Dans l’ordre des rayons je dépose d’abord les légumes dans leur emplacement habituel.
  3.  A haute voix je m’exclame; “Voici un 1 kg de tomates ! Et un sac de pommes terre !”, “Voici des poivrons ! Et un citron zzzzssshh !”,  “Voici un piment frais ! Ça va chauffer !”
  4. Je surligne sur la liste le nom de l’article déposé.
  5. Je continue mes dépôts en suivant l’ordre de ma liste en procédant de la même manière pour tous les articles, (visualisez les moindres détails).

Application

  1. Le caddie est vide, je reviens à la réalité et je range la liste dans un tiroir.
  2. Je lâche prise et puis je pars faire mes courses pour de bon.
  3. Je suis arrivé sur le lieu de mon magasin.
  4. Je prends un caddie et je commence mes achats en repassant “le film”, je me souviens que j’ai commencé par les fruits et légumes (et ainsi de suite), laissez-vous guider en visualisant (la précédente étape de l’exercice), vous entendrez votre voix résonner (évidement pour cette liste); “Voici un 1 kg de tomates ! Et un sac de pommes terre !”, “Voici des poivrons ! Et un citron zzzzssshh !”,  “Voici un piment frais ! Ça va chauffer !” Je continue mes achats jusqu’au bout de mon parcours, avant de passer à la caisse, je contrôle tous les articles de mon caddie, je repasse rapidement le film si toutefois j’ai le moindre doute.
  5. En rentrant chez moi je compare mes courses avec ma liste.
  6. Dans la liste des courses citées ci-dessus j’ai prévu pour ce soir un “Chili con carne” pour mes invités (je connais déjà les ingrédients de la recette, de la viande hachée, du concentré de tomates , des tomates, des haricots rouges, du piment, de l’huile d’olive et éventuellement des poivrons, je n’ai pas besoin de faire beaucoup d’efforts pour me souvenir)
  7. Recommencez cet exercice avec, 15, 20, 25, 30 articles, etc…
  • Les bienfaits de cet exercice;

On acquiert beaucoup plus de mémoire en pratiquant la mnémotechnie et les méthodes de visualisation, on développe son quotient intellectuel de façon considérable et cela sans faire d’effort particulier. L’efficacité de cet exercice est particulièrement utile pour tous ceux qui prennent des commandes en milieu professionnel ou tout simplement pour tous ceux qui veulent installer un projecteur dans leur cerveau ! En l’occurrence pour cet exercice, beaucoup moins de stress dans les magasins, une meilleure organisation, une économie d’argent et un gain de temps considérable, vous faites des plans et des schémas virtuels pour atteindre vos objectifs, vous allez droit au but, vous maîtrisez !

Ceci est un exercice d’initiation parmi tant d’autres afin de vous faire découvrir la visualisation d’imagerie mentale.

Avec de la pratique ce programme s’installera dans votre subconscient pour devenir une habitude ou tout deviendra naturellement “visualisable” (terme très proche de “réalisable”, voici un modèle d’exemplarité parmi tant d’autres.

Un génie et maître en la matière, d’une intelligence hors norme; Nikola Tesla ne prenait aucune note et ne faisait aucun schéma pour inventer ses drôles de machines, son secret ? Il visualisait. Il faisait des plans et des formules mathématiques sur l’écran virtuel de son cerveau, toutes les pièces, jusqu’à la plus petite vis ou rondelle étaient visualisées dans le moindre détail (avec les cotes, les matériaux, etc..), une fois la machine assemblée dans son cerveau, il faisait quelques essais virtuels, ensuite il passait au montage réel et définitif, cela fonctionnait très souvent du premier coup. Ce qui déconcertait Thomas Edison du reste qui lui à l’inverse devait tout noter, tout calculer et tout schématiser sur papier, il passait des jours et des nuits à démonter et remonter sans cesse ses inventions, hélas cela ne fonctionnait qu’une fois sur dix !

