Histoire de la manufacture Baccarat

Le terme de cristal, appliqué au verre, remonte au début des années 1300 à Murano, une petite île aux maisons colorées située au Nord de Venise en Italie. Les tailleurs de verre y ont développé des techniques complexes de coupe du verre qui confèrent au verre une forme cristalline, qui ressemble à une pierre précieuse taillée. En ce qui concerne le verre taillé, le terme cristal n’est pas approprié. Le verre est techniquement classé comme un solide amorphe et inorganique qui n’a pas de véritable structure cristalline.

L’art et la science de la taille du verre continuent à progresser au cours des siècles suivants. Différentes améliorations technologiques permettent de rendre la taille du verre plus complexe. Dans les années 1700, l’oxyde de plomb est introduit dans la fusion du verre, ce qui le rend plus facile à travailler et augmente son indice de réfraction, créant ainsi un produit plus brillant. Cet effet est renforcé lorsque le verre était coupé en facettes sous différents angles, ce qui provoque la division de la lumière en ses longueurs d’onde constitutives, créant des arcs-en-ciel de couleurs qui ressemblent à un matériau cristallin. Ainsi, pour des raisons de tradition, le terme cristal a été conservé par des manufactures de verre comme Baccarat.

Fondation de la manufacture Baccarat et débuts perturbés

Baccarat est créé en 1764 dans la ville de Baccarat (Bocorrot en lorrain), chef lieu de la Meurthe-et-Moselle,  en France. La ville est située une cinquantaine de kilomètres au Sud-Est de Nancy.
C’est Louis XV qui autorise l’évêque de Metz, Louis de Montmorency-Laval, à établir une verrerie à Baccarat. La verrerie de Saint-Anne est créée.
La production qui s’ensuit consiste d’abord en miroirs, poteries et vitres jusqu’en 1816, date à laquelle le premier four à cristal est mis en service. À cette époque, plus de 3 000 ouvriers sont employés.

Fin du XVIIIème siècle, la manufacture survit difficilement à la Révolution Française, et au début du XIXème siècle, elle doit faire d’abord faire face à une faillite en 1806 (la verrerie est vendue aux enchères) ; puis elle souffre de difficultés économiques jusqu’en 1813 et enfin elle doit faire face aux conséquences des guerres napoléoniennes (1812-1815) qui redessinent les frontières de la France (qui reprend dans la région Lorraine son tracé de 1790).

En 1816, la verrerie Saint-Anne de Baccarat est à l’arrêt depuis quelques années et est rachetée par Aimé-Gabriel d’Artigues, le propriétaire de la Cristallerie de Vonêche qui se situe désormais en dehors de la France, dans les Pays-Bas méridionaux. Ce rachat fonde les Établissements de Vonêche à Baccarat.

L’opération commerciale du propriétaire de la maison Vonêche lui permet de continuer à servir des clients français sans avoir à payer de taxes douanières et de fortes taxes d’importation.

La maison Vonêche-Baccarat

La nouvelle société, Voneche-Baccarat, se concentre sur la composition de cristal de haute qualité et développe de nombreuses nouvelles techniques pour fabriquer une pâte de cristal de grande qualité.

En 1822, Aimé-Gabriel d’Artigues vend les Établissements de Vonêche à Baccarat. Les nouveaux propriétaires fondent alors la Compagnie des Cristalleries de Baccarat (ils conservent toutefois Vonêche comme partie du nom jusqu’en 1843). Elle devient rapidement et reste aujourd’hui une des principales cristalleries de Lorraine et la première verrerie de France. Dès 1823, la compagnie est médaillée lors des grandes expositions de Paris.

Les cristalleries de Baccarat, vers le succès

En 1823, Baccarat reçoit sa première commande royale du roi Louis XVIII. Par la suite, Baccarat reçoit de nombreuses commandes royales dans le monde entier.

En 1827, Baccarat devient le premier fabricant français de cristal à exposer des lustres.

