Les neuf muses

Clio
Clio peinte par Pierre Mignard, 1689.

Dans la mythologie grecque, au nombre de neuf, les muses sont les filles que Zeus a eu avec Mnémosyne, la déesse de la mémoire.
C’est Platon qui vers 401 avant Jésus-Christ, les pense comme des intermédiaires ou des médiatrices entre les dieux et le poète (ou par la suite l’intellectuel).

Avant d’apprendre comment les mémoriser, voici un tableau avec leurs noms et leurs attributions.

 Nom de la muse  Attribution
 Calliope  Éloquence et poésie épique
 Clio  Histoire
 Érato  Poésie lyrique et chorale
 Euterpe  Musique
 Melpomène  Tragédie
 Polymnie  Rhétorique
 Terpsichore  Danse, chant choral
 Thalie  Comédie
 Uranie  Astronomie

Les présentations étant faites, développez votre culture générale en apprenant la mythique astuce des étudiants en grec à l’école pour retenir les neuf muses:

Clame, Eugène, ta mélodie, terrible air polonais, ouragan calculé.

Pour: Clio, Euterpe, Thalie, Melpomène, Terpsichore, Érato, Polymnie, Uranie, Calliope.

Autres astuces (proposées par Adrien) :

Pour se souvenir que Melpomène est la muse de la Tragédie, il faut se dire que Melpomène mène au Malheur (les deux commençant par Mel et Mal).

Pour se souvenir que Uranie est la muse de l’Astronomie, il faut penser à Uranus qui est une planète.

Pour se souvenir que Euterpe est la muse de la Musique, il faut penser à une Harpe, qui possède presque la même sonorité que « erpe » dans Euterpe.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Curabitur consequat. sed venenatis ante. Phasellus dolor dapibus non consectetur pulvinar