Simone Weil ou Veil ?

Simone Weil, Simone Veil et Simone de Beauvoir sont trois femmes célèbres et incomparables, qu’il ne faut pas confondre ; ainsi nous vous proposons (de façon assez succincte) de revoir quelques éléments importants liés à leur vie, ainsi qu’une astuce pour ne pas se tromper sur les lettres V ou W de leur nom.

  • Simone de Beauvoir (1908-1986) est une philosophe, épistolière et moralise française souvent considérée comme une théoricienne importante du féminisme, (notamment pour avoir écrit un essai féministe et existentialiste « Le Deuxième Sexe », paru en 1949).

Simone de Beauvoir est aussi connue pour avoir participé au mouvement de libération des femmes dans les années 1970, ainsi que pour sa relation amoureuse avec le philosophe Jean-Paul Sartre (philosophe et penseur existentialiste athée).

  • Simone Weil (1909-1943) est une philosophe, helléniste, humaniste et militante politique française.

Elle obtient son baccalauréat de philosophie en 1925 et fut l’élève du philosophe et professeur Alain (1868-1951) au lycée Henri-IV. Simone Weil milite en faveur du pacifisme, et est opposée à la bourgeoisie et au stalinisme (1924 à 1953). Elle écrit en 1934, « Réflexions sur les causes de la liberté et de l’oppression sociale ».

En 1940, face à l’avancée des allemands en France, elle se réfugie à Marseille, puis aux Etats-Unis. Elle décida ensuite, en 1942, de rejoindre le régime de résistance la « France libre » en Grande-Bretagne ; cependant il n’a pas été possible pour elle de s’entendre avec les gaullistes et finit par rompre avec eux, à la suite de cela, elle meurt de tuberculose en 1943.

  • Simone Veil est une femme politique française née en 1927. Elle est principalement connue pour avoir travaillé sur dépénalisation de l’avortement.

Durant la Seconde Guerre Mondiale, elle est déportée dans un camp d’internement en 1944, puis rentre en France en mai 1945.

En 1974, Valérie Giscard d’Estaing est élu Président de la République (1974-1981) et Simone Veil intègre le gouvernement en tant que Ministre de la Santé (1974-1979), c’est ainsi qu’en 1975, la loi Veil (relative à l’interruption volontaire de grossesse (IVG)) est promulguée.

De 1979 à 1993, elle devient députée européenne (ainsi que présidente jusqu’en 1982), c’est ainsi qu’en 1981 elle reçoit le Prix International Charlemagne destiné aux personnalités qui se sont engagées pour l’unification européenne.

Astuce :

Pour ne pas faire l’erreur entre Simone Weil et Simone Veil, il faut se dire que Simone Veil a travaillé sur la dépénalisation de l’avortement, et plus particulièrement sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG), ainsi il faut penser au V de Veil comme celui de V d’IVG.

De plus, pour ne pas contre ces deux femmes avec la philosophe existentialiste, Simone de Beauvoir, il faut se dire que Simone de Beauvoir a écrit l’essai « le Deuxième sexe », il faut s’intéresser au « de » présent dans « Deuxième » et « de Beauvoir ».

Simone de Beauvoir, Simone Weil, Simone Veil

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

ut dictum accumsan felis sed efficitur. porta. ut