Guide du stockage de données pour les débutants

Dès la naissance des technologies informatiques, la problématique de stockage et de traitement des données a été particulièrement importante.

Il existe une variété de supports de stockage de données : magnétiques, optiques, mécaniques… Ils servent à stocker des informations numériques destinées à un usage opérationnel.

On distingue deux types de données : les données entrantes et les données sortantes. Les données entrantes sont les données que l’utilisateur saisit dans l’ordinateur, et les données sortantes sont les données que l’ordinateur émet après le traitement. Vu que la saisie des données prend du temps, la mémoire vive de l’ordinateur (RAM) n’est qu’une solution à court terme. Étant donné que sa capacité est limitée, une solution à long terme devient indispensable. C’est là qu’interviennent les entrepôts de données.

Comment fonctionne l’entrepôt de données ?

En termes simples, les ordinateurs se connectent aux dispositifs de stockage soit directement, soit via un réseau. Les utilisateurs indiquent aux ordinateurs le chemin d’accès aux données souhaitées et leur demandent d’y enregistrer les données traitées.

Dispositifs de stockage

Tous les dispositifs de stockage peuvent être divisés en deux types : ceux qui sont directement connectés à un ordinateur et ceux qui sont connectés à un réseau. Le premier type concerne le plus souvent les supports de stockage locaux qui sont physiquement connectés à un seul ordinateur, par exemple, les CD, les DVD, les clés USB, les disques durs externes, etc. Le stockage en réseau permet à plusieurs utilisateurs d’accéder aux données pour un travail collaboratif.

Qu'est-ce qu'un entrepot de données ?
Photo par Brett Sayles. Souce: Pexels

Compte tenu des diverses tâches de stockage, d’interprétation, de gestion et de manipulation des bases de données, toute entreprise a besoin de recourir à des outils comme SolarWinds Storage Resource Monitor permettant de surveiller et d’optimiser plusieurs plateformes SGBD, de diagnostiquer et d’améliorer le Serveur SQL et le service Azure SQL, de surveiller les performances et d’optimiser les bases de données traditionnelles open source et cloud.

Les types de stockage et leurs différences

Au niveau des blocs, le stockage est le principe de base d’un disque dur traditionnel. Les fichiers sont découpés en « morceaux » de la même taille et dotés de leur propre « adresse ». Le système de fichiers est le lien entre le stockage au niveau des blocs et les entrées/sorties des données. Ces dernières sont stockées sous forme de fichiers et de dossiers qui sont accessibles pour l’utilisateur. Le principal problème d’un tel système réside dans ses limitations.

Il existe également des systèmes de stockage d’objets numériques qui diffèrent des systèmes de stockage de blocs par le fait qu’ils ne disposent pas de système de fichiers. Ils ne présentent aucune structure hiérarchique. De tels répertoires contiennent simplement des objets dotés d’identifiants uniques qui offrent à l’utilisateur la possibilité de récupérer les données. Les systèmes en question permettent de stocker des pétaoctets de données.

Le simple stockage de données se révèle souvent insuffisant, puisqu’il faut également les transformer et structurer. Les systèmes de fichiers ont des limites à cet égard, car la gestion des métadonnées, la hiérarchie et les backups ne sont pas accessibles.

Les enjeux

Le stockage local de données se révèle insuffisant en termes d’espace, de sécurisation, d’accès multi-utilisateurs, de vitesse et de performances. L’infrastructure de stockage constitue la base sur laquelle repose l’information. Dans cette optique, l’infrastructure de stockage doit soutenir les objectifs commerciaux et le modèle économique de l’entreprise.

Quels sont les enjeux du stockage de données ?
Photo par: ThisIsEngineering. Source: Pexels.

Le défi majeur consiste à créer une solution de stockage complète intégrant et mettant à jour l’infrastructure informatique existante tout en réduisant les coûts, d’où l’importance des solutions permettant de gérer les données à la fois localement et à partir de l’entrepôt de données Cloud.

Ronald Ngo
Les derniers articles par Ronald Ngo (tout voir)

Laisser un commentaire