Les villes aux 100 clochers

Certaines villes dans le monde sont appelées « villes aux cent clochers » principalement dû à leur important patrimoine religieux, constitué d’églises et d’abbayes anciennes ; ainsi par synecdoque (figure de style consistant à prendre la partie de quelque chose pour le tout) le terme « clochers » désigne les églises.

Initialement cette expression est celle de Mark Twain (écrivain américain du 19ème siècle), qui l’utilisa pour décrire Montréal (ville au Canada) en 1881.

Ces différentes « villes aux cent clochers » sont donc :

Arras, Bratislava (Slovaquie), Caen, Dijon (ancienne capitale du Duché de Bourgogne), Liège, Montréal (Canada), Poitiers (ancienne capitale du Duché d’Aquitaine), Prague (République tchèque), Reims, Rouen, Troyes.

Astuce :

Pour se souvenir des « villes aux 100 clochers françaises » , voici une petite phrase combinant ces villes :

Dis.. Quand arriveras-tu en train ?

Pour Dijon, Caen, Arras, Rouen, Troyes, Reims.

Il est aussi possible d’ajouter « train de neige » pour retenir en plus la ville de liège.

les villes aux cent clochers

Remarque : un train de neige est un train qui dessert des stations de sports d’hiver.

Complément : Il existe aussi la « ville aux trois clochers » qui est Cambrai, ainsi que la « ville aux cent cheminées » qui est Mulhouse.

Enregistrer

1 commentaire
  1. Sam Zylberberg dit

    Pour anecdote, la ville de Tournai en Belgique, plus précisément sa cathédrale, est surnommée “aux cinq clochers mais aux quatre sans cloches”, laissant libre interprétation car à l’oral cela peut donner “aux cinq clochers mais aux quatre cents cloches” ;)
    Discussions de bistrot assurées !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

leo risus Curabitur pulvinar leo. sem, dolor Nullam