Version

Astuces pour apprendre une langue étrangère

Comment apprendre une nouvelle langue en autodidacte ?

Cet article vous propose d’acquérir quelques méthodes pour apprendre plus facilement et rapidement une langue étrangère en autodidacte.

1) Tout d’abord, avant de se lancer dans l’apprentissage d’une langue inconnue, il est nécessaire d’apprendre son alphabet avec la prononciation de chaque lettre, et surtout apprendre à reconnaître les lettres lorsqu’il s’agit d’une langue non européenne comme le russe ou l’arabe. L’apprentissage de l’alphabet est plus efficace en apprenant des mots utiles comme bonjour, merci, au revoir, etc.

2) Une fois les mots de base appris et que l’on commence à reconnaître les lettres de l’alphabet de la langue que l’on étudie, il est intéressant d’apprendre les mots pour former des questions (quoi, qui, où, comment, etc), les verbes, puis les adjectifs et de les mettre distinctement sous forme de tableau (soit version papier ou sur ordinateur), afin d’avoir une sauvegarde et de pouvoir y revenir pour les réviser.

Le tableau permet de visualiser l’ensemble des mots et parfois de trouver des ressemblances, des points communs ou bien des différence, facilitant la mémorisation (par exemple, en letton, si l’on met tous les adjectifs dans un tableau, on remarque que le mot froid (auksts) ressemble au mot haut (augsts), ainsi vu qu’il est facile de se souvenir qu’en altitude il fait froid, on retient plus facilement augsts et auksts).

Remarque : Ces astuces mnémotechniques sont uniquement utiles pour le démarrage de l’apprentissage, une fois les mots appris, ils nous viennent instantanément à l’esprit, il n’y a alors plus besoin d’avoir recourt aux astuces.

3) Après avoir fait ce classement grâce aux tableaux, il est intéressant de lire, puis de rédiger des phrases. Les phrases permettent de mettre les mots dans un contexte. Pour apprendre à former des phrases l’une des méthodes que l’on peut utiliser est de travailler sur des livres “assimil, méthode intuitive” au travers desquels il est possible de lire et d’apprendre tout un tas de phrases du quotidien, ainsi que quelques éléments culturels. Il est également possible de trouver des exemples de phrases sur Reverso.

4) Pour trouver tout le vocabulaire nécessaire afin d’apprendre efficacement une langue étrangère, il est essentiel d’avoir un dictionnaire, pour cela il est possible de trouver deux dictionnaires en ligne fiables, et contenant plusieurs langues : dict.com et wordreference.com , ainsi que dictionary.cambridge.org .

5) Pour trouver la prononciation des mots, deux solutions s’offrent à vous, la première est d’écouter chaque prononciation sur forvo.com , un site où des personnes de tous les pays proposent la prononciation de leur langue maternelle.

6) La deuxième solution pour la prononciation des mots est de trouver un correspondant avec qui des échanges linguistiques peuvent avoir lieu. L’avantage est de pouvoir enseigner sa langue maternelle facilement en échange d’un apprentissage de la langue maternelle du correspondant.

8) Afin d’entretenir ses connaissances acquises, il est nécessaire de réviser ! Il est alors possible d’utiliser une méthode utilisant des “flashcards”, où un mot est proposé automatiquement par un programme informatique, et où il est possible de répondre en tapant le mot à traduire. Pour cela, des logiciels existent comme “mnemosyne”, “anki”, “supermemo”, etc…

8) (il s’agit d’un bonus, en soit l’article peut s’arrêter là, la partie qui va suivre s’adresse aux curieux) basé sur le principe des flashcards.

L’idée consiste à faire un petit programme informatique pour réviser des mots de vocabulaire (il sera partagé en fin d’article, après quelques informations avant son utilisation (concernant son installation), il n’y aura pas besoin d’avoir des connaissances en programmation).

Le fonctionnement du programme est simple : on entre dans une liste un grand nombre de mots en français, par exemple des verbes, puis dans la liste du dessous on entre ces mêmes verbes mais dans la langue qu’on étudie (anglais, russe, arabe, etc).

Ensuite il suffit de lancer le programme informatique (une à deux secondes de chargement), puis celui-ci nous demande de traduire dans la langue qu’on étudie, un mot écrit en français.

L’avantage de ce programme par rapport à un Quiz, c’est que la traduction ne peut venir que de nous, que de notre cerveau, cela sollicite et favorise donc davantage la mémorisation.

Dans l’exemple suivant, le mot en français qui s’affiche est “ressembler”, il est à traduire en anglais, on entre alors le mot “look like”, puis le programme envoie la traduction enregistrée qui est aussi “look like”, le joueur ne s’est donc pas trompé. En revanche, si on avait mis “look after” qui signifie “s’occuper de”, le programme aurait ensuite lancé la correction “look like”, par conséquent le joueur se serait trompé car cela n’aurait pas été la même traduction.

Nous allons partager ce programme en fin d’article, mais il nécessite quelques manips avant d’être opérationnel :

Tout d’abord, il faut télécharger “Visual C++ 2008 Express” sur 01net.com, celui-ci car il n’est pas trop gourmand en octets, et est rapide d’utilisation.

