Comment compter les cartes au blackjack / 21

Je suis un joueur invétéré de blackjack depuis longtemps ! Aujourd’hui, je vous propose la première méthode que j’ai apprise pour compter les cartes, c’est la plus simple et elle ne demande qu’un peu de pratique.

Ce principe implique des mises, je parlerai de jetons car avant tout il faut jouer pour le plaisir. Ne pensez pas faire fortune au Casino, cela demande beaucoup d’entraînement et cela ôte l’aspect ludique du jeu !

Qu’est-ce que compter de cartes ?

Le comptage de cartes est une technique qui permet aux joueurs de blackjack de savoir quand l’avantage change en leur faveur. Quand cela se produit, les compteurs de cartes vont augmenter leurs mises. Quand l’avantage se déplace en faveur du croupier, le compteur fera une mise plus petite ou pas de mise du tout en ne jouant pas.

Il a été prouvé mathématiquement que les cartes de grande valeur (donc les 10, les figures et les as) sont plus avantageuses pour le joueur que pour le croupier, tandis que les cartes de faible valeur (donc de 2 à 6) le sont davantage. Les autres cartes 7, 8 et 9 sont essentiellement neutres. En moyenne, ces cartes n’aident pas plus le joueur que le croupier.

Principe du comptage de cartes au blackjack

Le principe de ma méthode se base sur l’attribution de valeurs positives ou négatives en fonction des cartes découvertes/jouées et à en faire le compte. En fonction du résultat obtenu, on augmente sa mise ou non.
Dans un premier temps, je vous la présente de manière succincte, dans un second temps je vous la détaille avec des exemples.

Voici donc comment ça fonctionne:

  1. Attribuez une chiffre de (+1) à chaque carte comprise entre 2 et 6, attribuez (-1) à chaque carte comprise entre le 10 et l’As, n’attribuez aucune valeur (0) aux cartes comprises entre 7 et 9.
  2. Commencez votre compte après le mélange, dès qu’une carte qui est tirée de la pioche.
  3. Lorsque le compte est positif après un tour, cela signifie que dans le jeu (deck), il reste des cartes de haute valeur. Vous pouvez ajouter des jetons.
  4. Quand le compte est négatif après un tour, cela signifie que dans le jeu, les cartes non distribuées sont plus riches en petites cartes. Vous devez donc diminuer la taille de votre mise,en jetons.
  5. Le concept est simple: vous misez plus sur les comptes positifs, et moins sur les comptes négatifs.

Comment ça marche ?

Après le mélange des cartes, il y a un nombre égal de cartes hautes et basses dans le(s) jeu(s). En fonction des cartes distribuées au début des tours, le rapport entre les cartes les plus hautes et les plus basses des cartes non distribuées restantes change.

Par exemple, si plus de cartes à faible valeur que de cartes à haute valeur ont été jouées dans les premiers tours, alors les cartes restantes doivent avoir une plus grande proportion de cartes fortes par rapport aux cartes faibles. Dans ce cas, les compteurs de cartes miseront plus parce qu’ils ont plus de chances d’obtenir un blackjack (avec un bonus de 3 contre 2) et de gagner.

Si les croupiers montrent une carte faible, ils casseront plus fréquemment en frappant leur main sur la table. Si au lieu de cela, les cartes non retirées contiennent une plus grande proportion de cartes faibles, cela profite aux distributeurs; selon les règles du blackjack, les distributeurs doivent dépasser les mains valant de 12 à 16, et la proportion excessive de cartes basses augmentera leurs chances d’obtenir une main de 17 à 21 tout en diminuant leurs chances de se faire casser.

Pour savoir quand les cartes annulées sont plus riches en cartes fortes, favorisant le joueur, ou les cartes faibles, favorisant le croupier, les compteurs de cartes attribuent une valeur à chaque carte. Dans le système de comptage de cartes que je vous propose ici, appelé “Hi-Lo” (pour high low), les valeurs attribuées à chaque carte sont les suivantes :

Carte Valeur
2, 3, 4, 5, 6 +1
7, 8, 9 0
10, V, D, R, As -1

 

Les compteurs de cartes doivent surveiller chaque carte jouée et ajouter arithmétiquement les valeurs à chaque carte. Le compte commence toujours à zéro. Par exemple, supposons que le premier joueur avait un 3, un 6 et un 10 pour une main de 19.
Le compteur attribue les valeurs comme suit: +1 pour le 3, +1 pour le 6 et -1 pour le 10. Le compte à la fin du premier tour est donc de +1.

Le compteur continue à ajouter les valeurs de chaque carte dans chaque main, y compris celle du croupier, jusqu’à la fin du tour. Si le décompte est positif, selon le nombre de cartes jouées, le compteur peut avoir l’avantage au tour suivant et savoir sur quelle main il misera ou non.

Plus le compte positif est élevé et plus le nombre de cartes jouées est élevé, plus son avantage est grand et plus le joueur misera. Si au lieu de cela le compte est négatif, le compteur sait qu’il n’y a pas d’avantage, et il ou elle devrait miser petit durant le prochain tour. Le compteur continue ce processus de compter les valeurs de chaque carte d’un tour à l’autre, en ajustant ses mises en fonction de ses calculs.

Et c’est aussi simple que ça !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

elementum ante. in dictum ut facilisis venenatis, libero.