Comment obtenir une concentration totale ?

0

A notre époque plus qu’à aucune autre, l’homme souffre d’un mal psychologique bien connu : la dispersion. L’agitation des villes, la tension nerveuse qu’engendrent la plupart des professions actuelles, la surabondance de l’information et le matraquage publicitaire auxquels nul n’échappe, tout cela fait que l’on fixe moins bien son attention, que l’on éprouve de plus en plus de difficultés à se concentrer.

On lit un livre et l’on s’aperçoit tout à coup que les yeux ont poursuivi le parcours des lignes, mais que l’esprit est ailleurs : on a perdu le fil de la pensée de l’auteur, on repart en arrière pour retrouver le passage ou l’on s’est dispersé.

Dans un magasin, c’est la vendeuse qui vous dit un prix pour un autre, ou qui se trompe dans l’addition manuelle ou dans la frappe sur la caisse enregistreuse : distractions dûes au manque d’attention, son esprit ayant vagabondé ailleurs.

En automobile, vous prenez tous les jours la route de gauche à tel carrefour. Un jour où vous devez aller à droite pour une course, vous tournez quand même à gauche parce que c’est votre habitude et que vous n’avez pas été assez attentif au moment où vous approchiez du croisement. Manque de concentration.

On pourrait multiplier les exemples de dispersion mentale, de manque d’attention et de concentration. Il est évident que cette dispersion et ce manque de concentration nuisent à la qualité de notre vie quotidienne et professionnelle. Cela nuit également beaucoup à la qualité de notre personnalité. On est moins efficace lorsqu’on est insuffisamment concentré. On retire beaucoup moins d’un livre, d’un article, d’un dossier, d’une conférence lorsqu’on est trop peu attentif.

Une bonne attention qui reste fixée sur ce qui nous intéresse à tel moment déterminé, c’est la meilleure façon d’enrichir notre mémoire d’un maximum de faits, de données, d’informations qui peuvent nous être utiles. D’ailleurs le développement de l’attention et de la concentration est un excellent moyen d’améliorer la mémoire. Plus l’attention est bonne, meilleure est la mémoire.

Avez-vous remarqué, par ailleurs, combien il est désagréable de chercher à se concentrer sur un sujet auquel on veut réfléchir ou que l’on désire étudier, et de constater qu’à plusieurs reprises l’esprit a fui ailleurs et que l’on pense à toute autre chose ? Au contraire, celui qui sait se concentrer acquiert une efficacité extraordinaire dans sa réflexion ou dans son étude.

Le Pr. Walter a consacré plusieurs années à étudier le phénomène de l’attention et à expérimenter les moyens pratiques de l’améliorer. Il a ensuite préparé une méthode destinée à développer notre pouvoir d’attention et de concentration. Cette méthode vous sera révélée ici, sur cette page, dans quelques secondes.

Après avoir bien compris le phénomène de l’attention et de la concentration vous trouverez dans cette méthode de très nombreux exercices pratiques, faciles et intéressants. Très vite vous ferez des progrès et vous arriverez après quelques mois à avoir une maîtrise totale de vos pensées. Quel que soit votre degré d’inattention ou de dispersion, vous apprendrez à fixer votre attention sur un sujet précis jusqu’à ce que vous décidiez volontairement de passer à autre chose. Et lorsque vous réfléchirez, lorsque vous voudrez diriger votre concentration sur telle ou telle pensée intérieure, vous resterez fixé sur cette pensée et éliminerez sans effort toutes les images mentales qui ne sont pas en rapport avec votre préoccupation. C’est un atout considérable que de pouvoir maîtriser totalement ses pensées.

Vous constaterez aussi qu’enfin de compte, le développement de votre concentration est un moyen simple d’aboutir tout naturellement à la maîtrise de soi (cela fait l’objet d’une leçon spéciale).

Je suis persuadé que l’étude de ce cours vous apportera beaucoup. Si vous voulez être capable de profiter de chaque minute de votre existence et de tirer le meilleur de tout ce que vos cinq sens vous apportent, développez votre pouvoir d’attention et de concentration. Suivez attentivement le cours ci-dessous, et vous en retirerez des avantages considérables.

