Quelles sont les régions qui produisent du Gamay ?

Le Gamay est un cépage clé du paysage viticole français : il donne des vins rouges avec une belle structure acide et des arômes fruités. Les vins produits à partir du Gamay sont très gourmands, avec par exemple des notes de fruits rouges, et on peut les déguster frais. Le Gamay produit également par macération semi-carbonique des vins rosés fruités, à consommer jeunes (5 à 10 ans) car à courte durée de conservation, et qui figurent souvent parmi les bons millésimes. Découvrez où est cultivé le cépage rouge Gamay en France et dans le monde.

D’où vient le Gamay ?

Le gamay est un cépage français, parfois appelé gamay noir à jus blanc caractérisé par des petites grappes compactes et des baies juteuses de taille moyenne et de couleur d’un noir violet. Très productif, on le cultive de manière limitée pour privilégier la qualité à la quantité. Le gamay est utilisé pour produire des vins rouges gourmands et très fruités ainsi que des vins rouges primeurs. Il a donné des millésimes de grande qualité ces dernières années (2009, 2010, 2011, 2013 et 2015).

La vigne du Gamay : la feuille et la grappe de raisins
Illustration de la feuille et de la frappe du gamay.

D’après une analyse ADN réalisée en 1999 par des chercheurs de l’ENSAM, de l’INRA et de l’Université de Californie à Davis, le Gamay serait issu d’un croisement entre le Pinot noir et le Gouais Blanc. On le distingue du Gamay de Bouze, le Gamay de Chaudenay, le Gamay Fréaux ou encore le Gamay du Saint-Laurent et le Gamay du Rhône, ses cousins teinturiers.

Le gamay est aujourd’hui notamment cultivé dans la région du Beaujolais, où on le surnomme le Gamay Beaujolais. Ce cépage provient à l’origine du hameau de Gamay, à Saint-Aubin sur la Côte de Beaune en Bourgogne. Au Moyen-Âge, on le plante massivement dans cette région même s’il est réputé de moins bonne qualité que le Pinot Noir, car il est plus productif et offre un excellent rapport quantité plantée / volume produit. Le duc de Bourgogne Philippe le Hardi est l’un des premiers à apprécier les qualités de ce cépage, qu’il va transporter jusqu’à la région de Mâcon, près de Lyon, pour l’utiliser dans la production du Beaujolais. Par chance, le cépage convient aux sols granitiques de cette région et produit bientôt un vin de qualité.

Face au succès du Gamay dans la région de Mâcon, les vignerons du Val de Loire finissent par adopter ce cépage qui leur permet de produire plus rapidement leurs vins, et donc de les commercialiser plus vite.

Les régions produisant du Gamay

En France, le Gamay a été introduit  dans les vignobles du Val de Loire, ce qui a permis grâce à la proximité du Port de Nantes d’exporter facilement les vins produits, des vins rouges fruités et charnus,  à partir de ce cépage à travers le monde. Le Gamay est aujourd’hui planté sur 35 000 dans le monde, dont 30 000 hectares en France et 22 000 hectares dans la région du Beaujolais. On le trouve cependant ailleurs en France : Val de Loire, Bourgogne, Moselle, Lorraine, Savoie, Auvergne… Parmi les AOC produites avec le Gamay, on trouve celles de Crémant-de-Bourgogne, Mâcon, Anjou, Touraine, Rosé de Loire, Côtes-d’Auvergne, Saint-Pourçain, Bugey, Gaillac, Côtes du Luberon…

Où est produit le gamay en France ?
Carte de France des régions produisant le cépage gamay.

Le Beaujolais

La région iconique du Gamay est le Beaujolais, où le cépage a été introduit au Moyen-Âge à la demande du duc de Bourgogne Philippe le Hardi. Les sols siliceux et granitiques sont  très propices à la culture du Gamay et donnent un cépage de qualité. Le Gamay donne notamment le Beaujolais Nouveau, le Beaujolais-Village et les grands crus du Beaujolais. Ces vins rouges sont très fruités, avec des nuances de framboises et de fraise. C’est dans les années 70-80 que le vin du Beaujolais produit à partir du Gamay est devenu une véritable institution, à l’instigation des spécialistes du vin, alors qu’il était auparavant réservé aux vignerons.

La Bourgogne

La Bourgogne est la région d’origine du Gamay, où il a été introduit au 14ème siècle, concurrençant ainsi le Pinot Noir, le cépage principal de la région. Aujourd’hui, on cultive toujours le Gamay en Bourgogne où il donne de grands vins rouges Mâconnais. Le fameux Bourgogne Passe-tout-grains est un mélange de Gamay et de Pinot noir. Sinon, le Gamay donne le Bourgogne Grand Ordinaire, les Coteaux de Bourgogne et certains crémants de Bourgogne.

La Vallée de la Loire

Face au succès du Gamay en Bourgogne et dans le Beaujolais au Moyen-Âge, les vignerons du Val de Loire l’ont aussi adopté. Aujourd’hui, le Gamay donne les Coteaux du Vendômois mais aussi des vins rosés (sous les appellations Anjou et Saumur).

Les régions qui produisent du Gamay dans le monde

Le Gamay n’est pas uniquement cultivé en France. On le cultive aussi en Italie dans le Val d’Aoste, en Suisse dans les cantons du Valais, de Vaud et de Genève, en Espagne, au Portugal, en Europe de l’Est (Bulgarie, Roumanie, Hongrie, Slovénie), en Israël, en Russie, en Californie, en Australie, au Canada, en Afrique du Sud ou encore au Brésil. La Suisse est, après la France, le deuxième pays dans lequel le Gamay est le plus cultivé, notamment dans le canton du Valais. Le Gamay se hisse au 3ème rang des cépages rouges les plus cultivés en Suisse après le Pinot noir et le Merlot.

Les derniers articles par Pierre Kacem (tout voir)

Laisser un commentaire