Quelle est la différence entre une dinde et un poulet ?

Les dindes et les poulets sont deux volailles comestibles que l’on trouve couramment dans de nombreuses régions. Leur saveur est similaire, mais il existe encore de nombreuses différences entre les deux oiseaux.

Taxonomie

Les dindes et les poulets partagent une taxonomie similaire, et sont les mêmes jusqu’à la catégorie des sous-familles. Tous deux appartiennent au règne Animalia, à l’embranchement Chordata, à la classe Aves et à l’ordre Galliformes (ce que l’on appelle communément les gallinacés). Cependant, la dinde fait partie de la sous-famille des Phasianidae, le genre étant Meleagris. Il existe deux espèces distinctes : Meleagris gallopavo, qui est la dinde domestique ou sauvage commune, et Meleagis ocellata, ou dinde ocellée, qui est originaire de la péninsule du Yucatan au Mexique.

Dinde sauvage
Une dinde sauvage qui glougloute.

Comme la dinde, le poulet appartient également au règne Animalia, à l’embranchement Chordata, à la classe Aves et à l’ordre Galliformes. Cependant, il fait partie de la sous-famille des Phasianinae, du genre Gallus et de la sous-espèce Gallus gallus domesticus. Il s’agit de l’espèce communément appelée poulet domestique.

Histoire

On a trouvé des fossiles de dinde à partir du Miocène précoce, tous originaires d’Amérique du Nord. Elles ont été importées en Europe principalement par des marchands espagnols suite aux Grandes Découvertes. On connait alors la dinde sous le nom de “poule d’Inde” qui par usage est devenu dinde. Au XVème siècle, la dinde se reproduit facilement et rapidement sur le Vieux Continent.

Le poulet domestique descend de la sauvagine rouge et a été domestiqué pour les combats de coqs en Asie, en Afrique et en Europe. On prétend qu’ils ont été domestiqués en Chine du Sud dès 6000 avant J.-C., mais il n’est pas certain que ces oiseaux soient réellement apparentés au poulet domestique moderne. Ils étaient considérés comme un aliment rare dans la Grèce antique, mais l’élevage de poulets a augmenté sous l’Empire romain. Ils étaient également considérés comme un animal sacré et étaient utilisés comme oracles. On manque encore de données sur la façon dont le poulet s’est répandu dans de nombreuses régions du monde, mais il est devenu un aliment de base dans de nombreux pays.

Les poulets sont généralement plus petits que les dindes. Les poulets peuvent être colorées ou blanches, les coqs ayant un plumage frappant avec de longues queues fluides et des plumes brillantes et pointues sur le cou et le dos. Ces plumes sont généralement d’une couleur plus vive que celles des poules. Les coqs ont également une grande crête sur le dessus de la tête, des lambeaux de peau pendants de chaque côté du bec, appelés caroncules, et développeront des éperons sur leurs pattes. Les poules ont des plumes sur la tête et le cou, et leurs œufs sont généralement blancs.

Quelle est la différence entre une poule et un coq ?
A gauche une poule qui fait cot cot et à droite un coq qui fait cocorico.

Consommation

Les dindes et les poulets sont consommés dans de nombreuses régions du monde. Ils ont des saveurs différentes ainsi que des différences nutritionnelles. La viande des deux oiseaux contient de la vitamine B6 et de la niacine, qui peuvent contribuer à la protection contre la maladie d’Alzheimer et le déclin mental général lié à l’âge. La B6 et la niacine peuvent contribuer à soutenir le métabolisme énergétique de l’organisme. La dinde est relativement pauvre en graisses saturées et contient de la riboflavine, du phosphore, des protéines et du sélénium. Elle contient également du zinc, un antioxydant utile pour renforcer l’immunité et contribuer à réguler la fonction endocrine et les niveaux d’hormones. La viande de dinde présente toutefois des taux élevés de cholestérol et de sodium. Elle est couramment consommée tout au long de l’année aux États-Unis et au Canada, et constitue le repas traditionnel servi à l’occasion de Thanksgiving.

Le poulet a tendance à contenir plus de calories, de graisses et de cholestérol que la dinde, mais il contient également plus d’acides gras oméga et de protéines. Une portion typique de viande de poitrine de poulet contient environ 165 calories, alors que la viande de poitrine de dinde n’en contient que 104. Le poulet contient moins de sodium et est également une bonne source de phosphore et de sélénium. Le sélénium peut améliorer le système immunitaire de l’organisme lorsqu’il lutte contre les infections bactériennes et virales, contre les cellules cancéreuses et le virus de l’herpès. Il augmente également le bon cholestérol, le HDL, ce qui permet d’améliorer la santé du cœur. Comme la dinde, elle est également riche en cholestérol.

Élevage

Les dindes sont généralement sauvages, bien que leur élevage en milieu domestique soit de plus en plus courant. Les variétés commerciales de dindes ont également une croissance rapide. Elles ont besoin d’un régime alimentaire riche en protéines. La dinde moderne est un hybride qui est plus grand que les variétés sauvages. Cela nécessite généralement une insémination artificielle dans les exploitations commerciales, ce qui permet également une reproduction sélective avec plus de femelles sélectionnées que de mâles. Cela permet d’obtenir des taux d’éclosion plus élevés. Pour les reproducteurs, les dindonneaux sont élevés dans des conditions environnementales contrôlées pendant 28 semaines, au cours desquelles les femelles atteignent une taille de 10 à 13 kilos et les mâles de 22 à 31 kilos. À 28 semaines, les femelles commencent généralement à produire des œufs, qu’elles pondront pendant les 26 semaines suivantes. Pendant cette période, elles pondront entre 100 et 130 œufs. Les œufs sont incubés et éclos.

La plupart des poulets sont également élevés dans un cadre commercial pour leur viande et leurs œufs. Ils atteignent la maturité plus rapidement que les dindes, il ne leur faut qu’environ 14 semaines pour atteindre une taille leur permettant d’être transformés. Les poules peuvent également pondre plus d’œufs que les dindes, certaines poules étant capables de pondre plus de 300 œufs par an.

 

Sam Zylberberg

Laisser un commentaire