L’ayurvéda : les trois énergies

1

L’ayurvéda (आयुर्वॆद [ayurvida], littéralement « science (véda) de la vie (âyus) ») est une forme de médecine traditionnelle puisant ses sources dans le Véda, l’ensemble des textes sacrés de l’Inde.

La médecine ayurvédique, considérée comme la plus ancienne médecine holistique du monde, soigne le corps et l’esprit.

L’holistique désigne toutes les approches de la vie, ce terme s’attache particulièrement à la globalité de l’individu, aux relations partie-tout (plutôt qu’aux relations logiques ensemble-élément) ; on peut alors parler, par exemple, d’une vision holistique de l’être humain qui s’intéresse à la fois aux côtés spirituels, culturels, mentaux, et physiques de l’homme.

Remarque : la divinité associée à l’ayurvéda est : Dhanvantari (धन्वंतरी) (un avatar du dieu protecteur, Vishnou dans la tradition hindoue), un avatar est une incarnation d’une divinité sur terre, en réponse à un besoin de l’humanité.

L’ayurvéda décrit trois énergies vitales ou « humeurs » appelées les doshas, qui combinent un ou plusieurs des « cinq éléments » (eau, air, feu, terre, et espace ; ce dernier étant aussi appelé « akasha » ou « éther » est caractérisé par le son).

Ces cinq éléments sont présents dans des proportions différentes chez l’individu et déterminent ses tendances, ses faiblesses ou ses forces. Le déséquilibre des doshas est considéré comme la cause de maladies chez l’homme.

Remarque : En Ayurvéda, l’énergie vitale (en tant que telle) est appelée « prana » et est source de vie, c’est le souffle vital qui nous traverse et nous anime ; sans prana, la vie ne peut pas exister.

Les doshas (trois énergies vitales) ont pour noms : VATA, PITTA, KAPHA.

les doshas

 

Doshas (ou Humeurs)

Signification

Eléments

Vata

Qui souffle
(l’énergie cinétique, de déplacement)

Air (Mouvement)
Ether (Espace)

Pitta

Qui brûle
(l’énergie de transformation)

Feu (Transformation)
Eau (Cohésion)

Kapha

Qui lie
(l’énergie de cohésion)

Terre (Densité)
Eau (Cohésion)

 

Astuces :

L’astuce consiste à penser au Pokémon « Pikachu » et remplacer le suffixe « chu » par « va » ce qui donne « Pikava » pour Pitta, Kapha, et Vata.

Ensuite, pour se souvenir que Vata correspond à l’énergie cinétique, il faut remarquer que la première lettre de Vata commence par v comme dans le Vent qui souffle.

De même, pour se souvenir que Kapha correspond à l’énergie de cohésion, il faut remarquer que Kapha commence par la même sonorité que Cohésion, un son en [K].

pikachu

Pour les trois qualités de l’Ayurvéda c’est par ici !

Enregistrer

1 commentaire

Commenter