Différence entre guêpe et abeille, bourdon, faux-bourdon et frelon

L’aspect d’une guêpe ou d’une abeille peut être difficile à différencier. Pourtant, les guêpes et les abeilles sont des insectes très différents en termes de morphologie, d’alimentation et de comportement.

Dans cet article, nous mettrons en évidence toutes les différences entre les guêpes et les abeilles, en commençant par leur apparence physique, en passant par leur régime alimentaire et leur habitat, avant de terminer par leur piqûre. Lisez ce qui suit et apprenez à les distinguer !

Différences morphologiques entre les abeilles et les guêpes

Les abeilles et les guêpes – ainsi que les fourmis et les symphytes aussi appelées mouches à scie – appartiennent à l’ordre des hyménoptères de la classe des insectes. Bien qu’il existe plusieurs espèces d’abeilles et de guêpes, chaque type d’insecte a une série de caractéristiques communes.

Avant de continuer, il faut préciser d’une part que les frelons (Vespa et Provespa) et les vestes jaunes (Vespula et Dolichovespula) sont des sortes de guêpes.
D’autre part, les bourdons (Bombus) sont un genre dans le nom commun des “abeilles”. Contrairement à ce que beaucoup de gens croient, toutes les abeilles ne sont pas des abeilles domestiques.

De gauche à droite: l’abeille, le bourdon, la guêpe, le frelon européen et le frelon asiatique.

Comment reconnaître une guêpe d’une abeille ?

La couleur

  • Les guêpes, en règle générale, sont jaunes et noires ou brun foncé. Selon les espèces, elles peuvent être complètement foncées ; c’est le cas de la grande guêpe noire (Sphex pensylvanicus) ou des différents éperviers à tarentule (Pepsis et Hemipepsis).
  • Les abeilles, par contre, ont tendance à être de couleur brunâtre ou dorée, et non jaune vif. Cependant, il existe de nombreuses espèces d’abeilles différentes, donc cette règle n’est pas absolue.

    Une abeille qui butine. Elle stocke le pollen sur ses pattes qui contiennent des petites "corbeilles" pour transporter le pollen jusqu'à la ruche.
    Une abeille qui butine. Elle stocke le pollen sur ses pattes qui contiennent des petites “corbeilles” pour transporter le pollen jusqu’à la ruche.

La taille et l’abdomen

  • Les guêpes se caractérisent par un rétrécissement en forme de ceinture qui sépare le thorax de l’abdomen, l’origine de l’expression “taille de guêpe” et la silhouette à la mode.
  • Cette caractéristique n’est pas aussi importante chez les abeilles: leur corps est plus homogène.
Une guêpe. Détail de de son corps serré à la ceinture "taille de guêpe", de son dard et de ses mandibules.
Une guêpe. Détail de de son corps serré à la ceinture “taille de guêpe”, de son dard et de ses mandibules.

Aspect et texture de l’abeille et de la guêpe

  • Les abeilles ont l’air un peu floues et poilues, car elles ont des poils kératiniques sur leur thorax, leur tête, leur abdomen et leurs pattes. Elles ont aussi des poils sur les membres antérieurs.
  • Les guêpes, par contre, ont l’air beaucoup plus lisses et “douces“.

Qui pique l’abeille ou la guêpe ? Pourquoi les guêpes et les abeilles piquent ? Pourquoi la guêpe pique-t-elle plusieurs fois ?

Au niveau microscopique et fonctionnel, la piqûre des abeilles et des guêpes n’est pas la même, et leur finalité est différente: la plupart des abeilles ne peuvent piquer qu’une seule fois, et meurent après. C’est parce que leur dard (exosquelette) a une série de barbes, ce qui les fait déchirer une partie de leur abdomen quand elles se retirent après la piqure: le dard reste dans la cible.
La dard des guêpes, qui fait partie de leur système reproducteur, est lisse, ce qui signifie qu’une guêpe peut piquer plusieurs fois sans mettre sa vie en danger.

Faux bourdon différence abeille guêpe
Un faux-bourdon, l”abeille mâle destiné à se reproduire avec la reine. Ne possède pas de dard.

Il est intéressant de savoir qu’il y a des guêpes sans ailes, tout comme il y a des abeilles sans dard: les faux-bourdons.
Les faux-bourdons ne produisent pas de nectar, ne récoltent pas de pollen et n’ont pas de dard. Leur unique fonction est d’être le mâle de l’abeille et se résume à la reproduction. Leur tâche accomplie, ils ne survivent généralement pas.

 

Régime alimentaire de la guêpe et de l’abeille

Que mangent les abeilles ?

  • Les abeilles se caractérisent par leur trompe, ou langue, qui leur permet d’aspirer le nectar des fleurs. Les abeilles se nourrissent de nectar et de pollen.
    La seule exception est la reine des abeilles, qui consomme la gelée dite royale. Les abeilles sont des herbivores hautement spécialisés tout au long de leur vie.

Que mangent les guêpes ? Les guêpes mangent-elles des abeilles ou du miel ?

