Pourquoi et comment développer sa mémoire

0

Introduction

Bien souvent on entend des gens dire : “Comme Untel a de la chance, il a une mémoire extraordinaire…” C’est que tout le monde se rend compte de l’importance de la mémoire aussi bien dans la vie courante que dans la vie professionnelle. Dans la plupart des professions, la mémoire est un outil précieux. Ceux qui disposent d’une mémoire meilleure que la moyenne bénéficient donc d’un atout important. Néanmoins, s’il existe des “mémoires exceptionnellement bonnes”, il y en a vraiment très peu qui soient mauvaises.

Pourquoi et comment vous pouvez développer votre mémoire d’une façon étonnante

Vous serez peut-être surpris de me voir affirmer ceci “Je peux vous aider à acquérir une mémoire véritablement extraordinaire“. En effet, si vous croyez que votre mémoire est médiocre et insuffisante, dites-vous bien que c’est uniquement parce que l’on ne vous a jamais appris à vous en servir. Si vous apprenez, vous serez surpris de voir comment votre mémoire peut fonctionner et devenir excellente.

Faisons d’abord une curieuse constatation. A l’école, on a commencé par vous apprendre à lire et à compter, car cela est indispensable à l’apprentissage de toute chose. Mais jamais on ne vous a enseigné l’art d’apprendre et d’utiliser intelligemment votre mémoire. Et pourtant, lorsqu’on connaît les mécanismes de la mémoire, lorsque l’on sait en tirer parti, on peut réduire l’effort d’apprentissage de moitié et retenir de façon durable. Pour beaucoup d’étudiants la méthode d’apprentissage reste le rabâchage, la répétition mécanique jusqu’à ce que cela entre. Pourquoi apprendre comme on le faisait il y a un siècle, alors que l’on peut profiter de techniques modernes et efficaces ?

De même, vous rencontrez des gens qui vous disent qu’ils n’arrivent pas à se souvenir des noms des personnes ou de leurs numéros de téléphone. Mais que font-ils pour remédier à cet état de choses ? Rien. Rien, parce qu’ils ne savent que faire. Pourtant, si l’on agit avec méthode, on peut connaître par coeur cinquante ou cent numéros de téléphone.

J’ai eu la chance pendant mes études secondaires de rencontrer un professeur qui m’a appris à me servir de ma mémoire, qui m’a montré comment on pouvait étudier plus facilement, qui m’a appris à retenir définitivement tout ce qui m’était utile dans mes études comme dans la vie courante. Cela a tellement changé ma vie, tellement simplifié mon travail que je n’ai cessé de penser à partager ce précieux savoir avec d’autres et à améliorer ces prodigieuses techniques mentales. Après des années de recherche et de perfectionnement, j’ai décider de rassembler toutes ces méthodes afin que le maximum de monde puisse en bénéficier.

Le programme de développement de la mémoire enseigné ici permet à chacun de nous de multiplier les capacités de sa mémoire en apprenant à en connaître les mécanismes pour bien s’en servir. Ce programme peut vous permettre d’acquérir en quelques semaines une mémoire étonnante.

Ceux qui ont étudié cette méthode parviennent sans difficulté à réciter l’ordre des 52 cartes d’un jeu que l’on effeuille devant eux. Ils apprennent en quelques soirées et en se distrayant le nom des 300 stations du métro parisien dans leur ordre sur chaque ligne. Ils sont capables de réciter les 700 décimales du nombre Pi. ils connaissent le code des 95 départements français, et peuvent vous donner instantanément la liste des 75 rois de France ou le nom des sept muses de l’antiquité.

Vous y parviendrez facilement, vous aussi, si vous étudiez le programme de développement de la mémoire . Naturellement, son but n’est pas de vous apprendre à faire de telles prouesses, même si c’est amusant, mais le fait que tout le monde puisse les réussir nous montre ce que l’on peut obtenir d’une mémoire correctement entraînée.

Les méthodes dévoilées ici permettent de tout étudier en moitié moins de temps et avec moitié moins d’effort. Et en plus, elle vous apprend à retenir de façon durable. Vous pourrez lire dans votre cerveau comme si ce que vous lui avez confié y était gravé.

Dans la vie courante, ces méthodes donnent des résultats aussi extraordinaires. Vous n’aurez plus besoin de noter vos rendez-vous, vous retiendrez sans effort les numéros de téléphone, les codes postaux, les noms et les visages, les horaires, les tarifs, l’endroit où vous rangez les choses, ce que vous avez à faire demain à 17 heures ou dans quinze jours à midi. Votre mémoire est là pour cela.

