L’impact des détergents sur l’environnement – Pourquoi faire sa lessive maison

En Europe, plus de 3.000.000 de tonnes de lessives sont produites chaque année. Sous toutes leurs formes, que ce soit en pods, en poudre, ou en liquide, les détergents ont un impact néfaste sur la planète. Ils s’accumulent dans les eaux de surface, dans le sol, modifient les organismes vivants (des simples mollusques en passant par les poissons et par l’homme).

La lessive a un impact sur l’environnement

De nombreux détergents conventionnels sont à base de pétrole et ne se décomposent donc pas autant qu’ils le devraient dans les systèmes de traitement des eaux usées. Certains d’entre eux ne sont pas biodégradables. Cela signifie que les cours d’eau sont en même temps savonneux et pollués.

De nombreuses lessives achetées en magasin contiennent des produits chimiques indésirables tels que des sulfates, des parfums ou encore des phénols qui se retrouvent dans les égouts, dans les stations d’épuration, puis dans les cours d’eau et enfin dans la mer.
Pour illustrer, un gramme d’un composant nocif présent dans un produit à lessiver donnera 3 tonnes et 100 kilos d’ingrédients toxiques dans les eaux usées en un an.

Le problème écologique est l’importante pollution générée par les molécules labiles (qui sont instables et mobiles) et toxiques, qui se retrouvent dans la nature malgré le traitement des eaux usées.

Par exemple, l’eau de javel ou les peroxydes qui servent d’agents blanchissants génèrent des radicaux dangereux qui peuvent détruire les matières organiques présentes dans l’eau. Les phosphates ont un impact environnemental car ils favorisent l’accumulation des nutriments dans un milieu naturel, comme l’azote ou le phosphore. Ce phénomène s’appelle eutrophisation et entraîne les fameuses marées vertes.

Qu'est)ce qu'une marée verte ?
Un exemple de marée verte, un dépôt d’algues causé par l’excès de nutriments azotés et phosphorés issus des rejets dans les eaux usés de la vie quotidienne ou de l’agriculture. La putréfaction des algues émet du gaz à effet de serre et certaines émissions d’hydrogènes sulfurés fortement concentrés sont potentiellement mortelles.

L’eau en tant que telle est également modifiée. Tout d’abord son pH est accru, ce qui entraîne des perturbations des écosystèmes marins. Ensuite, l’oxygénation de l’eau est diminuée par les mousses savonneuses. Puis, certaines lessives contiennent des modulateurs endocriniens qui peuvent interférer avec le métabolisme de certains poissons (comme leur changement de sexe). Enfin, les adoucissants contiennent parfois une substance cancérigène appelée NTA qui, une fois rejetée dans un cours d’eau peut se lier aux métaux lourds et polluer les sols, atteindre les plantes vertes, les herbivores qui les consomment, bref, se hisser dans notre propre chaîne alimentaire.

Un autre impact environnemental de l’usage de lessives traditionnelles est la prise en compte de l’emballage en plastique (voire du suremballage) et de son transport.

Les lessives chimiques peuvent affecter la peau

Certaines personnes souffrent avec des éruptions cutanées, des irritations de la peau et des yeux sans. Dans la plupart des cas, le fait de changer de lessive ou d’adoucissant peut avoir un impact important sur la santé globale. En remplaçant un détergent habituel par un détergent fait maison et biologique ou alors par une lessive naturelle (ou encore par de simples dosettes de poudre !), il est possible de se débarrasser de toutes les irritations et éliminer la présence de dangereux carcinogènes dans les vêtements que l’on porte chaque jour.

Comme la lessive faite à base d’ingrédients naturels est plus douce pour la peau, elle est aussi un excellent choix lorsque pour les bébés. La peau d’un jeune enfant étant plus sensible et plus vulnérable que celle d’un adulte, certaines précautions sont à prendre lorsque l’on choisit un détergent pour bébé. Les lessives à fabriquer soi-même garantissent l’absence de produits chimiques nocifs et d’agents de surface car on maîtrise leur composition.

Tendre vers le zéro déchet

Comme nous venons de le voir, des lessives résultent des déchets de deux ordre : premièrement, ceux qui se retrouvent dans les eaux usées ; deuxièmement, ceux liés à l’emballage. Même si il est recyclé, l’emballage est jeté, il constitue un déchet à éliminer (ou recycler).
La plupart des détergents liquides contiennent de l’eau, et sont transportés par voie terrestre, aérienne, voire maritime avant d’arriver dans la grande distribution. Les moyens de transport utilisent pour la plupart du carburant, lequel n’est pas renouvelable.

Tous ces inconvénients sont évitables si l’on opte pour faire sa lessive maison, qui présente de nombreux avantages comme la réduction de son empreinte écologique, la maîtrise et le choix de la production du produit, la réduction des déchets, la satisfaction de le faire soi-même, et la possibilité de parfumer sa lessive selon ses envies.

Une lessive plus verte présente de nombreux avantages. L’utilisation d’ingrédients, de minéraux et de composants entièrement naturels signifie que les détergents textiles naturels sont bien plus sûrs pour l’environnement et biodégradables. Le détergent préparé maison se dissout complètement dans l’eau et ne présente donc aucun risque pour la vie aquatique.

Il existe de nombreuses recettes pour faire sa lessive soi-même, la plupart reprennent une base d’ingrédients faciles à réunir tels que le savon de Marseille en copeaux (ou à râper si on a du temps !), du savon noir liquide, des cristaux de soude et selon l’envie des huiles essentielles pour parfumer.

Que peut-on faire avec du bicarbonate de soude ?
Du bicarbonate de soude, un élément essentiel de nombreux produits à faire soi-même pour le nettoyage et la lessive.

Pour conclure

Faire sa lessive soi-même permet de réduire facilement son empreinte écologique en changeant ses mauvaises habitudes de la vie quotidienne. C’est avoir un impact non négligeable sur la qualité des eaux usées. Cela permet de maîtriser la production de son détergent et donc de ne pas employer d’ingrédients chimiques nocifs, de protéger sa peau et celle de ses enfants. Faire sa propre lessive c’est aussi de faire des économies car avec un petit investissement pour acheter les composants pour créer sa lessive maison, on peut produire des dizaines de litres, soit bien plus que les bidons vendus dans le commerce, pour une efficacité équivalente et une satisfaction bien plus grande !

 

Sophie Legendre
Les derniers articles par Sophie Legendre (tout voir)

2 réflexions au sujet de “L’impact des détergents sur l’environnement – Pourquoi faire sa lessive maison”

Laisser un commentaire

Offre amazon prime pour les étudiants à -51%