Apprendre l’Espéranto

L’Espéranto est une langue créée fin XIXème siècle par  Ludwik Lejzer Zamenhof dans le but d’en faire une langue internationale pour faciliter les échanges et la communication entre les personnes de langues différentes. La grammaire est régulière et les mots se forment à partir d’un nombre limité de racines. L’apprentissage est donc relativement facile.

Dans ce truc, je vous propose d’apprendre la conjugaison des verbes.

Les verbes non conjugués (à l’infinitif) se terminent par -i.

Il existe en espéranto cinq temps simples, chacun caractérisé par une terminaison différente qui vient remplacer le -i de l’infinitif. La terminaison du verbe change uniquement en fonction du temps auquel on parle.

Voici les différents temps simples, et les terminaisons correspondantes.

Temps Terminaison
Infinitif -i
Présent -as
Passé -is
Futur -os
Conditionnel -us
Impératif -u

L’infinitif, avec -i.

Le présent, ce qui se passe, avec -as.

Le passé, comme l’Histoire, avec -is.

Le futur, ce qui sera postérieur, avec -os.

Le conditionnel, qui s’exprime sous condition, avec -us : « Si j’avais pris la housse, j’aurais pu protéger la voiture. »

L’impératif, qui est voulu, avec -u.

 

>espéranto >français
Ŝi estas bela. Elle est belle.
Kiam mi vin vidis, vin mi tuj ekamis. Quand je t’ai vu(e), je t’ai tout de suite aimé(e)./Quand je vous ai vu(e), je vous ai tout de suite aimé(e).
Li manĝos pomon. Il mangera une pomme.
Se mi povus, mi venus. Si je pouvais, je viendrais.
Donu ĉi tion al mi! Donne-moi ça !
Mi amas vin. Je t’aime./Je vous aime.

À l’inverse du français, mais à l’instar des langues slaves, l’espéranto ne pratique pas la concordance des temps : Mi ne sciis ke li venos. « Je ne savais pas qu’il viendrait ».

Par Doktor Unesco.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

commodo Lorem ipsum id massa id, efficitur.