Le célèbre psychologue William James a dit que nous n’utilisons que le dixième de nos ressources cérébrales. C’est tout à fait exact et c’est pourquoi, en apprenant à en utiliser un tout petit peu plus, on obtient des résultats étonnants.

Encore un exemple : des centaines de milliers de personnes ont suivi pendant six ans ou plus des cours de langue au lycée pendant leurs études secondaires. Après ces six années d’études, ils sont presque tous incapables de parler la langue étudiée. Avec des méthodes de mémorisation appropriées, comme celles enseignées ici, vous comprendrez comment il faut s’y prendre pour apprendre une langue étrangère. Certaines méthodes permettent, en effet, à un débutant d’apprendre à parler correctement une langue en cinq ou six mois. Pourquoi ? Parce que l’enseignement traditionnel ne repose pas sur les principes naturels d’apprentissage d’une langue alors que des méthodes modernes le font.

Il en est de même pour toutes les autres activités de la mémoire : il faut connaître les bonnes techniques de mémorisation, car une bonne mémoire ce n’est pas une question de don, c’est une question de méthode. Vous aussi, vous pouvez développer votre mémoire à un degré que vous n’imaginez pas actuellement. Et l’étude du programme de développement de la mémoire sera pour vous une activité de détente, agréable et passionnante, car chaque leçon vous apprendra quelque chose de nouveau et chaque jour vous constaterez que votre mémoire est plus efficace que la veille.

Tout le monde a “de la mémoire”


En effet, nous avons tous de la mémoire. Et si nous déclarons volontiers que nous avons une “mauvaise mémoire”, c’est tout simplement que nous savons mal nous en servir. Tous, nous retenons un certain nombre d’idées, de faits, de données. Heureusement d’ailleurs, car sans cela la vie serait impossible.

D’où vient alors que nous retenons le nom de certaines personnes et pas celui d’autres, d’où vient que nous retenons certains rendez-vous, alors que nous devons nous reporter à notre agenda pour d’autres, d’où vient que nous pensons à faire certaines choses et que nous en oublions d’autres, d’où vient en général que nous retenons certaines données et que nous en oublions certaines autres.

La réponse est très simple : lorsque nous retenons bien quelque chose, c’est que nous avons mis en oeuvre, consciemment ou inconsciemment, un processus de mémorisation efficace. Lorsque nous ne retenons pas quelque chose, c’est que ce processus de mémorisation n’a pas été correctement suivi.

Pendant longtemps on a imaginé que la mémoire était comparable à un énorme fichier dans lequel s’emmagasinaient les renseignements, notions, données, etc. A l’appui de cette conception, on remarqua que dans certaines maladies mentales on perdait le souvenir d’un certain nombre de notions, comme si un certain nombre de fiches étaient détruites.

Si le cerveau conditionne l’exercice de la mémoire, cela a pour conséquence que la mémoire est une fonction du cerveau et que, comme toutes les fonctions cérébrales elle peut être entraînée, développée. Le cerveau ne “contenant” pas la mémoire, comme le dit Bergson, il n’y a pas de “bons récipients” et de “mauvais récipients”. C’est la façon dont la mémoire a été exercée, entraînée qui varie d’un individu à l’autre.

Le cerveau fonctionne donc comme tout autre organe de notre corps et pour fonctionner correctement, il est bon de lui assurer une certaine hygiène, ce que nous étudierons prochainement. Il faut aussi le maintenir en activité si nous ne voulons pas le laisser “rouiller”. Cela est précisément l’objet de ce cours.

 

Vous pouvez améliorer considérablement votre mémoire

De ce que nous venons de voir il résulte que si nous connaissons bien le processus de la mémorisation, nous pouvons l’appliquer méthodiquement aux données que nous voulons retenir.

De même que la gymnastique du corps développe et fortifie les muscles, de même les exercices de ce cours développeront et fortifieront votre mémoire.

Mais pour développer un muscle ou pour lancer le poids il ne faut pas faire n’importe quoi. Il faut appliquer certains principes qui font que votre effort aura un résultat maximum pour une dépense d’énergie minimum.

