Offre amazon prime pour les étudiants à -51%

Nuit : une curiosité étymologique

Dans de nombreuses langues européennes, le mot nuit est formé par la lettre n suivie du chiffre 8 dans la langue respective.

Voici quelques exemples:

  • anglais : night = n + eight
  • allemand : nacht = n + acht
    • de même qu’en néerlandais
  • espagnol : noche = n + ocho
  • italien : notte = n + otto
  • portugais : noite = n + oito
  • grec : Nýchta= n + októ
  • français : nuit = n + (h)uit*

* fin XIème siècle, on écrit uit. Le h est ajouté pour éviter la prononciation [vit]. Il faut savoir qu’au Moyen Âge, u et v étaient souvent confondus comme dans Lefebvre et Lefebure.

Notons qu’il n’y a pas d’accent avant la Renaissance.

Avatar
Les derniers articles par Claude Thomas (tout voir)

8 réflexions au sujet de “Nuit : une curiosité étymologique”

  1. un internaute à dit ça :
    On m’a dit un jour, (ceci sera soumis à vérification des plus experts) que le n est celui de la négation (commun à toutes ces langues aussi) et que le 8 correspondrait aux heures de jour (en imaginant une grossière moyenne dans nos contrées européennes). Les nuits seraient donc les non-huit heures de jour.

    Répondre
  2. On m’a dit un jour, (ceci sera soumis à vérification des plus experts) que le n est celui de la négation (commun à toutes ces langues aussi) et que le 8 correspondrait aux heures de jour (en imaginant une grossière moyenne dans nos contrées européennes). Les nuits seraient donc les non-huit heures de jour.

    J’avais trouvé cette explication assez satisfaisante pour l’accepter ainsi.

    Répondre
  3. Effectivement.
    Bien vu. Je n’avais pas remarqué.
    On pourrait étendre l’analogie au néerlandais qui l’écrit “nacht” et le huit s’écrit “acht”.
    Par contre, j’ai essayé en swaheli et ça ne marche pas. Dommage.

    Répondre

Répondre à A Annuler la réponse

Offre amazon prime pour les étudiants à -51%