Pourquoi y a-t-il de la rosée le matin ?

Le matin, l’herbe et les plantes sont parfois humides, c’est ce qu’on appelle la rosée.

Dans cet article, nous nous intéresserons à ce qu’est la rosée, d’où vient-elle, comment elle se forme et comment elle disparaît.

Comment se forme la rosée ?

Pour comprendre d’où vient la rosée, il faut s’intéresser à l’air. L’air contient de l’eau dans la phase gazeuse appelée vapeur d’eau.

La rosée se forme lorsque les objets se refroidissent. Un exemple dans la vie de tous les jours de formation de rosée est lorsque des gouttes de liquide se forment sur le verre d’une boisson glacée. La rosée se forme lorsque l’objet, le verre dans notre exemple, refroidit jusqu’à la température du point de rosée.

Qu’est-ce que le point de rosée ?

La définition du point de rosée est la température sous laquelle la rosée se dépose naturellement, soit la température en dessous de laquelle la vapeur d’eau contenue dans l’air se condense sur les surfaces.

Le dépôt de rosée a lieu lorsque la température des feuilles est inférieure à la température du point de rosée de l’air.

Les molécules d’eau présentes dans l’air bombardent continuellement les surfaces, comme des brins d’herbe. Certaines de ces molécules collent, formant une très fine pellicule d’eau. Cette pellicule peut ne pas durer longtemps, car l’eau s’évapore. Le taux d’évaporation dépend de la température de l’eau, qui est la même que celle des brins d’herbe.

Ainsi, la condensation dépend de l’état de l’atmosphère, comme sa température et son humidité, tandis que l’évaporation dépend de la température de l’objet. Autrement dit, si l’objet est suffisamment froid et qu’il y a suffisamment d’humidité dans l’air, la condensation est beaucoup plus importante que l’évaporation et le film se transforme en gouttes de rosée.

Chaque nuit, le bulletin météo indique la température et le point de rosée. Si les deux températures sont proches, il est probable que de la rosée tombera pendant la nuit.

La rosée a également tendance à se former lors des nuits calmes qui viennent avec un ciel clair. Le vent et le ciel nuageux empêchent le sol de se refroidir.

Conditions pour que la rosée apparaisse et disparaisse

Trois conditions doivent être remplies pour que la rosée se forme : une nuit claire (l’absence de nuages permet un meilleur refroidissement et donc une condensation de la vapeur d’eau contenue dans l’air, le fameux point de rosée) ; une absence de vent ; un air humide au sol.

La rosée disparaît lorsque la température du sol et de la végétation augmentent, ce qui provoque une évaporation de la rosée.

Qu'est-ce que la rosée ?
Des gouttelettes de rosée déposées sur une feuille.

A quoi sert la rosée ?

La rosée a plusieurs utilités pour la faune et pour la flore.
Tout d’abord, une myriade d’insectes, comme les abeilles, s’abreuvent de la rosée. Ensuite, la rosée a un effet “nettoyant” sur les feuillages car elle aide à supprimer la poussière, ce qui aide les plantes à respirer. Enfin, la rosée offre un apport en eau aux végétaux (composant essentiel de la cellule végétale) qui l’absorbent grâce à leurs feuilles ou par leurs racines aériennes.

 

 

 

 

 

Sam Zylberberg

3 réflexions au sujet de “Pourquoi y a-t-il de la rosée le matin ?”

  1. Bonsoir Sam,

    rien à dire, c’est concis et claire. En un mot, c’est propre !

    Bravo, continuer, c’est toujours un plaisir de vous lire ainsi que les membres de l’équipe :)

    Une question qu’on vous a déjà posé cent fois : comment choisissez-vous vos articles ?

    Olivier

    Répondre
    • Bonjour Olivier,

      Merci, c’est gentil !

      Posée en effet des centaines de fois mais c’est la première fois en commentaire, je me fais donc une joie d’y répondre :)

      Il y a deux principales méthodes pour le choix des articles, la première provient de la curiosité, des discussions et des questions de la vie de tous les jours, des lectures, d’une phrase ou d’une entendue à la télé ou à la radio. En somme, être en éveil et en mouvement de façon permanente et avoir le réflexe d’en prendre note pour en faire un article sur JeRetiens.
      Par exemple, les articles que je rédige depuis deux jours sont des idées de questions trouvées par mon frère (l’article de demain aussi d’ailleurs) !
      La deuxième méthode de sélection des articles est plus technique : je choisis une thématique déjà présente sur JeRetiens, récemment Hercule, ou les capitales, et je choisis d’écrire un corpus d’articles complémentaires, une sorte de petit thésaurus pour que les articles s’apportent quelque chose mutuellement et pour que les articles “satellites” offrent un regard plus spécifique que l’article phare de base.

      Enfin, il y a une troisième méthode qui est moins d’usage mais toujours d’actualité : sur commande (au besoin, ou par plaisir) ! Les internautes peuvent demander un article sur mesure sur un sujet de leur choix (il y a un petit lien dans le menu pour cela : “besoin d’un truc“), cela fonctionnait bien à l’époque où JeRetiens était principalement un site dédié aux moyens mnémotechniques mais la ligne éditoriale a évolué en 13 ans et des poussières… !

      Donc si vous vous posez une question, que vous avez des idées ou des envies, n’hésitez pas ! Je note tout, j’ai beaucoup de brouillons ou plans d’articles, et le jour où l’inspiration est là, j’écris et je publie !

      Au plaisir,

      Sam

      Répondre
      • Bonjour Sam,

        merci pour votre réponse aussi précise et argumentée que les articles que vous rédigez, vous et l’équipe…
        13 ans, c’est déjà un bel âge informatique. Bravo.
        Je note cette possibilité inconnue jusqu’alors de pouvoir éventuellement vous soumettre une idée de sujet et je suis complètement d’accord que tout ce travail d’écriture qui ne dit pas le temps que vous y consacrez doit rester d’abord et avant tout un plaisir.
        Plaisir à colliger, plaisir à écrire… et plaisir à lire pour nous.

        Olivier

        Répondre

Laisser un commentaire