Différence entre cyclone, ouragan et typhon

L’ouragan Florence est arrivé sur la côte Est des États-Unis, tandis que le super typhon Mangkhut approche des Philippines.

Pourquoi ces phénomènes météorologiques s’appellent pour l’un ouragan et pour l’autre typhon ? Et pendant que nous y sommes, qu’est-ce qu’un cyclone exactement ?

Quelles sont les différences entre cyclone, ouragan et typhon ?

Ouragan et typhon sont tous deux des tempêtes tropicales

Un ouragan et un typhon sont tous deux des tempêtes tropicales mais leur différence est leur nom qui varie en fonction du lieu où ils surviennent.

Dans l’Atlantique Nord et le Pacifique Nord-Est, on les appelle ouragans.
Si le même type de perturbation se produit dans l’Océan Pacifique Nord-Ouest, on parle de typhon.

Dans le Pacifique Sud et l’Océan Indien, on utilise le terme cyclone.

Quelles sont les caractéristiques d’un cyclone ?

Un cyclone tropical est un terme générique utilisé par les météorologues.

Il s’agit d’un système organisé et rotatif de nuages et d’orages qui prend naissance au-dessus des eaux tropicales ou subtropicales.

Dès qu’un cyclone atteint des vents maximums soutenus de 119 km/h ou plus, il est alors classé comme un ouragan, un typhon ou un cyclone tropical, selon son origine dans le monde.

Les ouragans sont classés de 1 à 5 en fonction de leur vitesse du vent selon l’échelle de Saffir-Simpson.

Voici les différents stades du cyclone: de la dépression tropicale à l’ouragan.

Comment se forment les cyclones ?

Les cyclones tropicaux ont besoin d’air chaud et humide pour se former.
La première condition nécessaire à la formation d’un cyclone tropical est l’eau chaude de l’océan. C’est pourquoi les cyclones tropicaux ne se forment que dans les régions tropicales où la température de l’océan est d’au moins 26,5°C sur minimum 50 mètres sous la surface.
Cette condition de chaleur de l’eau limite également la zone de formation des cyclones et de fait la raison pour laquelle seulement certaines zones sont frappées par les cyclones.

La deuxième condition de formation d’un cyclone tropical est le vent.
Lorsque le vent passe au-dessus de la surface de l’océan, l’eau s’évapore (se transforme en vapeur d’eau) et monte. Au fur et à mesure qu’elle monte, la vapeur d’eau se refroidit et se condense en grosses gouttelettes d’eau, formant de gros cumulonimbus.

Comment se forme un cyclone: schéma explicatif facile à comprendre
Comment se forme un cyclone: schéma explicatif facile à comprendre. Crédit image: Météo France

Les stades d’un cyclone

  • La dépression tropicale est un cyclone tropical avec des vents soutenus maximums de 61 km/h (33 nœuds) ou moins.
  • La tempête tropicale est un cyclone tropical avec des vents soutenus maximums de 62 km/h à 117 km/h (34 à 63 nœuds).
  • L’ouragan est un cyclone tropical avec des vents soutenus maximums de 118 km/h (64 nœuds) ou plus. Dans l’ouest du Pacifique Nord, les ouragans sont appelés typhons ; les tempêtes similaires dans l’océan Indien et l’océan Pacifique Sud sont appelées cyclones.
  • L’ouragan majeur est un cyclone tropical avec des vents soutenus maximums de 178 km/h (96 nœuds) ou plus, correspondant à une catégorie 3, 4 ou 5 sur l’échelle des vents de l’ouragan Saffir-Simpson.

L’échelle des vents de Saffir-Simpson

L’échelle des vents Saffir-Simpson donne une cote de 1 à 5 basée sur la vitesse du vent soutenue d’un ouragan. Cette échelle permet d’estimer les dommages matériels potentiels. Les ouragans de catégorie 3 et plus sont considérés comme des ouragans majeurs en raison de leur potentiel de pertes de vie et de dommages importants. Toutefois, les tempêtes des catégories 1 et 2 sont toujours dangereuses et nécessitent des mesures préventives.
Dans le Pacifique Nord Ouest, le terme “super typhon” est utilisé pour désigner les cyclones tropicaux dont les vents soutenus dépassent 240 km/h.

