Comment se concentrer ?

1

COMMENT DÉVELOPPER VOTRE POUVOIR DE CONCENTRATION ?

Avant de terminer l’étude de la physiologie du cerveau, nous allons passer aujourd’hui à une leçon très importante sur la concentration.

Savoir se concentrer est indispensable au développement de la mémoire. L’attention et l’observation des faits dépendent d’une concentration correcte sur ces faits.

La concentration est la faculté de maintenir notre attention sur un sujet déterminé sans nous laisser distraire par d’autres pensées. C’est d’ailleurs une faculté extrêmement précieuse pour toutes nos activités mentales.

On peut dire que la concentration dont nous avons besoin pour mieux retenir une information est de deux ordres, bien qu’il s’agisse naturellement de la même faculté.

Il y a la concentration immédiate, dont nous avons besoin pour observer avec soin un document, un visage, un événement, un spectacle, un monument, un tableau, et la concentration prolongée dont nous avons besoin pour étudier, apprendre, retenir, rédiger, calculer, penser, réfléchir.

La concentration immédiate demande à être pratiquée à volonté, instantanément et en toutes circonstances. Elle requiert aussi l’aptitude à changer de sujet rapidement. Par exemple si on vous présente 4 ou 5 personnes à tour de rôle, vous vous concentrez sur leur nom et sur leur visage pendant un temps très bref, puis vous serez attentif à ce qu’elles vous diront ou montreront, etc.

La concentration prolongée, pour l’étude ou la réflexion, nécessite un autre entraînement, que vous trouverez sur la page “Comment obtenir une concentration totale en 6 étapes ?” de ce site.

Pour l’instant nous allons apprendre à développer notre concentration immédiate à l’aide de quelques exercices.

Ces exercices peuvent améliorer votre pouvoir de concentration à un degré extraordinaire, mais il faut les faire très consciencieusement. Ces exercices peuvent vous sembler difficiles, ne vous en inquiétez pas, faites-les simplement le mieux possible.

Exercice n°5 (concentration)

Prenez un objet (pendulette, clef, bibelot) ; regardez-le attentivement pendant 30 secondes, puis fermez les yeux et essayez de vous le représenter de façon précise. Si certains détails ne sont pas parfaitement nets, regardez-le à nouveau, puis refermez les yeux, etc., jusqu’à ce que vous puissiez vous représenter l’objet très nettement.

Exercice n°6 (concentration)

Voici un exercice connu sous le nom des “tiroirs cérébraux“. Choisissez 3 sujets de réflexion : par exemple, un projet que vous avez, un sujet scientifique ou littéraire, et un souvenir personnel (vacances, voyages, etc.). Consacrez 3 minutes de réflexion à chacun des trois sujets. Pendant les 3 premières minutes, ne pensez qu’au sujet n°1 ; puis passez au sujet n°2 et ne pensez qu’à cela pendant 3 minutes ; enfin, passez au sujet n°3. Il faut pendant chaque phase éviter de se laisser distraire et surtout ne pas penser aux deux autres sujets.

Exercice n°7 (concentration)

Représentez-vous le visage d’une personne que vous voyez souvent ; vous constaterez que vous en avez bien l’impression générale, mais que les détails vous échappent. Vous compléterez votre observation lorsque vous reverrez la personne et vous recommencerez l’exercice, jusqu’à ce que vous obteniez une représentation parfaitement nette.

Exercice n°8 (concentration)

Faites cette expérience amusante qui développera votre pouvoir d’attention et de concentration auditives. Allumez la radio, puis diminuez progressivement le volume ; réglez votre appareil le plus bas possible, juste assez fort pour comprendre ce qui est dit. La faible intensité du son vous oblige à vous concentrer. Ne prolongez pas cet exercice au-delà de 3 minutes.

1 commentaire

  1. La concentration est une donnée essentielle pour l’apprentissage. Je suis déçue que les modes de pensée actuels tendent vers l’acceptation sociale d’une généralisation du déficit de l’attention des enfants. Je ne partage pas cet avis et ne manque pas de le faire savoir au conseil de classe ou auprès des parents de mes élèves.

Commenter