Les particules nobiliaires

Comment utilise-t-on le petit de, le petit du, le petit d', pour les noms à tiroir ?

Intéressons-nous aux particules nobiliaires ou onomastiques, à leur usage et à leur ellipse.

Qu’est-ce qu’une particule nobiliaire ?

La particule est la préposition écrite en minuscule qui se situe avant un nom de famille d’une famille noble. En français, les plus courantes sont “de”, “d'”, “de la”, ou encore “du” ou “des”.
Cette particule existe aussi dans d’autres pays pour marquer un nom de famille noble.
Nous trouvons par exemple, de, da, del, dal ou encore della en italien et leurs équivalences en espagnol ou en portugais.
En allemand et en russe, il existe la particule von.
En allemand, il y en a beaucoup d’autres: am, an, auf, auf der, aus der, im, von, von der, von und zu, zu, zum et zur.
En néerlandais, on retrouve van (équivalent de “de”) mais aussi de, den, op de, op den, t’, ‘t, ten, ter, te, van, vanden, van den, vander, van der Toutes ces particules sont, comme nous l’avons exposé ci-dessus, toujours écrites en minuscule.

Les noms à particule(s) sont appelés dans le langage commun “les noms à tiroir” ou “noms à rallonge”.

Le petit de désigne-t-il toujours une famille noble ?

En réalité, il y a à l’heure actuelle moins de 50% des familles qui possèdent une particule qui sont réellement issues de la noblesse.
Les particules nobiliaires ont été adoptées majoritairement sous l’Ancien-Régime dans l’optique de marquer un attachement à une seigneurie ou à un lieu qu’ils possèdent. A partir du XVIIIème siècle, les familles de la haute-bourgeoisie imitent celles de la noblesse et adjoignent aussi une particule à leur nom.

Règles d’usage

La première chose à savoir et à bien comprendre, c’est que la particule ne s’emploie pas toujours !

Conservation de la particule

Devant un nom de famille composé de plus d’une syllabe et qui commence par une consonne ou un “h” aspiré, la particule s’utilise (à l’oral et à l’écrit) uniquement si elle est précédée d’un prénom, d’un titre nobiliaire (prince, duc, marquis, comte, baron, etc.), d’un titre de politesse ou d’un titre de fonction ou de grade (abbé, juge, notaire, commandant, général, sénéchal, etc.).

Exemples

  • Charles d’Éon de Beaumont dit Chevalier d’Éon
  • Alfred de Musset
  • Marguerite de Launay
  • Le procureur de Montgolfier
  • L’abbé de la Morandais
  • Le Général de Gaulle

Ellipse de la particule

Le cas du petit de

Dans le cas de l’emploi du nom sans prénom, sans titre ou encore sans fonction, la particule est élidée.

On parle donc des œuvres de La Fontaine, de Montherlant ou encore de Sade.

Lorsque l’emploi du nom de famille est utilisé pour désigner plusieurs membres de la famille, la particule disparaît aussi.

Par exemple on dira: les Formanoir (et non les de Formanoir) pour parler des membres de cette famille.

Les autres particules, les petits d’ des et du

Dans le cas des noms commençant par d’, du, ou encore des, la particule est toujours maintenue même si le prénom, le titre, ou la fonction ne sont pas présents.

Exemples: d’Alembert, du Bellay, ou encore d’Hozier.

Exceptions

Les noms de famille composés d’une seule syllabe sonore ou où le “e” final est muet ont la particularité de conserver la particule.

Exemples: de Gaulle,de Sèze, de Lattre, de Moivre, etc.

Utilisation en bibliographie

Lors de la réalisation d’une bibliographie ou de notes en bas de page, les particules ne sont pas prises en considération dans un classement alphabétique.

Les œuvres de Joachim du Bellay, seront par exemple indiquées à la lettre B: Bellay (du), Joachim, etc.

Pour les noms de famille composés d’un article initial séparés du patronyme par un espace comme le “La” chez Jean de La Fontaine, le classement alphabétique place le nom à l’article.
Donc Jean de La Fontaine est placé en bibliographie à la lettre L: La Fontaine (de), Jean, etc.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

leo. quis, risus. ipsum libero. id Aliquam pulvinar massa libero Praesent