 

Comment bien se concentrer ?

Nous allons maintenant voir comment il faut se concentrer pour étudier, réfléchir ou rédiger. Tout entraînement de la mémoire doit commencer par un entraînement à la concentration.

Il existe deux type de concentration : la concentration immédiate, dont nous avons besoin pour observer avec soin un document, un visage, un événement, un spectacle, un monument, un tableau, et la concentration prolongée dont nous avons besoin pour étudier, apprendre, retenir, rédiger, calculer, penser, réfléchir. Nous parlerons ici essentiellement de la concentration prolongée, qui est indispensable, par exemple, pour passer une épreuve écrite durant un examen.

Plus vous vous concentrerez facilement, plus les souvenirs se graveront rapidement et profondément dans votre esprit. Nous allons donc vous apprendre à vous concentrer et c’est un entraînement auquel il faut vous appliquer tout particulièrement. Beaucoup d’entre nous (vous peut-être qui lisez cette page web) se plaignent d’avoir du mal à se concentrer. Vous verrez qu’en suivant les méthodes que nous vous conseillons, vos facultés de concentration vont se trouver multipliées.

Observons tout d’abord que pour une durée limitée, vous pouvez vous concentrer sur tout ce qui vous plait : vous pouvez regarder la lampe de votre chambre, vous pouvez observer une personne qui passe dans la rue, vous pouvez regarder vos chaussures ou la couverture d’un livre.

Cela prouve, par conséquent, que votre pouvoir de concentration est soumis à votre volonté.

Remarquons ensuite que nous nous concentrons facilement sur ce qui nous intéresse. Lorsque vous avez faim et que vous faites votre menu au restaurant, vous ne vous laissez pas distraire, vos pensées ne vagabondent pas. De même lorsque vous lisez un article sur une chose qui vous passionne (votre sport favori, le cinéma, le théâtre, la musique, la photo, les voitures, ou même l’électronique peut-être) vous n’avez aucune difficulté à vous concentrer sur cet article.

Faisons maintenant le point en ce qui concerne votre cas personnel :

Prenez une feuille de papier, et divisez-la en deux colonnes comme le tableau ci-dessous : à droite, vous allez faire la liste des questions ou occupations pour lesquelles vous éprouvez des difficultés à vous concentrer, et à gauche, vous noterez les sujets, questions ou occupations sur lesquels vous vous concentrez facilement.

Concentration facileConcentration difficile

Il y a neuf chances sur dix pour que la colonne de gauche contienne la liste des choses qui vous intéressent le plus et celle de droite celles qui vous intéressent moins ou que vous connaissez moins. Cela vous aidera à comprendre les méthodes par lesquelles vous pouvez augmenter votre pouvoir de concentration.

Mais posons-nous tout de suite cette question

Qu’est-ce au fond que la concentration ?

La concentration, c’est la faculté de fixer son attention sur un sujet ou une occupation volontairement choisie en se refusant à laisser aller cette attention vers d’autres sujets qui la sollicitent. 

Autrement dit, parmi toutes les images et pensées qui peuvent évoluer dans notre cerveau, nous devons faire un choix en faveur de celles que nous avons décidé de suivre et repousser celles qui sont étrangères.

Il faut remarquer que la difficulté n’est pas de choisir le sujet sur lequel on veut se concentrer, mais plutôt d’éliminer l’intrusion de pensées extérieures qui, comme par malice, cherchent à occuper l’esprit pour chasser celles qu’on veut suivre. De ce fait, la concentration est surtout une action de défense contre des incursions extérieures. Pour mieux se concentrer, il faut d’abord s’armer contre ces envahisseurs du cerveau. Nous allons voir comment, à travers les 6 étapes de la concentration.

Partage
Article précédentMaîtrise de soi: conclusion
Article suivantApprendre à se concentrer: trouver un cadre
J.-C. Michel
A collaboré à la première version de JeRetiens en 2007. Aujourd'hui, son site n'est plus en ligne, nous avons choisi de republier les textes pouvant être récupérés. Ses textes lui sont intégralement crédités.

Commenter