Ça ou sa ? Ce ou se ? Ces ou ses ? C’est ou ses ?

0

Difficile d’avoir plus les yeux qui piquent que lorsqu’un “sa” se glisse à la place d’un “ça” dans un texte ou dans une copie à corriger !
Facile d’allonger la liste en ajoutant “ses” à la place de “ces”, “se” à la place de “ce”, etc.
Concentrons-nous dans un premier temps sur le nœud du problème: la confusion entre le démonstratif et le possessif.ça ou sa, se ou ce, ces ou ses

 

Ça ou sa ?

Ça” est un pronom démonstratif, qui signifie “cela”.
Sa” est un adjectif (ou déterminant) possessif, qui détermine la possession à la troisième personne du singulier.

L’utilisation de “ça” et de “sa” diffère en fonction de la phrase.
Ça, indique quelque chose que l’on veut (dé)montrer, et peut être remplacé par “cela».
Exemple:
Ça fait du bien de connaître des astuces mnémotechniques” peut aisément être remplacé par “Cela fait du bien de (…)”. La phrase reste cohérente.

Sa, indique la possession et peut donc être remplacé par un autre adjectif possessif comme “ta” ou “ma».
Exemple:
La phrase “sa connaissance de la géographie est limitée” peut être remplacé par “Ma ou ta connaissance de la géographie est limitée”.
La cohérence est également de mise.

En revanche, l’idée de remplacer la sonorité “sa” par “cela” n’a aucun sens: “Cela connaissance de la géographie est limitée”. Aucun sens. Au même titre que remplacer “ça” par “sa” dans la première phrase donnée en exemple: “sa fait du bien de connaître des astuces mnémotechniques”.
Même si le son est le même, la phrase ne signifie rien ! La possession indiquée par “sa” ne se rapporte à aucun élément tangible de la phrase !

 

Poursuivons notre croisade contre “ses” fautes qui s’enracinent et s’archivent sur la toile. Vous avez eu mal aux yeux ? Rassurez-vous, moi aussi ! Et… aux doigts de l’écrire !

Ces ou ses ?

Même principe !
C’est la version au pluriel de “ça” ou “sa” et l’esprit mnémotechnique est le même que précédemment.

Ces” est un pronom démonstratif , pluriel de “ce”, “cet”, ou “cette”.
Utilisé dans une phrase ce pronom montre quelque chose: “ces ampoules ne fonctionnent pas” (on donne une indication).

Ses” est un adjectif (ou déterminant) possessif, pluriel de “son” ou “sa”. Utilisé dans une phrase, cet adjectif indique la possession, et peut donc être remplacé par les siens ou les siennes.
Dans le cas de l’exemple des ampoules, on utilise ses uniquement pour indiquer que ce sont les ampoules de quelqu’un en particulier, qu’elles lui appartiennent: “ses ampoules ne fonctionnent pas” (on parle des ampoules d’une personne spécifique).

Abordons maintenant un point capital dont l’usage n’a que trop duré…

Ce ou se ?

De prime abord, la confusion peut paraître plus trouble. Il convient de dissiper tout doute, par la compréhension de ces deux termes.

Ce” exerce plusieurs rôles:
– Celui de déterminant démonstratif; “ce” est suivi d’un nom commun et peut être remplacé par le.
Exemple: “ce bébé aime le lait” peut être remplacé par “le bébé aime le lait”.
– Celui de pronom démonstratif; “ce” précède le verbe être: “ce sera chouette d’aller au parc”; ou précède un pronom relatif: “ce qui est chouette, c’est d’aller au parc”.

Se», quant à lui, est un pronom personnel réfléchi, ce qui implique qu’il est identique au sujet et est suivi d’un verbe.
Exemple: il se réjouit d’aller au parc.

Pour finir, la lecture de morceaux de phrases comme “ses vrai” hérisse le poil.

C’est ou ses ?

La confusion entre “c’est” et “ses” tient une fois de plus de la sonorité et du manque d’analyse…
Lutter contre cette faute regroupe les différents trucs proposés ci-dessus. Il convient principalement d’insister sur le fait que “c’est” est la contraction de “cela est», tandis que “ses” indique la possession.
Exemple:
“C’est vrai que grâce à la compréhension de la grammaire, je n’écris plus comme un pied” peut se remplacer par “Cela est vrai que (…)”.

 

Après ce tour d’horizon des mille et une recettes qui vous vaudront à coup sûr les honneurs des gazettes, faites campagne contre le mauvais usage des pronoms: diffusez ces astuces pour écrire comme des champions !

Commenter