Dans le domaine de la mémoire les choses se passent de la même façon. Ce n’est pas en accablant votre mémoire et en la faisant fonctionner n’importe comment que vous obtiendrez un bon résultat.

Dans ce cours vous allez peu à peu découvrir les techniques qui vous permettront d’obtenir des résultats extraordinaires. Vous apprendrez à faire fonctionner votre mémoire “en douceur”, sans fatigue cérébrale inutile et vous serez émerveillé de voir qu’elle devient de plus en plus sûre, de plus en plus fidèle.

Grâce à l’entraînement que nous vous proposons et aux techniques qui vous seront enseignées, vous allez multiplier considérablement la capacité de votre mémoire. Le grand psychologue américain William James a écrit : “Nous n’utilisons que le dixième de nos facultés cérébrales”. Cela s’applique naturellement à la mémoire, comme aux autres facultés de l’esprit.

Vous avez donc en théorie la possibilité de multiplier par dix les possibilités de votre mémoire. Cette multiplication par dix est peut-être ambitieuse, mais ce qui est certain, c’est que, quel que soit le niveau actuel de votre mémoire, vous allez l’améliorer considérablement grâce à ce cours. Vous allez pouvoir tirer de votre mémoire des ressources que vous ne soupçonnez pas actuellement. Et plus votre mémoire fonctionnera, plus vous emmagasinerez de souvenirs, plus vous aurez de facilités.

Comme dans bien d’autres domaines, ce qui différencie deux individus, ce ne sont pas tellement les dons naturels, mais la connaissance de bonnes techniques et la volonté de les appliquer.

Appliquez les techniques que nous allons vous enseigner et vous aurez une excellente mémoire. En résumé :

BONNES TECHNIQUES = BONNE MÉMOIRE

Vous allez donc faire fonctionner davantage votre mémoire. En effet, vous n’aurez plus besoin de noter autant, désormais vous mémoriserez. Il ne faut surtout pas croire qu’en faisant davantage appel à votre mémoire, vous allez la surcharger. Bien au contraire, plus votre mémoire travaillera, meilleure elle sera et plus vous aurez de choses en mémoire, plus il vous sera facile d’en retenir davantage. Nous reviendrons sur ce point important.

Voici quelques indications sur ce que vous pourrez demander à votre mémoire lorsque vous l’aurez entraînée:

  • vous retiendrez facilement le nom de toutes les personnes qui vous seront présentées
  • vous vous souviendrez de vos rendez-vous, des courses et des achats que vous devez faire
  • vous retiendrez sans prendre de notes les cinq, dix, vingt ou cinquante idées maîtresses d’une conférence que vous entendrez
  • vous vous souviendrez toujours des endroits où vous rangez les choses
  • vous retiendrez toutes les dates de l’Histoire ou de l’actualité contemporaine sans difficulté
  • vous vous rappellerez les numéros de téléphone
  • vous retiendrez des morceaux de musique en entier
  • vous pourrez donner l’appellation d’un vin en le goûtant (mais oui, c’est une question de mémoire et de méthode)
  • vous apprendrez plus facilement et plus rapidement les langues étrangères
  • vous retiendrez les règles de grammaire et l’orthographe ; si vous voulez vous souvenir si un mot prend un p ou deux p, vous ne l’oublierez plus jamais, il vous suffira de consulter votre mémoire
  • vous pourrez faire un exposé sans vous servir de notes
  • vous apprendrez à utiliser les temps morts de la journée pour améliorer votre mémoire et enrichir vos connaissances
  • vous apprendrez à vous concentrer sur une idée, un sujet ou une étude pendant tout le temps que vous voudrez, sans vous laisser entraîner à des pensées extérieures
  • vous deviendrez imbattable à tous les jeux où la mémoire joue un rôle important : mots croisés, scrabble, jeux de cartes, etc.
  • vous apprendrez à étudier correctement, et par conséquent toute étude vous semblera désormais facile
  • vous vous souviendrez des horaires de trains ou d’avions, de listes, tarifs, etc.

Et vous trouverez certainement de nombreuses autres utilisations de votre mémoire en fonction de vos besoins personnels. Pascal n’a-t-il pas dit: « La mémoire est nécessaire pour toutes les opérations de l’esprit. » ?