  • Les guêpes possèdent des mâchoires puissantes qu’elles utilisent pour dévorer leurs proies. Les guêpes sont carnivores et généralement parasitaires pendant leur phase larvaire, avant de se nourrir plus tard également de matière végétale pendant leur phase adulte.
    Certaines guêpes ne vivent que de nectar à l’âge adulte, mais la majorité d’entre elles sont omnivores et se nourrissent de matière végétale et de charogne – c’est le cas de la veste jaune.
    Certaines guêpes attaquent les ruches pour voler le nectar et le miel et se nourrissent de larves d’abeilles ; en général, on peut dire que la plupart se nourrissent d’autres insectes.

Habitats et structures sociales des abeilles et des guêpes

Certaines guêpes sont sociales, tandis que d’autres sont solitaires. Bien qu’il y ait des cas d’abeilles solitaires, la plupart d’entre elles sont sociales ou semi-sociales.

Les abeilles et les guêpes construisent des ruches ou des nids.

Dans quoi vivent les guêpes ?

Eliminer nid de guêpes sous un toit
Un nid de guêpes sous un toit.

Les guêpes sociales créent des nids faites de boue ou d’un matériau semblable au papier; les ruches de guêpes se trouvent habituellement dans des espaces protégés ou des abris, comme des arbres creux ou des greniers. Ces ruches peuvent être cachées ou suspendues; elles sont complexes, avec des murs intérieurs.

Dans quoi vivent les abeilles ?

Ruche abeilles nature alvéoles miel gelée royale
Une ruche d’abeilles dans la nature.
Alvéoles d'une ruche d'abeille
L’intérieur d’une ruche d’abeilles. Détail des murs alvéolés (les cellules hexagonales).

Les abeilles, par contre, construisent leurs colonies ou ruches complexes avec des cellules de cire. Les bourdons font exception, car ils ont tendance à s’abriter dans les cavités du sol.

Larves et reproduction

Comment se reproduisent les abeilles ?

Dans le cas des abeilles, seule la reine des abeilles est capable de pondre, et elle est la seule femelle fertile de la colonie.
Les larves d’abeilles se nourrissent de nectar.

Comment se reproduisent les guêpes ? Y a-t-il une reine des guêpes ?

Quelque chose de semblable à l’organisation des abeilles se produit habituellement lorsque les guêpes vivent dans une communauté, bien que ce ne soit pas toujours le cas: une guêpe prend le rôle de reine.
Notons toutefois que toutes les guêpes solitaires femelles sont fertiles.

Les larves de guêpes sont carnivores. En fait, la première nourriture des larves de guêpes est habituellement le même insecte sur lequel la mère a pondu ses œufs avec sa piqûre.

Autres différences entre abeilles et guêpes et de leur piqure

Seules les guêpes femelles ont une dard, car il a une fonction reproductive.
Les guêpes fertiles pondent les œufs des futures larves à travers le dard, et le fait qu’il puisse être utilisée pour injecter du venin à ses proies ne signifie pas que la guêpe le fait toujours.
Les guêpes peuvent piquer leurs proies à maintes reprises, et elles sont très agressives. Leur piqûre tend à être plus douloureuse et dangereuse pour l’homme que celle des abeilles, en particulier dans le cas du frelon géant asiatique (Vespa mandarinia).

Chez les abeilles, le dard est un mécanisme de défense et il est donc toujours associé à l’injection de venin.
En général, les abeilles sont des insectes paisibles et doux qui n’attaquent que si elles se sentent menacées au niveau individuel ou collectif.
Une exception ! L’abeille africanisée hybride (Apis mellifera), cependant, est très agressive et même dangereuse – on les surnomme même des “abeilles tueuses” !

Synthèse sur les guêpes et les abeilles

Différence piqure abeille et guêpe, danger et traitements
Photographies comparatives des abeilles, guêpes, frelons, bourdons et faux-bourdons afin de montrer leurs différences et leurs ressemblances

D’un côté nous trouvons les guêpes (qui comprennent les frelons), elles sont omnivores (plutôt carnivores) et piquent plusieurs fois. Elles vivent dans des nids ou de manière solitaire. Toutes les femelles peuvent se reproduire.

De l’autre côté, nous trouvons les abeilles, elles sont herbivores et ne peuvent piquer qu’une seule fois. Elles vivent en colonie et seule une abeille (la reine) assure la pérennité de la ruche en pondant. Les faux-bourdons sont des mâles dépourvus de dard dont la fonction est la reproduction.

Et les bourdons alors ?

Bourdon des bois dard
Un bourdon des bois, plus gros et plus poilu que l’abeille. Possède un petit dard mais ne pique pratiquement jamais.

Les bourdons sont plus gros et plus poilus que les abeilles et vivent dans les mêmes régions que ces dernières. Ce sont des insectes dédiés à la pollinisation. Extrêmement pacifiques, ils possèdent un petit dard et peuvent piquer (sans mourir), mais ne le font qu’en ultime recours (défense de la ruche, serré dans une main, etc.). La plupart des bourdons ne piquent jamais au cours de leur vie.
Ils vivent en colonie, comme les abeilles, dans une ruche, et nourrissent la reine qui s’occupe d’enfanter la colonie.L’inté

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

quis diam eget commodo leo. Aenean commodo