Dépression ou anticyclone: qui apporte le beau temps ?

Une dépression vue par satellite.
Une dépression vue par satellite.

Une dépression est une zone où la pression atmosphérique est basse (la pression est d’autant plus basse que l’on s’approche de son centre, dans le sens antihoraire pour l’hémisphère Nord, horaire pour l’hémisphère Sud).
C’est dans ces zones qu’ont généralement lieu les précipitations: l’air chaud et humide, plus léger, monte. En montant, il se refroidit et devient rapidement saturé en humidité.

 

 

Les vents sont plus violents sous une dépression parce que celle-ci, aspire l’air environnant au niveau du sol pour le faire monter dans le centre de la dépression (pour rappel: un vent est un déplacement d’air depuis une zone de plus haute pression vers une zone de plus basse pression). Ce sont ces dépressions qui peuvent, par exemple, provoquer des ouragans.

Une zone dépressive… Dépressionnaire, pardon, engendre donc pluies, nuages et vents. Du mauvais temps.

Un anticyclone est une zone où la pression atmosphérique est élevée (la pression est d’autant plus élevée que l’on s’approche de son centre, dans le sens horaire pour l’hémisphère Nord, antihoraire pour l’hémisphère Sud). Dans ces zones, des masses d’air froid descendent et s’assèchent contrairement à ce qui se passe sous une dépression.
Il n’y a donc pas de précipitations sous un anticyclone et il apporte en général un ciel plus dégagé et donc, du beau temps en été et en hiver un ciel clair et du froid.

Par ailleurs, les vents étant plus faibles sous un anticyclone, c’est exactement le bon moment pour un pic de pollution !

L’échange d’air entre dépression et anticyclone est à l’origine des vents. En effet, à l’occasion d’un précédent moyen mnémotechnique, nous expliquions que le vent est un déplacement d’air d’une zone de haute pression vers une zone de basse pression.

Cet échange ne se fait pas en ligne droite. A cause de l’effet de Coriolis, dans l’hémisphère Nord, les masses d’air se dirigent vers le centre de la dépression en tournant dans le sens antihoraire, et quittent le centre de l’anticyclone en tournant dans le sens horaire. Dans l’hémisphère Sud, les masses d’air se dirigent vers le centre de la dépression en tournant dans le sens horaire, et quittent le centre de l’anticyclone en tournant dans le sens antihoraire.

Nous pouvons maintenant répondre à notre question: Lorsque Miss Météo dit que nous sommes « protégés par un anticyclone », elle sous-entend que le temps sera « beau » (même s’il est froid) et que de toute façon, il ne pleuvra pas !

Récapitulons : la dépression, zone de basse pression apporte pluies, vents, nuages,… Tout comme la dépression chez l’être humain, moment de moral bas apporte larmes, grisaille et morosité (la dépression du chat n’étant pas piquée des vers non plus). Tandis que l’anticyclone, zone de haute pression, lui, nous apporte un temps plus joyeux en étant contraire (anti) au cycles (cyclone) de la déprime et remonte le moral.

3 commentaires
  1. Emma dit

    TOOOOOOPPPP

  2. B Borda Nathalie dit

    comment doivent etre les anticyclones et depression pour un temps parfait suivant les saisons comment doivent ils etre en se croisant merci ^pour une reponse tres claire explicative simplement

  3. Alain Germinade dit

    Bonjour Dimitra,
    Excellent article ! J’aime beaucoup vous lire.
    Est-ce bien la force de Coriolis qui régit le sens giratoire des dépressions et anti-cyclones ?
    Pourriez-vous m’expliquer pourquoi cette force est différente entre l’hémisphère Nord et Sud, est-ce dû aux pôles magnétiques ou à la rotation de la terre? Je reconnais volontiers ne pas m’y retrouver.
    Oserais-je vous demander un mnémonique ?
    Bien à vous,
    Alain

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

id, sit Praesent tempus suscipit at ante. libero dictum felis in