Comment comprendre les cotes des paris sportifs ?

Intéressons-nous au mécanisme des cotes dans les paris sportifs.

Comment ces cotes fonctionnent-elles ? Comment sont-elles calculées et comment est calculé le gain en fonctionne de la mise ?

Commençons par les fondamentaux: comprendre ce qu’est une cote. Dans cet article nous traiterons de la cote utilisée majoritairement en Europe car il existe d’autres mécanismes de cotation aux États-Unis et dans le monde anglo-saxon notamment.

Qu’est-ce qu’une cote ?

La cote est un indice fixé par un bookmaker permettant de connaître le gain qu’un joueur peut toucher si son pari est gagnant.
La cote se base sur la probabilité qu’un évènement se produise.

Pour comprendre simplement, prenons l’exemple d’un pari sur le jeter d’une pièce de monnaie. Théoriquement, la pièce a 50% de chances de retomber côté pile et 50% de retomber côté face.
Dans l’optique de créer une cote pour cet évènement, on se base sur la probabilité d’obtenir le résultat pile ou face, soit 50%, la cote est donc de 1 contre 1.
Pour 5€ misés sur pile, par exemple, si la pièce retombe du bon côté, le parieur remportera exactement sa mise.

Un exemple avec une cote un peu plus compliquée: la probabilité qu’il neige.
A la montagne, durant l’hiver, la probabilité qu’il neige un jour donné est de 80%, cela signifie qu’il y a également 20% qu’il ne neige pas. La cote sur l’évènement neige est de 80 contre 20, soit 4 contre 1 (80 contre 20 = 40 contre 10 = 4 contre 1).
Pour 5€ misés sur la probabilité qu’il neige et qu’il neige, le parieur remporte 4 fois sa mise soit 20€.

Il existe des cotes plus complexes en fonction des sports pour lesquels sont réalisés mais les calculs suivent toujours la même logique.

Comment fonctionne la cote d’un pari sportif ?

Les paris sportifs sont plus complexes que parier sur une pièce de monnaie ou sur la pluie et le beau temps, ce n’est pas pour autant qu’ils sont plus compliqués ! On peut parier sur à peu près tout et les sports les plus populaires sont les courses de chevaux à l’hippodrome et les matchs de football.

Le mécanisme des cotes est comme nous l’avons vu fixé par les bookmakers et aujourd’hui de plus en plus de sites de paris sportifs utilisent aussi des logiciels qui calculent les probabilités pour qu’un évènement (ou une suite d’évènements) se produise.
Ces logiciels sont d’autant plus utiles que les cotes peuvent être simple (tel cheval gagne tel derby ou tel club de football gagne tel match) mais aussi complexifiées (l’ordre des cinq premiers chevaux ou quinté dans l’ordre, dans le désordre; ou encore telle équipe de football gagne le match avec X buts d’avance, X buts d’untel, etc.).
Les possibilités de spécifier la mise sont très larges et impliquent donc un calcul précis.

Prenons un exemple avec les courses de chevaux: le mécanisme de la cote dans les paris hippiques indique la distribution des gains par euro dépensé. Donc un cheval qui a une cote de 3/5 soit 3 contre 5 veut dire que le profit pour chaque euro misé est de 3/5ème d’euro. Si la mise est de 10€ et que la cote est de 3/5, le calcul à faire est le suivant: 10 x 3/5 = 6. Donc pour 10€ misés, le gain est de 6€ (en plus de la mise récupérée, soit 10€ mise + 6€ gains).

Un autre exemple avec les options possibles pour un match de football.

L’équipe A a une cote de 2,85 si elle remporte le match. En ajoutant des complexités, on peut miser des évènements comme: les deux équipes marquent lors de la rencontre, cote de 5,00; l’équipe A gagne et les deux équipes marquent, cote de 3,90; l’équipe A gagne sans encaisser de but, cote 5,25; aucune équipe ne marque, cote 9,00; match nul et les deux équipes marquent, cote 4,33.
Tous ces évènements existent également pour l’équipe B ! Ce type de pari se différencie du pari simple et porte le nom de pari combiné. En réalisant un pari combiné, comme son nom l’indique il est possible de combiner plusieurs évènements comme la victoire de plusieurs équipes. Le nombre de combinaisons est illimité pour un pari combiné.

En fonction de la combinaison choisie, par exemple l’équipe A gagne (2,85) +sans encaisser de but (5,25), avec une mise de 5€ sur chacun des évènements, les gains potentiels sont de 40,50€. Détaillons le calcul: le premier évènement est pondéré à 2,85 (x5€ de mise), ce qui donne un gain possible de 14,25€; le second évènement est pondéré à 5,25 (x5€ de mise), ce qui donne un gain possible de 26,25€. Il suffit ensuite d’additionner la somme des deux paris: 14,25 + 26,25 ce qui donne 40,50.

Conclusion

Le mécanisme des cotes est simple, il calcule la probabilité qu’un évènement se produise et présente les gains potentiels en fonction d’une mise.
La cote est fixée par un bookmaker ou un logiciel.
Les mises des paris sportifs peuvent être simples ou complexes (par l’ajout de paramètres et d’évènements) et cette complexité est facilitée par les sites de paris qui répertorient les possibilités de mises et effectuent les calculs de gains possibles.

Mirandole
Les derniers articles par Mirandole (tout voir)

1 réflexion au sujet de « Comment comprendre les cotes des paris sportifs ? »

  1. Il y a quelque chose que je ne comprends pas avec cette logique, du coup plus il est probable que le pari soit gagnant, plus les gains seront grands ? Où est le plaisir de parier alors ? Mathématiquement il suffit donc juste de parier sur le plus probable à chaque fois et enchaîner les victoires avec le plus de gains… Il n’y aurait aucune raison de parier pour d’autres possibilités, ou alors j’ai loupé quelque chose ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Offre amazon prime pour les étudiants à -51%