Enfin bref, Nikola Tesla maîtrisait une douzaine de langues différentes, plus autres dialectes, il possédait un quotient intellectuel de (220). Idem pour Léonard de Vinci, Albert Einstein, Mozart, Newton et bien d’autres encore, ils avaient tous leur(s) truc(s). D’après moi, tout le monde a le “génie” en soi, seulement il faut le chercher et trouver les trucs qui vont avec, je crois qu’un “génie” ou disons plutôt pour démystifier les croyances, une personne capable de créer des choses, “extraordinaires” ou “nouvelles” est une personne comme tout le monde qui est remplie de trucs, ces trucs sont souvent développés très tôt depuis l’enfance et qui par conséquent une fois adulte (ou bien une fois ces trucs acquis), pense et agit différemment des autres.

Ce n’est pas parce qu’il existe des champions du marathon, qu’il ne faut pas rentrer dans la course !

Entre autres la mnémotechnie et la visualisation d’imagerie mentale font parties de ces trucs et cela ne date pas d’aujourd’hui. Certaines personnes développent ces facultés naturellement dès l’enfance, (ne pas confondre “imaginer” et “visualiser” qui sont pourtant tous les deux de la même famille), “visualiser” est un autre outil, on peut très bien imaginer sans vraiment fabriquer d’images ou alors c’est flou et imprécis, tout comme on peut penser sans rien voir du tout. A l’inverse la visualisation d’image fortifie et améliore nettement l’imagination, la pensée, la mémoire, les idées et l’improvisation, tout est clair, vous êtes proches de la réalisation (efforcez-vous de voir ce que vous dites, ce que disent les autres, surtout regardez ce que vous pensez, c’est parfois très drôle, mais surtout très utile) !

  • Un découvreur à découvrir !

Nikola Tesla (en serbe cyrillique : Никола Тесла), né le 10 juillet 1856 à Smiljan dans l’Empire d’Autriche (actuelle Croatie) et mort le 7 janvier 1943 à New York, est un inventeur et ingénieur américain d’origine serbe. Il a principalement œuvré dans le domaine de l’électricité, mais était également ingénieur mécanique et physicien.

Tesla a d’abord travaillé dans la téléphonie et l’ingénierie électrique avant d’émigrer aux États-Unis en 1884 pour travailler avec Thomas Edison, avant de collaborer avec George Westinghouse qui enregistra un grand nombre de ses brevets. Considéré comme l’un des plus grands scientifiques dans l’histoire de la technologie, pour avoir déposé quelque 300 brevets couvrant au total 125 inventions[2] (qui seront pour beaucoup d’entre elles attribuées à tort à Edison)[3] et avoir décrit de nouvelles méthodes pour réaliser la « conversion de l’énergie », Tesla est reconnu comme l’un des ingénieurs les plus créatifs de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. Quant à lui, il préférait plutôt se définir comme un découvreur.

Ses travaux les plus connus et les plus largement diffusés portent sur l’énergie électrique. Il a mis au point les premiers alternateurs permettant la naissance des réseaux électriques de distribution en courant alternatif, dont il est l’un des pionniers. Tesla s’est beaucoup intéressé aux technologies modernes se focalisant sur l’électricité qui était le noyau de ses inventions. Il est connu pour avoir su mettre en pratique la découverte du caractère ondulatoire de l’électromagnétisme (théorisé par James Clerk Maxwell en 1864), en utilisant les fréquences propres des composants des circuits électriques afin de maximiser leur rendement.

De son vivant, Tesla était renommé pour ses inventions ainsi que pour son sens de la mise en scène, faisant de lui un archétype du « scientifique fou ». Il resta malgré tout dans un relatif anonymat jusqu’à plusieurs décennies après sa mort. Son œuvre trouve un regain d’intérêt dans la culture populaire depuis les années 1990. En 1960, son nom a été donné au tesla (T), l’unité internationale d’induction magnétique. (Extrait Wikipédia)