Les douze tribus d’Israël

1
Alexander Louis Leloir, "Jacob Wresling With the Angel", 1865.
Alexander Louis Leloir, “Jacob Wresling With the Angel”, 1865.

L’Ancien Testament nous montre Israël comme une communauté tribale, jusqu’à ce que celle-ci devienne une monarchie. Ses tribus sont au nombre de douze, et portent les noms des douze fils du patriarche Jacob, fils d’Isaac et petit-fils d’Abraham.
Jacob sera d’ailleurs nommé « Israël » (un dérivé du verbe « être fort ») suite à sa lutte contre l’Ange en Genève 32, symbolisant son combat face à Dieu lui-même. Le récit de cette rencontre, qui marqua les esprits, fut largement représenté dans l’art (voir ci-contre).

Amoureux de Rachel, Jacob est habilement contraint à épouser en première noce la sœur aînée de celle-ci, Léa. Cette dernière se révélera être la plus féconde, puisqu’elle donnera notamment six fils à Jacob : Ruben, Siméon, Lévi, Juda, Issachar et Zabulon. Léa, sa seconde épouse, ne mettra au monde que deux fils : Joseph et Benjamin.
Fait intéressant : Benjamin est le plus jeune des douze fils de Jacob et c’est de lui que découle l’expression courante, « le benjamin », pour désigner le plus jeune enfant d’une fratrie !

Jacob eut également quatre fils grâce à ses servantes : Bilha, qui donna naissance à Dan et Nephtali; Zilpah, qui accoucha de Gad et d’Asher.

(Notons que, dans certains textes listant les tribus, Lévi n’est pas cité et Joseph est remplacé par ses deux fils, Ephraïm et Manassé.)

Astuce mnémotechnique :

Pour retenir ces douze prénoms, vous pouvez mémoriser la phrase suivante :

Lez ânes ne sont pas des as s’ils font des tises dans les rues, ils chent juste leur journée.
vi, Zabulon, Nephtali, Asher, Siméon, Benjamin, Issachar, Dan, Ruben, Gad, Juda, Joseph.

Certains prénoms sont plus difficiles à retenir que d’autres, et peuvent être associés à des mots ou phrases pour être mémorisés plus facilement :

Zabulon : « boulon »
Nephtlali : « au lit ! »
Asher : « hache pas chère »
Issachar : « Isa et son char »

1 commentaire

Commenter