Les trois Parques ou les Moires

0
Sarcophage de Florentina
Lachésis (Decima) représentée avec un manteau à plis, tordant la laine pour constituer un écheveau (assemblage de fils). Sarcophage de Florentina, IIIème siècle après J-C.

Dans la mythologie romaine, les trois Parques sont les déesses de la la naissance, de la destinée humaine et de la mort. Le mot “parques” vient du latin parcae qui signifie “épargner”.

Comme souvent pour la mythologie romaine, c’est dans la mythologie grecque qu’il faut chercher l’origine des Parques. Ce sont trois sœurs, les Moires: Clotho (filer – naissance)) Lachésis (sort – destinée) et Atropos (inévitable – mort). L’identité de leurs parents est trouble, attribuée soit à Zeus et Héra ou Thémis, soit à Nyx (la Nuit) et Erèbe (les Ténèbres).

Les trois Parques sont présentes dès l’origine du monde de par leur fonction qui rythme la naissance, la vie et ses chemins, et la mort.
Elles sont aussi vieilles que la Terre, le Ciel et la Nuit.

Dans la mythologie romaine, les déesses Parques prennent le nom de Nona (naissance), Decima (destinée) et Morta (mort) et occupent les mêmes fonctions: “elles filent le sort d’un individu dès sa naissance”.

Notons qu’il est intéressant d’observer sur les monuments funéraires (notamment les stèles et les reliefs) grecs, romains et ensuite gallo-romains la présence de ces déesses symbolisant le cours de la vie d’un homme ou d’une femme.

Pour retenir les Moires, pensez à la phrase: “Claudine lâcha trop”
Pour: Clotho, Lachésis et Atropos.

Pour retenir les Parques: pensez à la phrase: “Nona décime les mots”
Pour: Nona, Decima, Morta.

Commenter