Écaler ou écailler ?

Écailler ou écaler un œuf ? Écailler ou écaler un poisson ?

Écailler et écaler sont des verbes qui se confondent facilement ! Écaille-t-on ou écale-t-on un œuf ? Qu’en est-il pour les poissons ou les noisettes ?

Écailler et les écailles

Écailler se rapporte aux écailles. Le mot écaille est en général utilisé au pluriel pour désigner les plaques qui recouvrent le corps de certains poissons ou reptiles et les pattes de certains oiseaux. Employé au singulier, le mot écaille désigne la matière issue des carapaces des tortues de mer.
Plus généralement, une écaille désigne une parcelle qui se détache.

L’écaille peut également désigner en botanique les feuilles qui enveloppent les bourgeons ou les bulbes, en zoologie les écailles se réfèrent aux ailes des papillons, et en métallurgie les écailles désignent les plaquettes de métal de certaines armures.

Le verbe écailler se réfère à l’action de retirer les écailles. On écaille donc un poisson ou des huîtres. On peut aussi dire que la peinture s’écaille sur un mur (lorsqu’elle forme des petites parcelles qui se détachent).

Écaler et les écales

Écaler se rapporte aux écales. Le mot écale désigne l’enveloppe qui entoure la coque de certains fruits comme les noisettes, les noix, les châtaignes ou encore les amandes.

Le verbe écaler désigne l’action d’enlever ou de ôter l’écale de. On écale donc une noix (on peut aussi la décortiquer). L’usage veut qu’on écale un œuf pour signifier qu’on en enlève la coquille.
Un œuf est donc écalé lorsqu’il est dépourvu de sa coquille, au même titre que le sont les noix, les amandes ou les noisettes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

dictum leo quis ut elit. sit eget accumsan luctus