Une fois le téléchargement effectué, vous devriez avoir une fenêtre visual C++ 2008 (de couleur or), il faudra ensuite aller dans “Fichier”, puis “Nouveau”, puis “Projet”.

Ensuite, il faut aller dans “win32”, puis donner un nom, ici on peut mettre “Mon Projet”.

Ensuite, une fenêtre Assistant va s’ouvrir, il faudra cliquer sur “Suivant”.

Ensuite, il faudra cocher la case “Projet Vide” afin de ne pas avoir de problème lors du lancement du programme.

Ensuite,il faudra cliquer droit sur “Fichiers sources”, puis gauche sur “Ajouter”, puis “Nouvel élément”.

Ensuite, il faudra nommer le fichier “main.cpp”, main pour principal, et cpp pour le langage de programmation utilisé qui est du C++, mais vous n’avez pas besoin de le connaître, il suffira juste de faire un copier/coller du programme en fin d’article dans la page blanche qui va s’afficher juste après avoir cliqué sur “Ajouter”.

Le programme à copier/coller est dans le fichier suivant :

Programme_Apprendre_des_Langues

Exemple de modification possible (en rouge) :

#include <iostream>
#include <iostream>
#include <stdlib.h>
#include <time.h>
using namespace std;
int main(){  // création de la fonction main
srand(time(0));
int nbAleatoire (int min, int max) ;
char liste1[][1000]={“ressembler”,”sembler”,”menacer”}; 
char liste2[][1000]={“look like”,”seem”,”threaten”}; 
int x = rand() % 3;   // (3 correspond au nombre de mots dans une liste)
int guess;
while(1){
srand(time(0));
system(“CLS”) ;
cout << “Traduction de : “;
cout << liste1[x] << endl ;
cin >> guess;
cout << liste2[x] << endl ;
cin.clear();
fflush(stdin);
x = rand() % 3;
system(“pause”);}
system(“pause”);
return 0;}

Ce que vous pouvez modifier dans le programme est en rouge, par exemple à la place de faire de l’anglais, vous pouvez faire de l’allemand ou de l’espagnol, dans ce cas il suffit de modifier la liste des mots français, et la liste des mots anglais comme suit :

char liste1[][1000]={“bonjour”,”au revoir”,”quoi”,”qui”,”penser”}; 
char liste1[][1000]={“Guten Tag“,”auf Wiedersehen”,”was”,”wer”,”denken”};
int x = rand() % 5;  // (on a 5 mots dans une liste)

Par contre ce programme connaît ses limites.. il est très utile pour réviser les langues avec un alphabet latin (allemand, anglais, espagnol, letton, etc…), mais pour réviser des langues avec leur alphabet propre (russe, arabe, chinois, etc…) le mieux pour réviser les mots de vocabulaire serait de se faire soi-même deux tableaux sur open office (ou sur feuille papier), dans le premier tableau on mettrait tous les mots en français à traduire, et dans le deuxième tableau tenter de traduire les mots du premier tableau.

Adrien Verschaere

Étudiant passionné par tout ce qui est relatif à la culture générale, à la philosophie, ainsi qu'aux sciences physiques !

Voir les commentaires

  • Il existe de nombreux programmes de Flashcards bien plus complets et faciles à utiliser. Merci pour les 6 premier conseils. Pour le 7e, pourquoi ne pas envoyer vers ce qui existe déjà plutôt que de réinventer la roue ? Je pense par exemple à mnemosyne, anki, supermemo, etc.

    • Bonjour, en effet il est préférable d'orienter vers des sites déjà optimisés et faciles d'utilisation, merci pour les propositions que je vais rajouter avant le 7e conseil, ce dernier étant une alternative pour les curieux désirant voir comment un programme de type flashcards fonctionne.

Share
Publié par
Adrien Verschaere
Etiquettes: anglais

Recent Posts

Vocabulaire, définitions et notions en géographie: le climat

En géographie, il existe une série de définitions importantes à saisir pour comprendre les notions de domaines bioclimatiques et de…

21 heures ago

Les domaines climatiques

Dans cet article, nous allons aborder les domaines climatiques et les expliquer en fonction de leur situation géographique, de leur…

21 heures ago

Différence entre cyclone, ouragan et typhon

L'ouragan Florence est arrivé sur la côte Est des États-Unis, tandis que le super typhon Mangkhut approche des Philippines. Pourquoi…

3 jours ago

Différence entre guêpe et abeille, bourdon, faux-bourdon et frelon

L'aspect d'une guêpe ou d'une abeille peut être difficile à différencier. Pourtant, les guêpes et les abeilles sont des insectes…

1 semaine ago

Le système Dominic de mémorisation

Le Système Dominic est un système mnémonique similaire au Système Major. Il a été inventé par Dominic O'Brien. C'est un…

3 semaines ago

Le système Major de mémorisation

Le système Major (en anglais Major system) est un type de système de numérotation téléphonique utilisé pour aider à mémoriser les…

3 semaines ago

JeRetiens fabrique des cookies mais ne les revend pas !