Catégorie Vents soutenus Types de dégâts possibles
1 de 119 à 153 km/h Des vents très dangereux peuvent causer des dommages : Les maisons construites en dur peuvent avoir des dégâts sur le toit, les bardeaux, le revêtement de vinyle et les gouttières. De grosses branches d’arbres se brisent et les arbres à racines peu profondes peuvent être renversés. Les dommages importants causés aux lignes et aux poteaux électriques entraîneront probablement des pannes d’électricité qui peuvent durer de quelques jours.
2 de 154 à 177 km/h Des vents extrêmement dangereux peuvent causer des dommages importants : Les maisons à charpente bien construite peuvent subir d’importants dommages au toit et au revêtement extérieur. De nombreux arbres à racines peu profondes seront arrachés ou déracinés et bloqueront de nombreuses routes. On s’attend à une panne de courant quasi-totale qui peut durer de quelques jours à quelques semaines.
3 (majeur) de 178 à 208 km/h Des dégâts dévastateurs se produiront : Les maisons à charpente bien construite peuvent subir des dommages importants ou l’enlèvement des planches de toiture et des pignons. De nombreux arbres seront brisés ou déracinés, bloquant de nombreuses routes. L’électricité et l’eau seront indisponibles pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines après le passage de la tempête.
4 (majeur) de 209 à 251 km/h Des dommages catastrophiques se produiront : Les maisons à charpente bien construite peuvent subir de graves dégâts et perdre la majeure partie de la structure du toit ou certains murs extérieurs. La plupart des arbres seront brisés ou déracinés et les poteaux électriques seront abattus. Les arbres tombés et les poteaux électriques isoleront les zones résidentielles. Les pannes d’électricité dureront des semaines, voire des mois. La majeure partie de la région sera inhabitable pendant des semaines ou des mois.
5 (majeur) 252 km/h ou plus Des dommages catastrophiques se produiront : Un pourcentage élevé de maisons à ossature de bois seront détruites, avec rupture totale du toit et effondrement des murs. Les arbres tombés et les poteaux électriques isoleront les zones résidentielles. Les pannes d’électricité dureront des semaines, voire des mois. La majeure partie de la région sera inhabitable pendant des semaines ou des mois.

 

Quand se produisent les ouragans ? Quelle est la saison des cyclones ?

Zones formation cyclones noms des cyclones et ouragans typhons et périodes de l'année
Carte des zones de formation des cyclones en fonction de leur latitude. Indication de leur nom en fonction de leur endroit de formation et indication de la période d’activité dans l’année.

Dans l’Atlantique, la saison des ouragans a lieu entre le 1er juin et le 30 novembre. Plus de 95 % de l’activité des cyclones tropicaux se produit durant cette période dans cette région.

Les typhons dans l’océan Pacifique Nord-Ouest sont les plus fréquents de fin mai, début juin à octobre, bien qu’ils puissent se former toute l’année.

Et dans le Pacifique Sud, la saison des cyclones se trouve entre janvier et avril.

Comment sont nommés les ouragans ? Pourquoi les cyclones portent-ils des noms féminins ?

Les ouragans se produisent chaque année, et parfois deux ou trois d’entre eux peuvent être actifs en même temps. L’utilisation de noms pour ces tempêtes permet aux météorologues, aux chercheurs, aux intervenants en cas d’urgence, aux capitaines de navires et aux citoyens de communiquer plus facilement au sujet d’ouragans particuliers et d’être bien compris.

C’est pourquoi l’Organisation météorologique mondiale a dressé une liste de noms qui sont attribués par ordre alphabétique aux tempêtes tropicales au fur et à mesure. Les noms sont alternés à chaque ouragan: un prénom masculin, un prénom féminin, etc.
Et ces noms peuvent être soit répétés après un intervalle de six ans, soit retirés pour les tempêtes particulièrement violentes.

Tableau des noms des ouragans - pourquoi toujours des noms féminins ?
Ci-dessus les différents noms utilisés pour nommer les ouragans dans l’Atlantique Nord. Constatez l’alternance systématique entre prénom masculin et prénom féminin.

Vidéos sur les cyclones et les ouragans

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

mattis consequat. luctus in elit. eleifend nunc leo