Comment surfer anonymement sur Internet ?

Depuis des années, les sites de réseaux sociaux, et pratiquement tous les sites en ligne (sauf JeRetiens, rassurez-vous !), rassemblent des bribes de vos habitudes de navigation pour créer un avatar très précis de qui vous êtes et de ce qui vous intéresse. Les algorithmes compilent toutes ces informations et vous proposent, dans le meilleur des cas, des publicités personnalisées, donc basées sur vos intérêts.
Si certaines personnes ne se rendent pas compte (ou ne se soucient pas) de la manière dont leurs données sont utilisées, il n’en reste pas moins que les sites web s’améliorent en matière de ciblage et de marketing pour répondre à vos besoins et convictions spécifiques. Cela signifie que plus une entreprise dispose de données, plus elle a de pouvoir sur vous.

Bien évidemment, vous n’êtes pas obligé de vous laisser aller aux caprices du big data. Voici comment vous pouvez reprendre en main votre vie privée sur Internet et surfer anonymement.

La navigation privée

Bien sûr, le fait de désactiver les cookies de votre navigateur, de vider votre cache et d’ouvrir une fenêtre de navigation privée peut aider à réduire votre empreinte numérique, mais ne rend pas la navigation réellement privée pour autant. En effet, la navigation privée ne fait rien pour masquer votre adresse IP réelle, ce qui signifie que votre fournisseur d’accès Internet (FAI) peut toujours voir et enregistrer vos données de navigation.

Alors oui, votre navigateur Internet peut ne pas enregistrer ou consigner vos informations, mais cela ne signifie pas qu’elles n’existent pas. Il en va de même pour la navigation mobile : votre fournisseur d’accès internet / de données mobiles enregistre vos moindres mouvements. Si vous voulez vraiment profiter de la navigation anonyme, pour savoir comment surfer anonymement sur Internet, vous devrez utiliser un serveur proxy ou un réseau privé virtuel (VPN pour Virtual Private Network).

Si les deux permettent à une personne de naviguer sur un autre serveur que le sien, les VPN sont généralement considérés comme plus utiles car ils sont capables de crypter et d’anonymiser l’ensemble de votre réseau (un proxy anonymise simplement le navigateur web spécifique que vous utilisez). De plus, les VPN sont devenus faciles à utiliser.

Qu’est-ce qu’un VPN ?

Pour bien comprendre ce qu’est un VPN, nous proposerons deux définitions, une simple (comme une mise en bouche !) et une plus technique.

De manière très simple

Un VPN est un service généralement payant auquel vous souscrivez à des abonnements mensuels ou annuels. Les lettres de VPN signifient Virtual Private Network soit Réseau Privé Virtuel en bon français.

  • Réseau parce que vous utilisez un réseau spécial de serveurs VPN qui couvre le monde entier.
  • Privé parce que toutes vos visites et activités en ligne se font entre vous et les sites que vous visitez.
  • Virtuel parce que c’est comme si vous aviez une connexion privée directement à n’importe quel site web ou à un autre ordinateur auquel vous vous connectez.

Une fois que vous avez un compte, votre service VPN doit être “activé” lorsque vous êtes en ligne
La clef d’un VPN est qu’il vous prête une adresse IP temporaire et cache votre véritable adresse IP à chaque site web ou courrier électronique avec lequel vous interagissez.

De façon plus technique

Un réseau est un ensemble d’appareils qui peuvent communiquer d’une manière ou d’une autre et qui peuvent transmettre et recevoir des données entre eux.

Le terme privé est assez simple et est étroitement lié au concept de virtualisation en ce qui concerne les réseaux privés virtuels. Dans la plus simple des définitions, privé signifie que les communications entre deux (ou plusieurs) appareils sont, en quelque sorte, secrète, que les appareils qui ne participent pas à la nature privée des communications ne sont pas au courant du contenu communiqué.
En conséquence, la confidentialité et la sécurité des données (intégrité des données) sont également des aspects importants d’un VPN.

Un autre moyen d’exprimer cette définition du terme privé est son antonyme, publique. Une installation publique est une installation qui est ouvertement accessible et qui est gérée selon les termes et les contraintes d’une ressource publique commune, souvent par l’intermédiaire d’une entité administrative publique (un fournisseur d’accès Internet par exemple).
En revanche, une installation privée est une installation dont l’accès est limité à un ensemble défini d’entités et à laquelle les tiers ne peuvent pas accéder. Généralement, la ressource privée est gérée par les entités qui ont un droit d’accès exclusif. Des exemples de ce type de réseau privé peuvent se trouver dans n’importe quel réseau organisationnel qui n’est pas connecté à l’Internet, ou à tout autre réseau organisationnel externe, d’ailleurs. Ces réseaux sont privés du fait qu’il n’y a pas de connectivité externe, et donc pas de communications de réseau externes. Un autre aspect important de la vie privée dans un VPN se trouve dans sa définition technique, qui décrit la confidentialité du système d’adressage et de routage, ce qui signifie que l’adressage utilisé dans une communauté d’intérêt VPN est séparé et discret de celui du réseau partagé sous-jacent, et de celui des autres communautés VPN. Il en va de même pour le système de routage utilisé au sein du VPN et celui du réseau partagé sous-jacent. Le système de routage et d’adressage au sein d’un VPN devrait, à toutes fins utiles, être autonome.

Comment fonctionne un VPN ?
Schéma du fonctionnement d’un réseau privé virtuel (VPN) simple.

Comment un VPN anonyme fonctionne-t-il ?

Un VPN permet aux utilisateurs d’accéder au web depuis un autre endroit. En masquant votre adresse IP et en vous permettant de prendre une autre adresse à un autre endroit, vous pouvez naviguer sur le web comme si vous étiez dans un autre pays ou une autre ville. Et parce que les sites web pensent que vous naviguez depuis une autre région, le contenu limité par l’emplacement, qui n’était peut-être pas disponible auparavant, sera soudainement accessible.

Les personnes qui utilisent les VPN dans les pays soumis à une forte censure comme la Chine pour accéder à YouTube, Google et d’autres sites sur liste noire. Mais même si vous ne voulez pas – ou ne devez pas – accéder à des sites bloqués, un VPN reste utile car il masque votre adresse IP réelle et vous permet de naviguer sur le web en toute confidentialité. Il peut également contribuer à normaliser les vitesses de diffusion en continu dans le cas où votre fournisseur d’accès Internet ralentit votre trafic sur le web. C’est un problème courant pour les personnes dont les plans de données sont limités.

Pensez-y de la manière suivante : si votre ordinateur est le point de départ et que les sites web que vous visitez sont la destination, un VPN met une couverture sur votre trafic web. Cela signifie que personne ne peut voir quels sites vous visitez et, par conséquent, ne peut vous espionner ou enregistrer vos données.

La plupart des services VPN sont également dotés de leurs propres protocoles de cryptage, ce qui signifie que vous pouvez naviguer sur le web de manière anonyme tout en ayant plus de liberté pour accéder aux sites que vous desservez. Avec la popularité croissante de Netflix, Hulu et d’autres services de streaming, le fait de pouvoir choisir son protocole VPN facilite la diffusion en continu sans avoir à se soucier de la mise en mémoire tampon ou de la lenteur du chargement.

 

 

 

 

Sam Zylberberg

Laisser un commentaire