Le cristal de Baccarat a reçu une médaille d’or à l’Exposition nationale des produits industriels lorsqu’elle devient la première verrerie de France à créer du cristal coloré en 1839. Baccarat est, du reste, toujours aujourd’hui leader un dans cet art, notamment pour l’invention des célèbres couleurs rouge rubis et opaline dorées.

En 1841, le service Harcourt est conçu. Sa forme classique et connaît un succès international. La méthode de coupe du verre est innovante et permet d’amplifier la lumière dans le cristal.

Baccarat reçoit une commande pour le palais de Dolmabahçe à Istanbul, en Turquie. Le projet est réalisé entre 1843 et 1856. Le palais possède la plus grande collection de lustres en cristal de Baccarat au monde et il abrite l’escalier de cristal. L’escalier est en forme de fer à cheval et chaque balustre est fait de cristal de Baccarat. Le palais est aujourd’hui un musée.

Les lustres de Baccarat dans les palais
Grand lustre dit de Bohême, dans le salon des cérémonies, Palais de Dolmabahçe, Istanbul, Turquie.

Création et développement de la marque Baccarat

La marque de Baccarat est déposée au tribunal de commerce de Paris le 29 octobre 1860.

À la fin du Second Empire, en 1867, Baccarat connaît une popularité croissante en Asie. Le secteur de production le plus important est celui des flacons de parfum et en 1907, la production s’élevait à plus de 4 000 flacons de parfum par jour.

En 1936, la signature de Baccarat est appliquée systématiquement à tous les produits. L’ancienne technique de l’étiquette en papier est remplacée par une marque gravée à l’acide. En 1990, un laser est utilisé pour appliquer le logo. Aujourd’hui, toutes les signatures de Baccarat sont gravées au sable. Après 1936, les bijoux sont marqués d’un seul logo et à partir de 1997, tous les lustres comportent une pampille de cristal rouge.

Comment reconnaître un cristal baccarat ?
Le logo signature de la cristallerie Baccarat.

Baccarat développe son entreprise à l’international en installant une filiale, Baccarat Crystal Boutique, Baccarat Inc., aux États-Unis. Elle est créée à New York en 1948.

Le Musée des Arts Décoratifs du Louvre organise en 1964 une vaste exposition rétrospective en l’honneur des 200 ans de Baccarat. Aujourd’hui, un magasin centenaire présentant le cristal Baccarat propose de nombreux objets dans la ville de Baccarat.

La popularité de Baccarat ne cesse de croître en Asie, une filiale, Baccarat Pacific, ouvre à Tokyo en 1984.

Les bijoux Baccarat sont créés en 1992. Elle présente des œuvres des designers contemporains dont Catherine Noll, Peggy Huynh Kinh, Philippe Airaud, Stefano Poletti et Elie Top.

L’année 2014 marque le 250ème anniversaire de Baccarat. Ils ont eu plus de deux siècles pour perfectionner leur art et ils ont accompli un tel exploit. Ils continueront à nous éblouir avec leur élégante cristallerie et à nous étonner avec leurs techniques de repoussement des limites pendant encore de nombreux siècles.

Ce qui distingue la manufacture Baccarat

Baccarat est célèbre pour ses presse-papiers, sa vaisselle en cristal, son verre coloré en cristal au plomb et ses articles en opaline du XIXème siècle, mais aussi pour ses carafes et bouteilles, et ses sculptures en cristal au plomb représentant des animaux et des oiseaux. La technique vénitienne de mosaïque en verre millefiori (pour Mille fleurs, un mélange de verre multicolores) est reprise par Baccarat dans les années 1840 et ses presse-papiers en verre de cristal au plomb avec des motifs de millefiori surpassent ce qui était produit à cette époque en Bohême ou à Venise.

La technique d’incrustation de sulfure de camée dans les presse-papiers est élevée au rang d’art par Baccarat au début du XIXème siècle, et continue d’être utilisée aujourd’hui. Les sulfures donnent au verre une teinte rose caractéristique.

 

 

 

 

 

Sam Zylberberg
Les derniers articles par Sam Zylberberg (tout voir)

Laisser un commentaire

Offre amazon prime pour les étudiants à -51%