Les différentes techniques de mémorisation

Vous trouverez sur ce site différentes techniques de mémorisation, qui, après un certain entraînement, vous permettront de mémoriser des centaines d’informations en tous genres (liste de mots, dates de l’histoire, suite de nombres, listes d’objets, autant de numéros de téléphone que vous voulez, etc.). A titre indicatif, voici quelques performances que j’ai pu atteindre en appliquant ces méthodes, et vous les réaliserez vous aussi si vous suivez le cours de développement de la mémoire de ce site :

  • mémorisation puis restitution d’une liste de 100 mots qu’on vous dicte oralement (la restitution pouvant se faire dans un ordre quelconque)
  • récitation des 200 premières décimales du nombre pi (3.14159265358979323846264338 etc. etc…)

Bien utilisée, votre mémoire peut aussi vous aider pour le calcul mental. Comme précédemment, l’utilisation d’une mémoire entraînée en association avec une méthode ingénieuse peut donner des résultats surprenants, comme par exemple :

  • l’extraction, de tête, de la racine cubique d’un nombre (par exemple on vous donne 185193, et après seulement 5 secondes de réflexion (sans calculatrice) vous répondez “57 !” : en effet 57 est bien la racine cubique de 185193, car 185193 = 57x57x57)
  • une personne écrit, sans vous les montrer, une dizaine de nombres sur un papier, puis vous montre le papier : vous lui donnez instantanément la somme de tous les nombres !

Les méthodes mises en oeuvre pour réussir ces numéros sont celles utilisées par les calculateurs prodiges, car il s’agit de deux exemples de tours de magie de calculateurs prodiges. Mais l’application de ces techniques peuvent aussi rentrer dans le cadre du développement de la mémoire, et c’est pourquoi leurs secrets vous seront dévoilés sur ce site.

Bientôt, si vous suivez sérieusement les cours, les conseils, les méthodes, et les techniques de mémorisation dévoilés sur ce site, vous serez capables de réaliser les quatre exploits donnés ci-dessus, et bien plus encore, comme par exemple :

  • Comment retenir l’ordre des cartes d’un jeu de 52 cartes ?
  • Comment retenir facilement toutes les dates de l’histoire ?
  • Comment retenir des centaines de numéros de téléphones ?
  • Comment retenir 100 nombres de 2 chiffres ou 100 nombres de 4 chiffres ?
  • Comment retenir une partie de dames ou une partie d’échecs ?
  • Comment retenir le code des 95 départements français ?
  • Comment retenir, sans prendre de notes, un cours ou une conférence ?
  • Comment retenir instantanément un nombre d’une longueur quelconque ?
  • Comment retenir des tarifs ou des horaires, de trains ou d’avions ?
  • Comment retenir les 700 premières décimales du nombre Pi ?

Il ne s’agit là que de quelques exemples d’application que j’ai pu réellement réaliser en utilisant les méthodes enseignées sur ce site, libre à vous d’utiliser ensuite les méthodes pour mémoriser tout ce dont vous avez besoin de garder en tête, que ce soit pour la vie de tous les jours, pour vos études, ou pour épater vos amis.

Une chose est sûre : tout le monde peut y arriver, ce n’est qu’une question de méthodes et d’entraînement.

Un premier exercice

Avant d’aller voir les différentes techniques de mémorisation, vous allez faire un premier exercice, avec vos méthodes actuelles de mémorisation, qui vous permettra de mesurer votre évolution par la suite.
Voici les 40 premières décimales du nombre PI. Essayez, à votre manière et à votre rythme, de les mémoriser, afin d’être capable de les réciter :

Pi = 3,1 4 1 5 9 2 6 5 3 5 8 9 7 9 3 2 3 8 4 6 2 6 4 3 3 8 3 2 7 9 5 0 2 8 8 4 1 9 7 1

Si actuellement, sans méthode, vous avez des difficultés à retenir ces 40 chiffres (dans l’ordre), ne vous inquiétez pas, c’est tout à fait normal. Vous verrez plus tard qu’avec une technique de mémorisation appropriée ce genre d’exercice ne vous posera plus aucun problème, et vous en demanderez même encore plus (par exemple, vous pourrez mémoriser sans difficulté les 200 premières décimales, et même plus !).

Partage
Article précédentMémoriser le mot “mnémotechnique”
Article suivantLe processus normal de mémorisation
J.-C. Michel
A collaboré à la première version de JeRetiens en 2007. Aujourd'hui, son site n'est plus en ligne, nous avons choisi de republier les textes pouvant être récupérés. Ses textes lui sont intégralement crédités.

Commenter